un processus entre grand spectacle et détails sordides

Egalement formés à la justice sont l’ex-femme Amber Heard, Johnny Depp est retrouvé dans la boîte des accusés.

On attendait des révélations sordides, on n’a pas été déçus. Fin avril 2016, Hilda Vargas, la femme de chambre de Johnny Depp, trouve sur son lit de celui-ci un souvenir qui identifie son premier coup d’œil : un excrément. Elle est stupéfaite d’avoir pris une photo et de l’avoir envoyée à l’agent par l’intermédiaire d’un de ses gardes de corps. Dans la découverte du téléphone, Johnny a commencé à se marier. Mais comme, peu avant, il s’est copieusement engueulé avec Amber, son épouse pendant quelques mois encore, il ne plus tard pas à soupçonner qu’il s’agit là d’une vengeance. Ce qui, du coup, le rend furieux. « Miss Heard a voulu me faire croire que c’étaient les chiens qui avaient fait « ça », mais ça ne pouvait pas venir d’eux », at-il déclaré sous serment, la semaine dernière, à la barre du tribunal.

Lire aussi : Viol, coups et insultes : Amber Heard raconte trois jours d’enfer en Australie avec Johnny Depp

La suite après cette publicité

« Je connais mes chiens, at-il précisé. Ce sont de tout petits yorkshires de 2 kilos chacun. J’ai souvent ramassé leurs crottes, elles ne sont pas comme ça. » Amber Heard serait-elle un monstre capable de souiller le lit conjugal par pure hystérie ? C’est la thèse défendue par l’acteur. Elle dément. Face à ce débat majeur, la Toile s’est enflammée. La semaine dernière, le hashtag #Amberturd (“crotte d’Amber”) faisait surface sur Twitter, tout comme un autre, #MePoo, subtil jeu de mots entre le mouvement #MeToo et le terme “poo”, qui signifie caca en anglais … Et ce n’est qu’un début, puisque le procès en diffamation opposant Johnny Depp à son ex-épouse est prévu pour durer six semaines !

La suite après cette publicité

D’un coup, le publica retrouvé dans la chambre à coucher du couple. Aucun détail n’est épargné.

Au coeur des débats, dans une tribune, publiée par l’actrice le 18 décembre 2018 dans le “Washington Post”, intitulée : “J’ai peur des violences sexuelles et je suis punie par la société. Cela doit changer. » Amber Heard est une militante féministe, à la fois avocate des droits des femmes de l’American Civil Liberties Union (ACLU), qui vit après leur adolescence. Ils sont l’article est inoffensif. Johnny Depp est d’accord avec lui. Sauf qu’il s’est assis étau, moi s’ils sont nom n’apparaît pas dans le texte. Et cela lui déplaît. Dès sa publication, il a activé l’artillerie lourde. « Je veux laver mon honneur, at-il expliqué la semaine dernière. J’étais présenté comme un mari qui bat sa femme, c’est trop injuste pour moi et pour mes enfants, qui n’ont pas à supporter une infamie pareille. » Aux États-Unis, où les procès peuvent être filmés, Amber voulait interdire les caméras. Johnny d’insister pour qu’elles et soient. Résultat, les chaînes judiciaires de Court TV et de Law and Crime Network sont libérées : des heures de septembre de programmation à la journée sur le câble, en direct, et une carte d’audience assurée !

Johnny Depp, 58 ans, a prêté serment (en médaillon) le 19 avril. Le demain, il mime un coup que lui aurait donné Amber et comment il s’en serait protégé.

