Test de Rogue Legacy 2 par jeuxvideo.com

Ce n’est pas tous les jours qu’on s’essaye à un jeu qui a popularisé un genre ! Deux ans après ses débuts en avance, Rogue Legacy 2 entre une fois pour toute dans l’arène du rogue-lite, sur PC, Xbox One et Xbox Series. Vous l’aurez compris, c’est la suite de l’excellent Rogue Legacy (2013) qu’avait su remettre au goût du jour cette formule si particulière, où tout repos sur des niveaux générés aléatoirement. Un jeu aussi culte que Spelunky ou Binding of Isaac. Bref, la faute est lourde pour le studio Cellar Door Games, notamment après un accès anticipé plus une inquiétude qui demeure. Qu’est-ce que ça donne au final ?

Test réalisé sur PC. Rogue Legacy 2 est également disponible sur Xbox One et Xbox Series après le 28 avril 2022.

Nous n’allons pas vous mentir, nous avons posé nos mains sur Rogue Legacy 2 avec un certain enthousiasme. De tout ce que le premier opus a porté au genre, c’est surtout passionnant de savoir comment Cellar Door Games a relevé le défi du « rogue-lite moderne ». L’accès anticipé du jeu laissait planer quelques inquiétudes à ce sujet (malgré des nouveautés bienvenues) avec une formule quasi-identique au premier Rogue Legacy. plus en 2022, on ne peut plus vraiment faire du rogue-lite comme on en fait en 2013. Car entre-temps, d’autres jeux sont imposés comme les nouvelles références du milieu – Hades, Dead Cells – avec des arguments en béton armé, aussi bien en termes de direction artistique, de narration que de gameplay. Pour le studio Cellar Door Games, impossible de tracer sa route sans essayer de se hisser à leur hauteur. Vous savez quoi ? Rogue Legacy 2 est au rendez-vous.

Pa comme les autres

Plus avant d’entrer dans les détails, révisons d’abord les bases. Comme dans le premier volet, Rogue Legacy 2 vous met aux commandes d’une lignée. Vous n’incarnez pas un seul et même héros pendant toute l’aventure mais plusieurs de ses descendants. Ainsi, chaque fois que votre avatar tombera au combat, il faudra le remplacer et en choisir un autre parmi trois prétendants du même sang. Désormais crainte, les richesses accumulées par le défunt sont automatiquement reversées à son héritier – à l’exception des Reliques, primes temporaires amassées en cours de route. De quoi débloquer les améliorations permanentes au fur et à mesure des heures de jeu (augmenter la santé, les dommages physiques/magiques, débloquer les classes de héros inédits et des personnages aux services utiles). Sans oublier de l’équipement et des runes magiques très pratiques, il ne faudra pas d’abord trouver le schéma.

Mais au-delà d’un cercle vertueux à base de gros sous et d’un lien de parenté, les héritiers n’ont pas grand choisi en commun. Tout simplement voiture leur classe et leurs “traits” variant à chaque nouvelle génération. Autrement dit, vous pouvez très bien passer une heure en compagnie d’un guerrier tout à fait banal avant d’enchaîner avec un mage atteint de nanisme. La recette existe déjà dans le premier Rogue Legacy mais est ici granment étoffée, avec des caractéristiques nombreuses et variées – aussi bien pratiques que complètement loufoques – et qui renouvellent le plaisir sur toute l’aventure (comptez une quinzaine d’heures). Même constat pour les classes, qu’ont fait l’objet d’un travail encore plus notable. Sur une quinzaine au total et elles ne sont pas toutes pertinentes, équilibrées, réservées aux armes/subtilités inédites : dans l’ensemble, le gameplay de Rogue Legacy 2 est particulièrement bon et efficace. Ces cours, vous les débloquez tout au long du jeu grâce à un arbre de compétences. Et vous serez plus ou moins “force” à les essayer avec la sélection de trois descendants après chaque échec. Mais c’est pour le meilleur : l’un dans l’autre, la progression est variée, rythmée, et très fluide.

Du courrier ad vitam aeternam ?

Particularité dans Rogue Legacy 2 : vous ne pouvez pas accumuler éternellement la fortune de vos aïeux. Maintenant que tu as trouvé la mort, tu venais de renaître avant que l’entrée du donjon, l’arbre des compétences et les échoppes d’améliorations permanentes ne soient trouvées. Et pour repartir à l’aventure, vous devrez vider complètement vos poches, même s’il vous soustraira quelques centimes après vos emplettes. Charon, héros célèbres empruntés à la mythologie grecque, garde la barque pour vous emmener jusqu’à la crypte et se montrera intransigeant. Notez que vous pourrez éventuellement réduire cette phrase à l’aide d’une compétence.

