Qui a volé le manuscrit en 1944 ?

C’est un événement hors norme qu’agite le monde littéraire : guerreroman inédit de Louis-Ferdinand Céline, paraît chez Gallimard jeudi 5 mai Ses admirateurs attendaient cette publication après la mystérieuse réapparition, en août 2021, de 6 000 pages manuscrites de l’écrivain controversé. réce sont des documents originaux, des lettres et des projets entiers qui auraient été dérobés à Céline à la fin de la Seconde Guerre mondiale et que tout le monde a perdus.

L’espoir de les retrouver s’était évanoui à la mort de sa veuve, Lucette Destouches, en 2019. C’est pourtant la disparition de cette dernière qui a permis au journaliste Jean-Pierre Thibaudat, ancien critique théâtral du quotidien Libération, de révéler aux ayants-droits de l’auteur qu’un donateur, souhaitant rester anonyme, lui avait remis ces feuillets quinze ans auparavant. Construit à la manière d’un polar, le documentaire Céline : Les derniers secrets, d’Elise Le Bivic et Paul Sanfourcherevient pour l’émission “Stupéfiant” (France 5) sur cette découverte artistique majeure.

Le documentaire a notamment pour percer l’énigme de l’identité de l’auteur du vol. A la Libération de Paris en 1944, Louis-Ferdinand Céline, antisémite notoire, est la capitale de l’Allemagne nazie. L’écrivain est informé qu’il s’agit d’appartement de Montmartre, que j’ai rapidement enlevé et perdu un grand nom de manuscrits, que j’ai attrapé. Très vite, il accuse un homme : Oscar Rosembly, juif corse, est venu, après mon départ, ravager mon appartement”.

Les allégations de Céline paraissent vraisemblables aux yeux de Jérôme Dupuis, journaliste qui a révélé dans les affaires Le Monde. “On dit même qu’Oscar Rosembly était un peu le comptable de Louis-Ferdinand Céline, raconte-t-il dans le documentaire. (…) En août 1944, il y avait déjà un certain nom de résistants des Forces françaises de l’intérieur qui avait une petite possession de Montmartre. Oscar Rosembly faisait partie du groupe d’habitants qui interrogeait les gens, visitait les appartements, faisait les perquisitions…”

“Sauf qu’à un moment, il semblerait qu’Oscar Rosembly ait fait quelques perquisitions un peu sauvages, un peu illégales.”

Jérôme Dupuis, journaliste

dans le documentaire “Céline, les derniers secrets”

Véronique Robert-Chovin, amie de la veuve de Céline et une des ayants-droits, croit elle aussi à l’implication de cet homme. Elle a endossé le costume de détective et une partie des traces d’Oscar Rosembly à Poggiolo (Corse-du-Sud), d’après l’original. “C’est un petit peu un film et un policier romain, s’amuse-t-elle dans le documentaire. Je recherche où ces manuscrits, qui avaient disparu depuis si longtemps, ont pu être cachés. L’hypothèse qui me semble la plus vraisemblable, c’est l’hypothèse corse avec Oscar Rosembly.”

Sur l’Ile de Beauté, elle rencontre Pierre Martini, un cousin d’Oscar Rosembly. Ce dernier lui a J’ai parlé de Céline, car il le connaissait par coeur”, affirme cet homme dans le documentaire. “Il m’a dit qu’il était j’ai monté dans l’appartement, donc il avait sans doute une clé. (…) RÉans les tiroirs, dans les armoires, il y avait des écrits, poursuivre-il. Il ne m’a pas dit qu’il les a pris, mais qu’il les a vus, qu’il les a touchés.

Pour Pierre Martini, la piste Oscar Rosembly ne fait aucun doute. Reste que plus de 80 ans plus tard, il n’a pas prouvé formellement qu’il avait subtilisé les manuscrits de Louis-Ferdinand Céline. Si le mystère demeure, il n’entamera sans doute pas la joie des “Céliniens” convaincus : la publication de guerre Devrait être suivi de deux autres ouvrages inédits, à l’automne 2022 puis en 2023.

le documentaire Céline : les derniers secrets d’Elise Le Bivic et Paul Sanfourche, diffusé dans l’émission “Stupéfiant” de France 5, est visible en replay sur france.tv

Leave a Comment