Un été en Corse : entre terre et mer…

Corse : l'île de beauté entre mer et montagne

J’ai eu la chance de pas mal voyager cet été. Le budget étant quand même limité (à mon grand désespoir), j’ai privilégié des destinations proches de la France : Londres en juillet (pour lire mon carnet de voyage à Londres, c’est par ICI) et la Corse en août. Fille des îles, j’ai su dès le début que l’île de beauté allait me vendre du rêve. Entre une eau turquoise et ses plages à couper le souffle, ses bonnes adresses gourmandes, et ses lacs accessibles après une belle randonnée, j’en ai pris plein la vue ! Aujourd’hui, j’ai le plaisir de partager avec vous mon été en Corse : un carnet de voyage entre terre et mer. 

Arrivée à Ajaccio (Corse du sud), j’ai été accueillie par ma très chère amie Leslie et sa maman. Donc, vous vous en doutez bien, la question de l’hébergement ne s’est pas posée là-bas. J’ai eu la chance de séjourner dans leur appartement en plein cœur d’Ajaccio, avec vue sur la mer. Je tiens encore une fois à les remercier pour leur accueil chaleureux.

Ajaccio : vue sur la mer

Les deux premiers jours, je n’ai pas pu résister à l’appel de cette transparente eau turquoise ; nous avons donc passé une après-midi tantôt à la plage de Trottel et tantôt à la plage Le Goeland. Ces deux plages ne se ressemblent absolument pas, mais à choisir je vous recommande vivement les plages situées sur la route des sanguinaires, et plus particulièrement Le Goeland.

Corse : plage Le Goeland

Route des sanguinaires : vue sur la mer

Puis, en début de soirée, Leslie et moi avons pris le temps de rentrer à pied pour admirer les différentes facettes du coucher du soleil en longeant cette fameuse route des sanguinaires. Je n’avais jamais vu de si belles couleurs de toute ma vie. Le ciel bleu a viré petit à petit au orange puis au rose pastel. C’était comme un rêve éveillé ! En parlant de ciel, j’ai vécu une expérience inédite lors d’une beach party à la plage Capo di Feno. Pour la première fois, j’ai pu admirer un coucher de lune. Le croissant de lune était rouge, et comme le soleil, elle s’est couchée dans la mer vers minuit. C’était magique !

Route des sanguinaires : coucher de soleil

Route des sanguinaires : coucher de soleil

Route des sanguinaires : coucher de soleil

Après avoir bien profité de la mer, j’avais une grande ambition pour ce voyage : une randonnée pour découvrir le lac de Nino, deuxième plus grand lac de Corse, célèbre pour ses pozzines (des trous d’eau entourés de mousse, typiques des montagnes corses) et ses chevaux sauvages. C’est une randonnée pour les petits et les grands de 6h30 environ (3h30 à l’aller, 3h au retour), pas très difficile, mais je vous recommande fortement de la commencer très tôt dans la matinée, pour éviter la température caniculaire du mois d’août en pleine montée. J’ai vécu l’expérience, et pour rien vous cacher, j’ai souffert à l’aller. Sur l’aller, le paysage est particulièrement sec et escarpé, et la pente plutôt raide. Alors, n’oubliez pas de glisser dans votre sac à dos une grande bouteille d’eau et de la crème solaire.

Randonnée Corse : le lac de Nino

Après une courte descente nous atteignons enfin le lac de Nino pour une pause bien méritée. Un pique-nique et une petite sieste se sont imposés pour reprendre des forces. J’ai adoré regarder tous ces chevaux sauvages paître en liberté autour du lac. Pour les randonneurs les plus téméraires, vous pouvez vous aventurer à les caresser.

Randonnée Corse : le lac de Nino

Lac de Nino et ses chevaux savages

Randonnée Corse : le lac de Nino

Lac de Nino et ses chevaux savages

Randonnée Corse : le lac de Nino

Lac de Nino et ses chevaux savages

Le jour suivant, nous avons embarqué sur le Natura pour une promenade en mer idyllique (tarif : 57€/personne pour une promenade en bateau de 8h30 à 18h30). Nous avons quitté le port d’Ajaccio vers 8h30 pour une découverte naturelle inoubliable.

