Preview – F1 22 – Nous impressions après les premiers road tours de Miami ! | Xbox One

La F1 continue de faire de nouveaux adeptes. Grâce à la série Drive To Survive diffusée sur Netflix, la discipline est devenue plus populaire que jamais et cette année 2022 marque le début d’une nouvelle ère. Puisque le jeu officiel F1 22 sera disponible en juillet prochain, nous sommes désormais à l’occasion d’assister à une présentation du titre en marge de trois participants du Grand Prix de Miami. Vous trouverez ci-dessous nos premières impressions manette en main sur ce nouveau tracé.

Miami Vice

Construit par le Hard Rock Stadium, le circuit de 5,41 km est composé de 19 virages et de 3 zones DRS. Il est, selon Apex Circuit Design, la société en charge de sa réalisation, j’ai pensé avant tout pour la course et le spectacle.

Visuellement parlant, c’est un paysage urbain avec quelques palmiers qui croisent le regard lorsqu’on déboule à 300 à l’heure. S’il est difficile pour le moment de savoir à quel point le tracé sera fidèle au Grand Prix qui se prépare, les développeurs auront sans doute besoin de recopier avec un retour agréable qui sera forcé avec les autres retours du calendrier. Au contraire, il faudra visiblement passer la marine artificielle.

Premiers tours de roues sur le nouveau circuit

Cette nouvelle piste met à rude épreuve nos talents de pilote et les premiers tours de roues ne sont pas de tout repos. C’est particulièrement l’enchaînement des virages 4, 5 et 6 jusqu’au freinage du numéro 8, même si la chicane précède la longue ligne droite que nous donnons du fil à retour.

Je l’ai tracé vite et les murs, jamais trois longes, exigeant précision et rigueur pour aller chercher les meilleures trajectoires et faire baisser les chronos.

Suite au nouveau règlement, les monoplaces sont plus lourdes et l’appui aérodynamique accru. Manette en main, le feeling n’est pas forcer très différent des opus précédents et les habitués devraient vite trouver leurs marques. Malgré tout, inscrire la voiture en virage sue toujours de la dextérité. Effectués à la manette, notre cinquantaine de tours sur la piste américaine ont surtout mis en avant le survirage des voitures sur les changements d’angle qu’il est d’ailleurs très compliqué de ramener ; il ne fait aucun doute que jouer avec un volant doit bien aider.

Malgré tout, on retrouve une nouvelle fois de bons retours dans la manette grâce aux vibrations qui permettent de ressentir avec précision le niveau de grip de la monoplace en toute circonstance, que ce soit à l’accélération, au freinage ou dans les courbes.

La différence entre les monoplaces est plutôt classée même si la hiérarchie devrait encore être classée jusqu’à la sortie du jeu. Au cas où vous vous posez la question, non, le phénomène de « marsouinage », faisant rebondir les monoplaces à haute vitesse, n’est pas simulé dans F1 22.

De manière générale, le premier contact avec ce build PC, nous permet d’affirmer que nous n’avons aucun problème avec ce nouvel opus. Il faut bien avouer qu’avec la nouvelle réglementation et les gros changements sur les voitures cette année, nous nous attendons à plus de différences en ce qui concerne le gameplay.

Gardons gardés en tête que nous avons eu l’occasion d’essayer une version du jeu qui devrait encore être évaluée ; il reste en effet du temps aux équipes pour affiner leur copie. Les principaux changements doivent venir de tous les à-côtés, dont nous aurons très bientôt l’occasion de vous parler. Pour patienter, vous trouverez ci-dessous un tour du circuit de Miami au volant de la Ferrari alors qu’on tente de chasser le chrono.

Leave a Comment