in larmes, Amber Heard témoigne dans le procès qui l’oppose à Johnny Depp

L’actrice américaine a été appelée à la barre ce mercredi 4 mai pour donner sa version des faits au procès en diffamation, j’ai essayé par son ex-époux.

Son témoignage était très attendu. Mercredi 4 mai, 14e jour du procès ultra-médiatique qui a opposé Johnny Depp et Amber Heard, l’actrice de 36 ans, avait auparavant été mise en liberté conditionnelle par la première fois dans l’enceinte du tribunal de Fairfax, devant Washington. Face à l’assemblée, la jeune femme décrit ainsi, en larmes, un homme aveuglé par la jalousie et rendu violent par la drogue et l’alcool.

« Il cassait des choses près de moi puis il me frappait »

«Je peine à trouver les mots pour décrire comme c’est douloureux, horrible pour moi d’être assise ici et de tout revivre», explique-t-elle d’entrée de jeu. Vêtue d’un costume trois pièces sombre sur une chemise bleue rayée de blanc, Amber Heard a commencé ensuite à tirer le fil de sa relation avec Johnny Depp. Elle évoque l’« alchimie » de sa rencontre avec un acteur « intimidant » de deux fois son âge en 2009, les goûts littéraires partagés et le début d’une liaison cachée. les héros de Pirates des Caraïbes était en effet en couple avec l’actrice française Vanessa Paradis à l’époque.

Selon elle, le déferlement d’insultes, de crises de jalousie et de disputes violos, sous l’effet d’un mélange de drogues et d’alcool, aurait déclenché en 2012. « C’était l’amour de ma vie mais c ‘était aussi cette autre chose horrible’, nuance-t-elle. «Il m’attrapait par les cheveux, par les bras, par le visage, il me criait dessus. Il cassait des choses près de moi puis il me frappait, ça commençait par des claques répétées », se souvenait avec émotion Amber Heard.

En vidéo, Procès Johnny Depp vs Amber Heard : doigt coupé, alcool,… Qui ment ?

Une addiction à l’origine de la violence

À chaque fois, l’actrice dit avoir tenté de repousser. Suite à ces accès de violence, Johnny Depp s’éclipsait pendant un temps, « puis qu’il revenait (disant) qu’il en avait fini pour de bon avec la drogue et l’alcool », rapporte le trentenaire. Mais d’après elle, c’était peine perdue : l’addiction était trop forte.

“En 2012, c’était le premier et j’ai commencé à juste distinguer ses tendances”, a-t-il affirmé, expliquant que “Johnny sous amphétamine (était) très différent de Johnny sous opiacés” et que “la boisson était corrélée à violence”.

Une violence parfois à caractère sexuel. In juger par son témoignage, ils sont ex-marie l’aurait agressée sexuellement en 2013 sur motif qu’elle aurait dérobé sa cocaïne. Malgré cet épisode traumatique, elle a décidé de se reposer. “Je ne voulais pas le lâcher, je voulais qu’il aille mieux”, assure-t-elle.

D’autres révélations à suivre ?

Son témoignage va se poursuive jeudi et promet surement d’autres révélations. De son côté, Johnny Depp maintient sa version des faits et nie n’avoir jamais levé la main sur Amber Heard, assurant que c’était elle qui était violente. L’aveu est une importante consommation de drogue et d’alcool que la plupart du temps affirme.

Pour rappel, l’interprète d’Edouard aux mains d’argent accuser son vieux compagne d’avoir ruiné sa réputation et sa carrière après avoir écrit en décembre 2018 un éditorial dans le Poste de Washington, dans lequel elle affirme avoir été victime de violences conjugales. Il réclame 50 millions de dollars de dommages et intérêts, ce qui correspond aux revenus qui auraient engrangés de ses rôles s’il n’avait pas été écartés des studios de cinéma.

.

Leave a Comment