Arbres du Champ de Mars : la Mairie de Paris annonce que “le projet va revenir”

Sylvain Sonnet/Getty Images

Après la polémique suscitée par le projet dans le cadre de JO Paris 2024, la mairie de la capitale a renoncé à l’abattage de l’ensemble des arbres concerné par le projet d’urbanisme (photo d’illustration).

ENVIRONNEMENT – Victoire pour les défenseurs des arbres du Champ-de-Mars. Après la polémique suscitée par un projet de rénovation de la Tour Eiffel, la Parisienne se promenait sur l’abattage d’une vingtaine d’arbres, ce lundi 2 mai.

Sur Twitter, Christophe Najdovski, attaché à la bonne de Paris en charge de la végétation, assure que “le projet va être relancé pour que l’arbre soit préservé”. Il ajoute que “l’engagement est pris par Anne Hidalgo”.

Une réponse directe a été apportée au journaliste et militant écologiste Hugo Clément, interrogé par la Mairie de Paris sur la Responsabilité Sociale pour la protection des projets du Champ-de-Mars. Un projet dans le cadre du programme de rénovation des abords de la Tour Eiffel, en vue des JO de Paris 2024.

Figure de proue de cette mobilisation en ligne, Hugo Clément avait également lancé une pétition pour contrer le projet qui comprend la construction de locaux commerciaux et autres restaurants aux abords du monument français.

Après cette nouvelle annonce, il s’est réjoui de la nouvelle sur Twitter, remerciant les nombreux soutiens mobilisés autour de cette cause. Il précise également que la mairie de Paris va « réorienter » le projet ». Aucun arbre ne sera vaincu « celui qui est » selon Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris.

Un projet “vert” défendu par Paris

Samedi, la mairie de Paris avait déjà fait un premier pas. Emmanuel Grégoire, s’était engagé pour sauvegarder certains de ces arbres centenaires au coeur de la capitale.

“Aucun arbre centenaire ne sera abattu, nous en prendrons l’engagement”, avait-il annoncé sur son compte Twitter. Selon l’entourage d’Emmanuel Grégoire, cette promesse valait pour les “deux arbres centenaires” pour lesquels la mairie a dû “trouver une solution”.

“Un premier pas important”, avait notamment réagi Hugo Clément, qui avait tout de suite exigé que l’ensemble des arbres soit “également épargnés”. C’est désormais choisi faite.

Pour défendre ce projet, la mairie de Paris avait assuré que 200 arbres seraient replantés et que la conception du projet prévoyait même de créer « un nouveau poumon vert au cœur de Paris », comme je l’ai encore rappelé Christophe Najdovski ce lundi : « Ce projet c ‘est aussi 1,7 hectare des espaces débitumés et végétalisés et la plantation de + de 200 arbres en + des existants ».

Les écologistes de Paris ont publié un communiqué, affirmant “que j’ai revu l’emplacement de la bagagerie et des locaux” pour les salariés, qu’ils souhaitent “le plaisir sur des sites qui ne nécessitent pas d’abattages d’arbres”.

“Chaque arbre compte et nous continuerons à rester vigilant.es afin d’éviter tout abattage, que ce soit sur le site de la Tour Eiffel ou sur d’autres projets urbains de la Ville de Paris”, a insisté le groupe, là-bas des socialistes au sein de la majorité municipale.

À voir également sur Le HuffPost : Macron a promis 5 000 infrastructures en plus pour le sport amateur avant les JO 2024

Leave a Comment