© Evelyn Hockstein/AP/SIPA

Nous sommes à Fairfax, en Virginie, nous avons retrouvé les estampes du “Washington Post”, le journal qui a diffusé le brûlot d’Amber. Les lois sur la diffamation sont plus dures dans cet État, et c’est pourquoi les avocats de Depp l’ont choisi. C’est loin de Hollywood, mais le son et les images sont excellents, et les protagonistes sont l’un (Johnny Depp) maquillé et botoxé, l’autre (Amber Heard) élégante et branchée. La réalisation est digne d’un débat Macron-Le Pen : le montage alterne les fonctions à merveille. Pendant la plaidoirie d’Elaine Bredehoft, avocate d’Amber Heard, Johnny Depp est cadré serré : on le voit pouffer de rire au moment où le ténor du barreau évoque l’« étrongate » (en référence au Watergate) et les « problèmes » posés par les chiens. Idem lorsque Camille Vasquez, qui défendait Johnny Depp, a allumé la liberté conditionnelle. L’avocate traite Amber de « menteuse ayant publié son article au moment de la sortie d’« Aquaman », ce film à succès que lui donne le premier grand rôle de sa carrière ». Alors Amber, assise juste derrière elle, lui envoie des regards furibards et dégoûtés.

La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

Selon Me Vasquez, Amber Heard était essentiellement “motivée par son intérêt personnel” et “observée par son image publique” (dixit son assistante, Kate James, qui a accepté de témoigner contre elle). Elle aurait « J’ai inventé tous les morceaux d’une fable dans laquelle elle serait une victime façon MeToo et Johnny Depp un monstre »… Selon l’avocate, la vraie victime, c’est Johnny. Tout au long du mariage, «l’enragée» n’aurait eu de cesse de lui faire des scènes de ménage et de l’humilier, allant jusqu’à l’accuser de ne pas vraiment «être un mec» car, à son goût, il ne la défendait pas suffisamment…

D’un coup, le publica retrouvé dans la chambre à coucher du couple. Aucun détail n’est épargné. Au départ, tout baigné. Mais, entre eux (et c’est le seul point sur lequel les deux parties tombent d’accord), c’est plus incandescent que chez les gens normaux. Le premier baiser à lieu en 2009 lors de la tournée du “Rhum Express”. A l’époque, Johnny Depp est au fond de sa gloire. Grâce à “Pirates des Caraïbes”, il a gagné 40 millions de dollars par film, pour ce qu’il n’a pas fait pour les mieux portants d’Hollywood ; Ambre, elle, débuts. Il a le double de son âge. Les deux vivent en couple, lui avec Vanessa Paradis, dont il a deux enfants, elle avec la photographe Tasya van Ree depuis onze ans. De plus lorsqu’ils sont situés sur le plateau pour les baisers d’une séquence, ils sont produits par celui choisi par l’électricité. Selon Johnny, c’est qui il veut : « Nous nous sommes retrouvés dans ma loge après la scène. Elle voulait rester. Je lui ai dit que ce n’était pas une bonne idée. » Selon elle, c’est lui qui insiste : « Il lui offre une guitare, qu’elle lui revient », assure Elaine Bredehoft.

Amber Heard, 36 ans, au tribunal.  Elle est notamment connue pour avoir joué un agent de la CIA dans « 3 Days to Kill ».  En médaillon, avec ses avocats, le 18 avril.

Amber Heard, 36 ans, au tribunal. Elle est notamment connue pour avoir joué un agent de la CIA dans « 3 Days to Kill ». En médaillon, avec ses avocats, le 18 avril.

© Steve Helber/AP/SIPA

Peu importe qui est là vers qui… En 2012, il quitte Vanessa, elle quitte sa copine, et les voilà ensemble. Pour Johnny, qui jusque-là surtout vécu avec des stars, c’est un nouveau départ. La différence d’âge et de statut n’est pas importante. “Elle était presque trop belle pour être vraie”, dit-il. Tous deux grands lecteurs de romans, ils ont les mêmes goûts littéraires et musicaux. La première année, ils filent le parfait amour, mais avec des « détails étranges ». Comme cette manie qu’elle a, quand il revient du boulot, de lui ser un verre de vin et de lui retirer ses bottes. « C’était nouveau pour moi, témoigne Johnny. J’aimais bien, au début. Mais un jour, alors que je rentrais et qu’elle était au téléphone, j’ai enlevé mes bottes moi-même et ça ne lui a pas plu. “Ça, c’est mon boulot”, m’a-t-elle lancé sur une tonne de reproches. »

Quand Johnny prend la parole, d’une voix grave et pâteuse, on se croirait chez le psy

