Ventilateur connecté, compost en pot de fleurs… Les 5 produits qui retiennent notre attention à la Foire de Paris

La Foire de Paris se tient du 28 avril au 9 mai. Le Figaro s’y est rendu pour vous dresser un portrait des articles les plus originaux.

Puisque la Foire de Paris se termine chaque jour, Le Figaro en parcourant les allées pour découvrir toutes sortes de produits et d’inventions qui sont proposées. Cinq ont particulièrement retenu notre attention.

#une. Teebike, la route qui vous offre un vélo électrique

Puisque l’utilisation d’un voile électrique bat son plein, la société niçoise Teebike propose un parcours électrique avant-gardiste pour remplacer votre ancien et transformer un vélo classique en vélo électrique. « Nous avons miniaturisé une batterie, un moteur et les outils électroniques pour que cela seulement sur une roue avant pour pouvoir permettre aux clients de garder leur propre vélo tout en le rendant électrique », explique Laurent Durrieu, fondateur de l’entreprise. Cette roue est vendue à 795 euros plus les aides proposées par le gouvernement pour l’achat de voiles électriques et d’appareils électriques.

Le vélo dispose d’une autonomie pouvant aller jusqu’à 60 kilomètres. Une application téléchargeable sur le téléphone, mais non nécessaire pour l’accès à internet, permet de piloter l’assistance électrique. Les composants de cette roue produite de Chine mais l’assemblage est réalisé en France.

Cette roue électrique est vendue 795 euros. Crédit : Laetitia Lienhard/ Le Figaro

La société Teebike a été fondée en 2012 et a commencé à commercialiser ses produits en Amérique latine et en Asie. « Le marché du vélo électrique et était plus mature. Nous sommes lancés en France en 2019. Depuis, nous en avons vendu 5000 et nous dépasserons la barre des 10 000 d’ici 2023 » a déclaré Laurent Durrieu. Nouvellement, le fondateur de l’entreprise ressent une demande toute particulière liée aux personnes que recherchent une alternative à leur voiture pour déplacer alors que le prix du carburant est en forte hausse.

#2 Williwaw, le ventilateur connecté et silencieux

En 2021, le ventilateur connecté et silencieux se verra décerner le prix du Premier ministre du concours Lépine. Bien qu’ils soient silencieux, le ventilateur s’éteindra ou s’allumera automatiquement après que la température dépasse un certain nombre, choisissez l’application connectée par le consommateur.

En hiver, le ventilateur peut également être utilisé pour harmoniser la température d’une pièce. « Une option qui permet à peine 30% d’économie de chauffage dans la pièce ou celle retrouvée », affirme qu’il s’agit du créateur Stéphane Thirouin. Un argument fort de vente alors que les prix de l’énergie flambent. « Parmi les 30 éventails vendus après les débuts de la Foire de Paris, 75% des clients étaient éligibles à ce titre », récupère-t-il. Ce ventilateur reste tout de même le produit le plus cher du marché, à 849 euros. « Tout est fabriqué en Chine sinon il coûterait encore plus cher. Pour le moment, nous en avons vendu 2400 au total », explique le fondateur.

Ces produits sont actuellement disponibles auprès des enseignes Fnac-Darty. Le lancement de cette entreprise est devenu un sacré pour Stéphanie Thirouin, qui a déjà investi l’ensemble de ses économies, savoir 500 000 euros, après 2016.

#3 Jobstable, la table de base qui devient un poste informatique

Jobstable, cette table basse qui a la capacitado a que espai de travail a reporté le 1euh Prix ​​du concours Lépine de 2021. Créée par Omar Seck, cette table multifonction dispose d’un grand écran remplaçable, d’un clavier tactile intégré, de quatre voyants et de cadrans intégrés. Il se transforme en 30 secondes et sa hauteur est entièrement réglable.

Les pré-commandes pour cette table basse modulaire devraient s’ouvrir en 2023. Crédit : Laetitia Lienhard/ Le Figaro

Le fondateur sur cette invention depuis 2012 et a déposé le brevet en 2016. « L’objectif est d’ouvrir les pré-commandes en 2023, une fois que nous aurons trouvé l’ensemble des fournisseurs des composants qui seront très probablement en Asie pour ne pas faire exploser le prix et l’assemblage devrait se dérouler en France. Le prix de vente devrait avoisiner les 5000 euros », explique Omar Seck, qui a revendu son or et laissé 1 000 futurs clients.

#4 Transfarmers, le pot de fleurs qui composte à l’intérieur

Ce pot en terre cuite a l’apparence d’un pot de fleurs imposant, mais il est composé de bien plus. À l’intérieur, vous pouvez y mettre les déchets organiques (épluchures, coquilles d’œufs, etc.). En se décomposant grâce à des vers de terre, fournis avec, ils apportent des nutriments et de l’eau à la plante qui, grâce à cela, ont moins besoin d’arrosage et de fertilisant. Après avoir procédé, l’odeur du compost est fortement réduite, ce qui permet au jardinier de rester à l’intérieur. Le pot, à l’exception de la terre et de la plante en elle-même, est vendu pour une valeur de 210 euros.

L’ensemble des composants et la fabricacion sont réalisés en France à l’exception des bouchons en liège, ce qui permet de refermer le compost, et qui s’est avéré du Portugal.

L’ensemble des composants recherchés de France, à l’exception des bouchons en liège. Crédit : Laetitia Lienhard/ Le Figaro

Les quatre cofondateurs (Aliette et Henri Thomazo, Louis Jamin et Thomas Colin) ont ironisé sur ce produit pendant quatre ans avant de le commercialiser en 2020. Depuis, plus de 2000 ont été vendus. « Nos clients sont surtout français et vit dans les grandes métropoles telles que Lyon, Montpellier ou Paris », confirme Henri Thomazo.

#5. Ecellar 185, la cave à vin connectée

Cette cave à vin, baptisée Ecellar 185 (pour 185 bouteilles), a été primée au Grand Prix de l’Innovation Electroménager 2022 de la Foire de Paris. En plus d’une application de pilotage qui permet d’accompagner le consommateur dans son utilisation, les 14 clayettes de la cave à vin sont connectées. Chaque emplacement est doté d’un capteur permettant de signaler la présence ou non d’une bouteille sur celui-ci. Ce produit permet notamment de programmer des alertes de stock et de date d’apogée sur les vins pour se rappeler quand les deguster. Elle aide également à déterminer selon le type de vin et le temps de garde, l’emplacement idéal pour faire vieillir les vins.

Chaque emplacement est doté d’un capteur permettant de signaler la présence ou non d’une bouteille sur celui-ci. Crédit : Laetitia Lienhard/ Le Figaro

Cette cave à vin est vendue pour une valeur de 3 990 euros et est proposée par la Sommelière, un des principaux acteurs du marché. Cette société française a été fondée en 1993.

.

Leave a Comment