Test Krampouz Plancha Saveur double : la qualité (presque) professionnelle

Commodité d’emploi

A l’image de Billig de la Marque, la paire Iron Saveur double impressionne est un poids qui pèse 15 kg. Ce n’est pas sans un appareil que la gamme après chaque utilisation, et l’on pourra d’ailleurs le laisser dans une cuisine d’été sans crainte puisqu’il est certifié IPX4 et doit donc résister à la pluie. Cette conception robuste est notamment due aux matériaux qui composent le fer double Saveur. Krampouz a surtout utilisé de l’inox, même s’il avait un peu de plastique au niveau des pieds et des poignées.

Krampouz Plancha Saveur double

La Plancha Saveur double mesure 74 x 38 x 23 cm pour 17 kg.

Contrairement aux pieds de la Plancha Pro de Lagrange, ceux de la Plancha Saveur ne sont pas réglables en hauteur. Les manettes, au nom de deux sur cette version dotée d’autant de zones de cuisson indépendantes, laissent de leur côté le choix d’une température entre 50 et 300 °C et sont graduées tous les 50 °C. Nous avons retenu des repères intermédiaires, mais c’est toujours bien plus précis qu’un simple réglage de puissance, comme on en trouve sur la plupart des plaques grand public.

Krampouz Plancha Saveur double

Les matériaux sont de qualité, plus les finitions pas toujours (le logo Krampouz n’est pas droit).

Chaque manette s’accompagne d’une technique d’échauffement et Krampouz préconise une séance d’échauffement de 10 minutes. Comme dans une poêle en inox, on peut utiliser le test de la goutte d’eau pour savoir si la plaque est à température : si l’eau s’évapore, c’est qu’elle n’est pas prête, si l’ eau forme des billes, c’est qu’elle l’est. Les aliments peuvent alors être placés au-dessus, mais il peut être préférable d’huiler la plaque au préalable pour les légumes, les poissons et même les morceaux de viande trop fins.

En l’absence de revêtement anti-adhésif, les aliments accrochent à l’inox et il faut laisser la réaction de Maillard faire sont œuvre avant de pouvoir les décoller sous peigne d’en laisser des bouts sur la plaque. Les morceaux de viande trop fins pensent être trop cuits, mais les gros morceaux ainsi caramélisés gardent leur jus. Les revêtements anti-adhésifs sont bons et faciles à appliquer, et ils peuvent être obtenus par cuisson et séchage. L’acier inoxydable outre l’avantage d’être bien plus résistant et les ustensiles métalliques peuvent alors être utilisés sans crainte.

Krampouz Plancha Saveur double

En cas de résidus, on pourra déglacer et utiliser une spatule pour gratter la plaque et éliminer dans le bac sur l’avant. Le téléphone portable est amovible et reste sur la largeur de la plaque. Il fixe à l’aide d’encoches avant-premières sur les rebords anti-projections. De ces centimètres de haut, ceux-ci n’offrent pas une protection infaillible et l’on évite d’installer la Plancha Saveur trop près d’un mur. Soulignons que Krampouz propose un capot en option pour protéger la plaque d’immatriculation entre autres utilisations, mais évite également les projections vers l’arrière en le fixant sur le rebord. Un chariot et une housse peuvent aussi être acquis.

Krampouz Plancha Saveur double

Les poignées du bac ont tendance à se dévisser au fil des utilisations — attention aux accidents !

Note éditoriale : 4 sur 5

Cuisson

La Plancha Saveur double profite d’une puissance totale de 3200 W répartie de manière égale entre deux résistances autorisant des zones de cuisson indépendantes. De plus, choisissez une température ambiante de 150 °C pour le soin des légumineuses ou du poisson sur la moitié gauche de la plaque, et chauffez à 200, voire 250 °C pour une belle pièce de viande à droite. Le fer Krampouz permet aux professeurs de réguler la température jusqu’à 300 °C — nous avons mesuré jusqu’à 340 °C sur la surface de la plaque en le préconisant chauffer au maximum. C’est presque autant que ce que nous avions relevé sur la Plana Pro de Lagrange.