Rogue Legacy 2 – Un mage qui nage en plein bonheur (Gameplay)

Exigeant, accessible

Vous devez donc comprendre à compredre la boucle de ce Rogue Legacy 2. On se perd dans des niveaux générés aléatoirement, on meurt les poches remplies de sous – dans le meilleur des cas – et on return to the case départ pour débloquer des améliorations permanentes, etc. . . Jusque-là, rien de surprenant pour le genre. Mais Cellar Door Games n’aime rien faire comme tout le monde, avec une structure qui s’approche plus du metroidvania que du rogue-lite traditionnel. Dans les faits, vous ne devrez pas faire le jeu de A à Z et d’une traite pour atteindre le boss final. Ce dernier attend en réalité sagement en début d’aventure, à l’endroit même où vous découvrirez chaque « run ». Mais pour déverrouiller sa porte, il faudra d’abord affronter six autres boss qui se cachent au coeur de six zones. Dès que vous en aurez terrassez un, l’ennemi sera validé pour de bon. Vous voyez, c’est un relâchement.

Des combats qui ne seront d’ailleurs pas de tout repos, comme face aux adversaires ordinaires. Les derniers patrons incarnent de vrais challenges qui demanderont sans doute un peu de farm. Suite Rogue Legacy 2 est un beau être exigeant, il donne toujours le sentiment d’avancer. Un trois bon point. Un exemple concret : vous devrez parfois trouver des pouvoirs précis pour contrer fleurette aux boss. On parle par exemple d’un double-saut, de la possibilité de dasher dans les airs. Des pouvoirs distincts des reliques et des traits et qui seront définitivement votre, dès leur obtention. Enfin, Rogue Legacy 2 me permet d’activer les portails permanents, afin d’être le porteur de l’entrée jusqu’aux confins du donjon. Plus étonnant encore, la possibilité de figurer les derniers niveaux traversés, prévenir le monde de se régénérer aléatoirement. Pratique pour ne pas réprimander toute la route avant un patron. Mais dans les deux cas, vous devrez donner un gros bout de vos richesses en contrepartie. Notons en fin la présence d’options d’accessibilité, pour réduire les dommages, viser au ralenti ou même voler, voire rendre le jeu beaucoup plus difficile.

Peaufiné à l’extrême

En fait, peu importe où on pose le regard, Rogue Legacy 2 donne l’impression d’avoir mûrement réfléchi absolument tous ses aspects. Un sentiment on ne peut plus agréable. Et encore, on ne vous a pas tout dit. Cellar Door Games me paye le luxe d’avoir un petit scénario agréable à suivre, sur la chute de l’empire que sert de cadre à l’aventure. Le tout prend la forme de lettres à trouver, donnant des indices sur certains objets obligatoires et quelques secrets juteux, et accompagnant encore un peu plus le rythme et le sentiment constant de progresser. Mais il y a aussi les visuels en 2.5D et la bande-son, tous deux très réussis. L’un dans l’autre, en voilà un enrobage de premier ordre pour servir un level design varié, à la fois confiné, ouvert, vertical voire plongé dans l’obscurité. Pour ce qui est de la technique, on regrettera de rares ralentissements sur PC, qui n’ont cependant jamais gêné l’action en cours. Idem, petit regret sur certains malus de héros, parfois loufoques au point d’en devenir – trop – gênants (le titre réservé un bonus d’or en fonction des cas les plus graves). Mis à part cela, la copie est assez irréprochable.

Conclusion

Forts de pointe

  • Formule vraiment sublimée
  • Gameplay précis et addictif
  • 15 cours variés et au top
  • Progression plus ce solide
  • Plein de “traits” à découvrir
  • Aussi bien drôle qu’épique
  • Visuels et BO aussi bons
  • Options d’accessibilité

Points faibles

  • Malus parfois trop contraignants
  • Quelques ralentissements (PC)

Addictif, varié, précis, cohérent, pertinent, Rogue Legacy 2 fait office de suite idéale au jeu culte de 2013 qu’un rogue-lite popularisé. Plus que faire mieux sur absolument tous les plans (classes, armes, traits) le studio Cellar Door Games installe une nouvelle référence du genre grâce à un savant mélange entre metroidvania et niveaux générés aléatoirement. C’est simple, l’ensemble fonctionne du feu de dieu. Jamais frustrant, donnant toujours le sentiment d’avancer, relançant constamment le plaisir de jeu avec des pouvoirs et héros différents à incarner, Rogue Legacy 2 revient et marque le rogue-lite au fer rouge. L’un des meilleurs jeux de l’année 2022.

18

L’avis des lecteurs (4)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !

Paire en effetJournaliste jeuxvideo.com

PM

Leave a Comment