Port d'Ajaccio

Promenade en mer en Corse avec le Natura

Nous avons pu admirer les beaux paysages de la côte occidentale corse, du sud jusqu’à la Réserve Naturelle de Scandola, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette réserve naturelle à la fois terrestre et maritime, à la faune et la flore luxuriantes, est quasiment inaccessible. D’ailleurs, on ne peut la visiter que par voie maritime. Elle est formée de gigantesques roches d’origine volcanique surgissant de la mer de couleur plutôt rouge. L’érosion y a sculpté le paysage  et nous nous sommes laissées prendre aux devinettes du guide. Visage d’homme de profil ou tête de mort… Je me suis bien amusée à deviner les formes de ces roches.

Réserve naturelle de Scandola

Réserve naturelle de Scandola

Cette balade en mer était loin d’être finie. Nous avons fait une pause de 2h à Girolata, le temps de déguster une bonne glace, puis, nous nous sommes laissées bercer par le doux paysage des calanches de Piana (calanques).

Port de Girolata

les jolies fleurs de Girolata

tortue de mer de Girolata

Funny - Girolata

Les calanches de Piana

Les calanches de Piana

Ce séjour s’est fini sur la plage de Capo en écoutant du chant corse accompagné des guitares et en regardant le ciel à l’affût d’étoiles filantes. J’ai pu voir filer une étoile, je ne vous dirai pas le vœu que j’ai fait, mais je me suis promise de revenir au plus vite sur cette magnifique île qui a tant à donner. Merci à Leslie, à sa maman et à ses amis qui m’ont permis de vivre un séjour inoubliable et riche en émotions. Pour finir :

>> Deux bonnes adresses gourmandes que j’ai testées : 1) le restaurant Le Roi de Rome (tél pour réserver: 04 95 21 32 88) en plein cœur d’Ajaccio, une référence pour les amateurs de viandes et de bons vins. J’ai apprécié un magret de canard grillé sur la terrasse du restaurant. 2) le restaurant A Bandita pour son cadre idyllique et sa vue exceptionnelle sur la mer. Si vous arrivez à temps, vous pourrez apprécier le coucher du soleil de votre table dans les arbres. J’ai pris un filet mignon de porc aux gambas, et c’était raffiné et délicieux !

>> Un conseil : beaucoup de restaurants ne prennent pas la carte bancaire. Alors, n’hésitez pas à retirer régulièrement pour ne pas vous faire surprendre.

>> Une anecdote marrante : après le restaurant Le Roi de Rome, on m’a proposé de continuer la fête dans un bar, et tout le monde disait : « ah ouais, je prendrai bien une St-Georges ». Je pensais donc découvrir un cocktail spécial typique corse. Quand on arriva au bar, ils ont commandé une St-Georges et moi un verre de vin blanc. Et là, à ma plus grande surprise, le serveur ramène sur la table trois petites bouteilles d’eau. Ah ces Corses ! Ils m’ont fait bien rire avec leur eau pure et naturelle provenant du mont Serra-Cimaggia en Corse du Sud. Comme quoi, pas besoin d’alcool pour faire la fête !

Après Londres, un autre coup de cœur pour l’île de beauté que j’ai été ravie de partager avec vous. J’espère que vous avez apprécié ce carnet de voyage, et je vous dis à très bientôt pour des looks mode en plein cœur de la capitale parisienne. Alors, à bientôt ! Xxx (and don’t forget to smile)

Share

You May Also Like

6 comments on “Un été en Corse : entre terre et mer…

  1. Julie
    29 août 2016 at 9 h 29 min

    super destination, ça fait rêver !!

    • Mademoiselle Lilly
      4 septembre 2016 at 12 h 49 min

      Merci Julie, ravie de lire que ce carnet de voyage t’a fait voyager ! Bon weekend

  2. the clothes paper
    29 août 2016 at 16 h 29 min

    Je n’ai jamais été en Corse, mais on dirait que ça n’a rien à envier à certaines destinations !

    • Mademoiselle Lilly
      4 septembre 2016 at 12 h 50 min

      Tout-à-fait d’accord avec toi ! D’ailleurs, même en France, nous avons des coins paradisiaques à visiter, qui n’ont rien à envier à certaines destinations :)
      Bon weekend !

  3. Mrs CoOp3r
    1 septembre 2016 at 18 h 17 min

    ji suis jamais allé mais on ma dit que du bien, en tout cas les photos le prouve ! des bises

    • Mademoiselle Lilly
      4 septembre 2016 at 12 h 52 min

      Comme je le dis, une destination que je recommande à 100%, alors peut-être ton prochain voyage pour l’été prochain ?! Des bisous, et merci encore pour ton message !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *