ils sont mari Patrick incarcéré, elle a fait ses adieux

Amel Bent est au plus mal. Alors qu’elle vient à peine d’habiter son troisième enfant, la chanteuse régresse séparée de son mari, qui est en prison. L’équipe Objeko vous dit tout de cette triste affaire dans cet article.

Amel Bent : la naissance de son troisième enfant

L’événement heureux est enfin là ! Amel Bent vient d’accoucher de son troisième enfant ! D’habitude, elle est plutôt réservée sur sa vie privée, préférant mettre en avant sa carrière musicale sur les réseaux sociaux. De plus le baby bump devenait bien trop imposant pour être caché ! Alors, quitte à être enceinte, Amel Bent a décidé d’officialiser la nouvelle de la plus belle des façons. Elle s’est parée d’une tenue moulante très sensuelle et à pris la pose, se tenant le ventre. Ses fans étaient en folie !

Nous avons ensuite pu la voir tout au long de la saison de The Voice s’affichait avec son ventre qui gonfle d’émission en émission.

Ce nouveau bébé était impatiemment attendu pour le mois de mars. Et il se fit attendre ! En effet, ils sont nouveau-nés n’est arrivé le 7 avril. Les parents sont bien évidemment fous de joie. Amel Bent à partagé la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux : “Merci pour tous vos messages d’amour et de bienveillance tout au long de cette grossesse que j’ai partagé avec vous. Maintenant, un peu de repos et beaucoup de calins avant de vous retrouver ». On ne peut que leur conserver beaucoup de bonheur, et nous sommes sûrs que les deux grandes sœurs sont elles aussi ravies de découvrir… leur petit frère ! Car oui, il s’agit bien d’un petit garçon ! Cependant, ils se prénomment est gardé secret pour l’instant…

Si le bonheur semble couler à flot pour Amel Bent, c’était sans compter sur les agissements de son mari, le sulfureux Patrick Antonelli…

Patrick Antonelli : le mari sulfureux d’Amel Bent

Patrick Antonelli est un gérant d’auto-école connu pour de mauvaises raisons. En effet, le mari d’Amel Bent a été impliqué dans une affaire de faux permis de conduire qui a fait scandale. Patrick Antonelli aurait fomenté, avec l’aide d’une employée de la préfecture des Hauts-de-Seine, la constitution de 258 faux permis de conduire. Des célébrités sont impliquées, telles qu’Ali Baddou, Jérémy Ménez, ou encore Samir Nasri. Il n’aurait pas eu moins de permis de collecte de 400 000 €.

Le mari d’Amel Bent a été condamné à 4 ans de prison et 100 000 euros d’amende. Cependant, il a décidé de faire appel de la décision. Le 27 janvier 2022, la décision de justice à ce prix. Patrick Antonelli est finalement condamné à trois ans de prison dont deux ans avec sursis. L’employé de la préfecture Rabiah Benrais, a été condamné à un peigne de trois ans dont deux avec sursis et 40 000 euros d’amende. Elle n’avait pas fait appel de la décision. Le mari d’Amel Bent avait pu s’en sortir avec un simple bracelet électronique. Or, quatre mois à peine après sa condamnation, le revoilà devant la justice, et cette fois-ci il n’échappe pas à la case prison…

Patrick Antonelli en prison pour une autre affaire

Cette fois-ci, le mari d’Amel Bent ne peut pas échapper à la case prison. Quittez ma cause pour l’affaire des permis de conduire, c’est une deuxième affaire que j’ai rencontrée avec la tournée. En effet, cette nouvelle condamnation a été prononcée le 8 mars par le tribunal correctionnel de Nanterre concernant un prix pour poste illégal tant que garde du corps de sa femme. Un prix de position qu’il n’a bien sûr pas hésité à fabriquer. Ou, ce corps de métier est très réglementé. Mais ce n’est pas tout ! Patrick Antonelli aurait également bénéficié d’une aide de l’État reversé pour compenser la baisse d’activité pendant le Covid alors qu’il n’y avait pas droit, d’après confrères du Parisien.

Le mari d’Amel Bent vient donc d’être écroué pour un peigne de 15 mois d’emprisonnement. Sa peine avait été affectée du fait que son épouse était enceinte. Or, maintenant que le bébé n’est pas là, Patrick Antonelli reviendra à l’ombre pendant un bon moment. Si une décision fait appel, le passage par le dossier pénitentiaire n’est pas négociable.

Amel Bent va donc devoir passer les premiers mois de la vie de son nourrisson à l’élever toute seule, en plus de ses deux autres filles. En imaginant qu’il lui est facile de bénéficier de toute l’aide dont elle a besoin même avec sa famille et ses amis !


Leave a Comment