Krampouz Plancha Saveur double

D’une manière générale, la température sélectionnée à l’aide du thermostat est plus susceptible d’être une température minimale. La Plancha Saveur double, comme toutes les plaques, allume ses résistances par intermittence afin de stabiliser la température de la plaque, plus de variations sont alors à noter. La forte inertie de la plaque inox utilisée par Krampouz nous permet de les limiter à un minimum de 50 °C en réglant le thermostat à 230 °C (température de référence pour nos tests).

Température à la surface du fer Saveur double pour une température cible de 230 °C.

Température à la surface du fer Saveur double pour une température cible de 230 °C.

Cela peut paraître élevé, mais nous avons relevé jusqu’à une centaine de degrés d’écart sur des fers d’entrée de gamme utilisant des plaques en fonte d’aluminium très fines. Utilisez le QPL665 de Riviera & Bar pour faire réellement mieux sur ce point avec des températures comprises entre 220 et 250 °C. La répartition de la chaleur est également très bonne au centre du fer de Krampouz. Notez plutôt que les bords de l’assiette restent bien plus froids pour la centrer, et surtout que le fer double Saveur demande un peu de temps à verser chauffer.

Courbes de température à la surface du fer double Saveur.

Courbes de température à la surface du fer double Saveur.

Au lancement à la puissance maximale, il ne faut plus attendre 7 min 39 secondes pour que la plaque arrive aux 230 °C requis. C’est évidemment l’inconvénient d’une plaque épaisse, et il est possible que l’inox ne soit pas un excellent conducteur thermique. Nous avions également révélé un temps de chauffe assez long avec la Plancha Pro, seul autre modèle inox de nore comparatif, alors que la Plancha Time de Senya ne sue par exemple que 2 min de préchauffage, et la Tefal Colormania à peine plus. Rappelons au passage que Krampouz préconise 10 min de préchauffage.

Note éditoriale : 1 sur 5

Installation de divertissement

Quels que soient les fabricants, l’inox reste le plus difficile, ou le moins technique, à nettoyer qu’un revêtement antiadhésif sur lequel il suffit bien souvent d’un coup d’éponge pour faire le propre. La caramélisation des aliments colore la plaque et y laisse des résidus pouvant être difficiles à éliminer. Le plus simple est d’agir sur la plaque encore chaude (ou tiède) en y déposant de l’eau froide ou des glaçons. Comme pour une sauce, le choc thermique aide à décoller les sucs et résidus. Plus que cela, il est difficile de : retrouver une plaque totalement propre sue toujours un peu d’huile de coude, me avec une brosse abrasive.

L’inox permet l’utilisation de tampons pour récupérer, mais aussi de spatules en métal pour gratter au besoin ; Les petites rayures n’impactent en rien les propriétés de la plaque. On peut en outre utiliser du vinaigre blanc ou du bicarbonate de soude pour aider à éliminer les résidus brûlés, mais nous regrettons que la plaque de la Plancha Saveur double ne soit pas détachable pour la faire tremper. Encore aurait-il dû ver un évier assez grand si c’était le cas, nous direz-vous… Il est en outre à noter que les rebords anti-projections ne sont pas amovables, contrairement à ceux de la Riviera & Bar QPL665, et qu’il peut être difficile de nettoyer les pièces si l’on y trouve des salissures tenaces.

Krampouz Plancha Saveur double

Krampouz Plancha Saveur double

En déglaçant régulièrement, il suffit de frotter un peu pour retrouver une assiette propre.

Séoul le bac de récupération est mobile, mais mieux vaut attendre d’avoir nettoyé la plaque pour le retrait. Il permet également de récupérer l’eau ayant servi au déglaçage, mais ne montre pas très pratique. Les poignées ont tendance à se dévisser et à laisser le bac se balancer, ce qui peut entraîner de petits accidents. C’est d’autant plus vrai que le rebord n’est pas très élevé du côté de la plaque. Une fois détaché, le bac peut être lavé à la main ou au lave-vaisselle, mais sa longueur compliquera un peu les choses.

Leave a Comment