Le Barça sevit au Betis / League / Betis-Barça (1-2) / SOFOOT.com

Dans un match particulièrement important lors du déroulement de la Ligue des champions, le Barça doit assister à la dernière minute pour ramener le Betis sur un missile signé par Jordi Alba (1-2). Eux Blaugrana seront en C1, la saison prochaine.

Betis 1-2 Barça

Buts : Bartra (79et) pour les Verdiblancos // Fati (76et) et Alba (90et+4) pour les Blaugrana

A l’issue du sprint final, le Betis-Barça avait tout d’un match décisif dans la course à la Ligue des champions. On aura plutôt vu 75 minutes de football ennuyeuses dans un Benito Villamarín qui n’attendait que de s’emballer, malgré tout magnifiées par un dernier quart d’heure décousu. L’entrée d’Ansu Fati aura tout changé, et les Catalans ont fini par prendre le meilleur sur le gong sur le Betis grâce à un bijou de Jordi Alba. Xavi n’aura sans doute pas vraiment de choses à retenir de cette partie, mais acceptera volontiers ces trois points synonymes de qualification assurée en C1 pour la saison prochaine.

sieste de 45 minutes

Après avoir fait une haie d’honneur à leurs adversaires du soir pour leur sacre en Coupe du Roi, les hommes de Xavi ont causé la partie en répétant leurs gammes : possession conséquente du cuir, puis passage sur les côtés pour lancer les premières flèches. Positionné à droite, Ousmane Dembélé a sans cessa provoqué son vis-à-vis et failli tromper la défense adverse sur sa première incursion avec un centre fort finalement sauvé sur la ligne par Germán Pezzella (12et). Malchanceux, les locaux ont rapidement perdu Claudio Bravo sur blessure, obligeant Rui Silva à enfiler les gants. Ni une ni deux, le portier sevillan était déjà bouillant en repoussant sur sa transversale le puissant coup de casque de Ronald Araújo (19et). Peu inspiré jusque-là, le Betis s’est réveillé grâce à un missile de Guido Rodríguez qui a couvert la monture de Neto (32et). En bref : pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est un récital d’approximations techniques et quelques alertes désamorcées par les portiers.

Au-dessus de Fati

Au retour des vestiaires, les supporters n’ont pas vraiment été plus servis niveau spectacle. Les organismes visiblement détruits, le rythme de la fête ne s’est pas beaucoup intensifié, bien au contraire. Quelque peu plus entreprenants que dans le premier acte, les Andalous ont pourtant tenté d’emballer la rencontre en voyant leurs attaquants dans le dos d’une défense blaugrana friable, souvent rattrapée de justesse par Araújo et sauvée par Neto sur les tentatives de Juanmi (64et et 68et). Soporifique pendant longtemps, partie s’est emballée dès l’entrée d’Ansu Fati. Pour son deuxième match depuis son retour de blessure, le prodige espagnol n’a eu besoin que d’une petite minute pour donner l’avantage aux siens grâce à une frappe écrasée (0-1, 76et). Un avantage total a commencé en fumée trois minutes plus tard lorsque Marc Bartra a été élevé plus haut que tout le monde sur un coin, enflammant en fin le Benito Villamarín (1-1, 79et). Survoltés, les supporters pensaient alors que leurs joueurs capables d’aller s’imposer. Mais c’était compter sans la punition tardive de Jordi Alba : sur une galette signée Dani Alves au deuxième poteau, le lateral gauche s’est pointé pour envoyer un obus dans la cage de Rui Silva que n’a rien pu y faire (1-2, 90et+4). Le tout sans laisser le temps aux locaux d’espérer une dernière occasion derrière, les Blaugrana étant miraculés.
Bétis (4-2-3-1) : Bravo (Silva, 17et) – Sabaly, Pezzella, Bartra, Moreno – Rodriguez, Guardado (Carvalho, 79et) – Canales, Fekir, Juanmi (Rodri, 78et) – Des églises. Entraineur : Manuel Pellegrini.

Barça (4-3-3) : Neto – Alves, Araújo, García, Alba – De Jong, Busquets, Gavi (Puig, 80et) – Dembélé (Traoré, 75 anset), Torres (Fati, 75et), Depay (Aubameyang, 66et). Entraineur : Xavier.

  • Résultats et classement de la ligue

    Par Alexandre Lejeune

  • .

    Leave a Comment