La relation est vite devenue explosive. Après leur avocate, Amber est frappée une première fois à l’occasion d’une conversation au sujet d’un de tatouages ​​de Johnny, «Wino Forever», d’abord dédiée à l’une de ses ex, Winona Ryder , et altéré depuis leur rupture pour donner « Ivrogne pour toujours ». Selon sa version, Amber trouve ça drôle, mais Johnny, saoul et sous l’emprise de la drogue, l’aurait mal pris et lui aurait donné deux gifles. Elle est sidérée. Rendant compte qu’il a dérapé, il serait ensuite mis à genoux pour s’excuser. Elle aurait alors «pris sur elle, par amour» car il semblait sincère: «Je suis désolé, je pensais avoir définitivement tordu le cou à mes démons», lui aurait-il dit. Sauf que, à la barre, il réfute cette thèse : « Je n’ai jamais frappé aucune femme », assure-t-il. Selon Amber, il y a deux Johnny : celui qui, sobre, est drôle, généreux, gentil, charmant ; et celui qui, saoul et drogué, est « un monstre ». Ce à quoi l’intéressé rétorque : «Avec elle, j’avais toujours l’impression d’avoir tort. Elle était jalouse et pratiquait le chantage au suicide, comme ma mère avec mon père, ce qui m’a poussé à rester pour l’aider. Elle passait son temps à m’insulter, m’abaisser, me contredire. Je ne mérite pas ça. »

Selon Johnny, c’est elle qui frappe. En février 2015, pour lui faire plaisir, il l’épouse malgré tout, sur son île des Caraïbes. “Elle a tout fait pour détester le processus”, accuse l’avocate de Depp. Un mois plus tard, en Australie, sur la tournée “Pirates des Caraïbes 5”, c’est “l’accident”. Johnny doit se faire rapatrier en urgence à Los Angeles, car il vient de perdre un morceau de doigt. À cause, jure-t-il, d’une des nouvelles crises de rage d’Amber : « Elle a jeté sur moi une bouteille de vodka que s’est brisée en mille morceaux, atteignant et sectionnant mon doigt », témoigne-t -il à la barre, devant une salle d’audience médusée. Dans le camp d’Amber, au contraire, on l’accuse de s’être automutilé, “comme il avait l’habitude de le faire quand il était ivre ou sous l’effet des drogues” (de l’ecstasy, entre autres ). Ce sera complètement dingue pendant trois jours, prenant en otage son épouse, que tentait de le calmer, et allant jusqu’à la pénétrer avec une bouteille d’alcool… Ce que Johnny, bien sûr, dément. La reconnaissance des problèmes de dépendance affirme en outre qu’Amber est largement “exagérée”. Amber, elle, avoue l’avoir frappé – mais « une fois seulement », après l’avoir surprise en flagrant délit d’adultère avec une femme dont elle avait trouvé les photos nues et les SMS.
C’est vrai ? Les audiences succèdent.

Quand Johnny prend la parole, d’une voix grave et pâteuse, on se croirait chez le psy. Les accusations dont il fait l’objet sont gravissimes. Elles sont souvent étayées par des SMS compromettants, venant de son portable ou de ceux de ses proches. D’après les photos, d’après les vidéos très embarrassantes, vous pourrez notamment en train de s’en prendre à des placards de cuisine, avant de servir un grand verre de vin rouge. C’est Amber qui le filme avec son iPad. Quand il s’en rend compte, il veut lui arracher l’appareil. La vidéo se met alors à vibrer… Diffusée devant la cour, elle est du plus mauvais effet. Le jury, composé de sept membres, doit décider si oui ou non Amber Heard a bien diffamé Johnny Depp sans le nommer, en se proclamant dans sa tribune victime de violences conjugales. Dans la salle d’audience, le malaise est palpable. Il le devient encore plus lorsque Johnny attaque son ex-femme et la traite d’hystérique.

On n’aura probablement passé la fin de l’histoire sur le mystère de la crotte. Mais l’acteur, en novembre 2020, a perdu un procès en diffamation contre un tabloïd britannique qualifié de “cogneur d’épouse”. À moins d’un retournement de situation, il aura sans doute du mal à redorer are blason.

Leave a Comment