La renaissance de James Harden

james durcir aura donc attendu le Game 4 de la demi-finale de conférence Est pour retrouver ses talents de scoreur, et surtout prendre le jeu à son compte. On est dans le 4e quart-temps, et Embiid est sur le banc. C’est le moment pour l’arrière All-Star de prendre le relais, et de mettre son équipe sur ses épaules.

C’est ce qu’il va faire en plantant 16 de ses 31 points dans le dernier quart-temps, et on retient évidemment ce « recul » que donne 12 points d’avance au début du 4e quart-temps. La salle et la banque de Philly explosent, et James Harden laisse exploser sa rage. C’est peut-être la première fois qu’on le voit ainsi sous le maillot des Sixers.

« C’est pour cette raison qu’il est là ! »

« C’est pour cette raison qu’il est là. C’est pour cette raison qu’on l’a fait venir » Joël Embiid a expliqué. « Après ça c’est, ça s’ajuste par rapport à ce dont sur un baiser, que ce soit la création, ou les points qu’il soir. Vu comment ils se défendent sur les autres, il a dû prendre des tirs difficiles. C’est ce qu’il a fait toute sa carrière, et c’est pour cette raison qu’il est là ! »

Ce que retient Doc Rivers, c’est que Philly a fait le break pendant que Joel Embiid reposait, et c’est de bon augure.

« Joel avait besoin de repos, et quand ce groupe est entre sur le parquet, nous avons provoqué des fautes, nous avons augmenté l’avance, et quand Joel est revenu dans le jeu, ils étaient déjà dans la sensibilité » le raton laveur Doc Rivers. « C’est énorme. À ce moment-là, à chaque fois qu’ils vous touchent, ils font une faute, vous allez sur la ligne et vous avez des lancers. C’est important pour nous. »

Dans cette 4e manche, James Harden na pris que 18 tirs, mais il est impliqué dans 54 de 98 points (soit 55%) des Sixers lorsqu’il était sur le terrain.

« Rien n’a vraiment changé. J’ai juste mi quelques tirs… » assure l’ancien MVP, qui rappelle qu’il n’est là que depuis février. « Nous sommes encore une équipe assez nouvelle. Nous avons à peine deux mois d’existence. Nous sommes enfin en train de nous positionner dans cette série, et ce soir, nous avons trouvé des choses qui ont marché ».

« On avait trois minutes pour croire l’écart le plus grossier possible, et essayer d’aller jusqu’à plus 10 points d’avance »

Pour Tobias Harris, James Harden s’adapte à ce lui donne la défense, et les nombreux passages en zone du Heat l’ont forcé à profiter de prendre sa chance. Avec succès : 6 sur 10 à 3 points.

« Il fait du super boulot pour analyser le jeu » estimation l’ailier des Sixers. « Dans sa manière d’analyser les moments où il droit créer, et ceux où il doit prendre ses tirs. Ce soir, on a pu observer sa confiance, et après être allé au cercle, les positions à 3 points se sont ouvertes pour lui. Il voit tellement de couvertures défensives différentes devant lui. Souvent, ils sont en zone, et parfois, c’est difficile pour lui d’être agressif en attaque. Mais quand il trouve son rythme, on a juste à lui donner la balle, et les choses s’enchaînent. »

Pour James Harden, tout n’est qu’une question de « défense et de rythme ». « Dans le 4e quart-temps, c’est là que le match se joue. Jo avait fait du super boulot pour nous mettre en bonne position. Surtout dans le 3e quart-temps. Dans le 4e quart-temps, on a commencé avec la possession, et on avait trois minutes pour créer le plus gros écart possible, et essayer d’aller jusqu’à plus 10 points d’avance. On a fait du bon boulot grâce à notre défense et notre rythme. »

james durcir Pourcentage Rebonds
Saison équiper MJ min Soif 3pts LF Désactivé Déf tout PS La source entier pb TDM points
2009-10 D’accordC 76 23 40.3 37,5 80,8 0,6 2.6 3.2 1.8 2.6 1.1 1.4 0,3 9.9
2010-11 D’accordC 82 27 43,6 34,9 84,3 0,5 2.6 3.1 2.2 2.5 1.1 1.3 0,3 12.2
2011-12 D’accordC 62 31 49.1 39,0 84,6 0,5 3.6 4.1 3.7 2.4 1.0 2.2 0,2 16.8
2012-13 HOU 78 38 43,8 36,8 85.1 0,8 4.1 4.9 5.8 23 1.8 3.8 0,5 25,9
2013-14 HOU 73 38 45,6 36,6 86,6 0,8 3.9 4.7 6.1 2.4 1.6 3.6 0,4 25.4
2014-15 HOU 81 37 44,0 37,5 86,8 0,9 4.7 5.7 7.0 2.6 1.9 4.0 0,7 27.4
2015-16 HOU 82 38 43,9 35,9 86,0 0,8 5.3 6.1 7.5 2.8 1.7 4.6 0,6 29,0
2016-17 HOU 81 36 44,0 34,7 84,7 1.2 7.0 8.1 11.2 2.7 1.5 5.7 0,5 29.1
2017-18 HOU 72 35 44,9 36,7 85,8 0,6 4.8 5.4 8.8 2.4 1.8 4.4 0,7 30.4
2018-19 HOU 78 37 44.2 36,8 87,9 0,9 5.8 6.6 7.5 3.1 2.0 5.0 0,7 36.1
2019-20 HOU 68 37 44.4 35,5 86,5 1.0 5.5 6.6 7.5 3.3 1.8 4.5 0,9 34.3
2020-21* Toutes les équipes 44 37 46,6 36.2 86.1 0,8 7.1 7.9 10.8 23 1.2 4.0 0,8 24.6
2020-21* BRK 36 37 47.1 36,6 85,6 0,8 7.7 8.5 10.9 2.4 1.3 4.0 0,8 24.6
2020-21* HOU 8 36 44.4 34,7 88,3 0,6 4.5 5.1 10.4 1.8 0,9 4.3 0,8 24,8
2021-22 * Toutes les équipes 65 37 41,0 33,0 87,7 0,9 6.9 7.7 10.3 2.4 1.3 4.4 0,6 22,0
2021-22 * BRK 44 37 41.4 33.2 86,9 1.0 7.0 8.0 10.2 2.4 1.3 4.8 0,7 22,5
2021-22 * PHL vingt-et-un 38 40.2 32,6 89,2 0,6 6.5 7.1 10.5 23 1.2 3.4 0,2 21.1
Total 942 35 44.2 36.1 86,0 0,8 4.8 5.6 6.8 2.6 1.5 3.8 0,5 24,9

Leave a Comment