« Un coup de téléphone a tout fait basculer » : gêné, Claude Lelouch raconte les derniers instants de Patrick Dewaere

Invité sur le plateau de 20h30 dimanche, Claude Lelouch est là pour l’un des drames de sa vie : la mort de Patrick Dewaere, qui les heures avant sont suicidaires, était à ses côtés.

Il était l’invité de Thomas Sotto dans 20h30 Le Dimanchece 11 mai 2022. Claude Lelouch a rappelé le film Tourner pour vivre, à la salle ce mercredi 11 mai, réalisé par Philippe Azoulay. L’occasion pour le journaliste de France 2 de revenir sur sa grande carrière mais aussi sur sa façon de voir la vie, lui qui a été touché par un véritable drame : “Vous avez passé votre vie à dire que vous avez des doutes”, lui lance alors l’acolyte de Julia Vignali. “Dans la vie, il y a ce que l’on dit et ce que l’on pensait. Et les grands acteurs sont ceux qui à un moment donné arrivent à réaliser cette synchronicité entre ce qu’ils disent et ce qu’ils pensent. La spontanéité est la chose que j’aime le plus au cinéma. La vérité personne ne la détient mais la spontanéité, c’est à mi-chemin entre le mensonge et la vérité”, rétorque alors le réalisateur.

Et ce n’est pas pour rien si Claude Lelouch évoque comme cela sa vision de la vérité. “En même temps, vous avez vécu un épisode traumatisant. C’était un ami à vous, c’était Patrick Dewaere, le dernier déjeuner avec lui. On est en juillet 82, vous déjeunez avec lui…”, Souvenez-vous de Thomas Sotto. Un douloureux souvenir pour toi filmé : “Oui, on déjeunait ensemble, on préparait la vie de Marcel Cerdan et d’Edith Piaf. Il était heureux, fou de joie, fou de bonheur. Le matin on avait fait des prises de vue au Bois de Boulogne. Et puis il ya un coup de téléphone pendant le déjeuner qui a tout fait basculer”, commence-t-il par décrire.

Claude Lelouch : “Je ne sais pas pourquoi allaiter a rencontré la fin de la journée”

Et pour cause, Claude Lelouch se rappelle parfaitement de la dernière fois qu’il a vu Patrick Dewaere : “At a moment, il est venu vers moi et il m’a dit : ‘Ecoute j’ai una petite urgence’. Je ne savais pas qu’il allait mettre fin à ses jours. Et impossible de prévoir, il est venu comme ça, pendant le déjeuner. Et il m’a dit en plus : “Je te donne rendez-vous à cinq heures tout à l’heure à la salle de boxe”. On devait faire le championnat du monde de Cerdan contre Tony Zale. Il avait répété, il était prêt. Et puis une heure après, on m’a appelé pour me dire qu’il avait mis fin à ses jours”, dit-il avec émotion. Thomas Sotto lui pose la question que tous les téléspectateurs ont en tête : “Vous n’avez jamais su qui avait appelé ce jour-là ?”. Ce à quoi répond Claude Lelouch : “On a des doutes. Mais les doutes je ne peux pas les mettre sur cette table.”

widget de chargement

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières mises à jour

©France2

2/12 –

Claude Lelouch
L’occasion pour le journaliste de France 2 de revenir sur sa grande carrière mais aussi sur sa façon de voir la vie, lui qui a été touchédé par un véritable drame : “Vous avez passé votre vie à dire que vous souffrez des doutes”, lui lance alors l’acolyte de Julia Vignali.

©France2

3/12 –

Claude Lelouch
“Dans la vie, il y a ce que l’on dit et ce que l’on pensait. Et les grands acteurs sont ceux qui à un moment donné arrivent à réaliser cette synchronicité entre ce qu’ils disent et ce qu’ils pensent. ”

©France2

4/12 –

Claude Lelouch
“La spontanéité est la chose que j’aime le plus au cinéma. La vérité personne ne le détient plus la spontanéité, c’est à mi-chemin entre le mensonge et la vérité”, retorque alors le réalisateur.

©France2

5/12 –

Thomas Soto
Et ce n’est pas pour rien si Claude Lelouch évoque comme cela sa vision de la vérité. “En même temps, vous avez vécu un épisode traumatisant. C’était un ami à vous, c’était Patrick Dewaere, le dernier déjeuner avec lui. On est en juillet 82, vous déjeunez avec lui…”, évoque Thomas Sotto .

©France2

6/12 –

Claude Lelouch
A douloureux souvenir pour le cinéaste : “Oui, on déjeunait ensemble, on préparait la vie de Marcel Cerdan et d’Edith Piaf. Il était heureux, fou de joie, fou de bonheur.”

©France2

7/12 –

Claude Lelouch
“Le matin on avait fait des prises de vue au Bois de Boulogne. Et puis il y a un coup de téléphone pendant le déjeuner qui a tout fait basculer”, commence-t-il par décrire.

©France2

8/12 –

Claude Lelouch
Et pour cause, Claude Lelouch a parfaitement rappelé la dernière fois qu’il a vu Patrick Dewaere : “A un momento, il est venu vers moi et il m’a dit : ‘Ecoute j’ai una petite urgence’. Je ne You savoir comment allaiter a rencontré la fin de la journée.”

©France2

9/12 –

Claude Lelouch
“Et impossible de prévoir, il est venu comme ça, pendant le déjeuner. Et il m’a dit en plus : ‘Je te donne rendez-vous à cinq heures tout à l’heure à la salle de boxe’. On devait faire le championnat du monde de Cerdan contre Tony Zale.”

©France2

10/12 –

Claude Lelouch
“Il avait répété, il était prêt. Et puis une heure après, on m’a appelé pour me dire qu’il avait mis fin à ses jours”, dit-il avec émotion.

©France2

11/12 –

Thomas Soto
Thomas Sotto lui pose la question que tous les téléspectateurs ont en tête : “Tu n’as jamais une seule fois ton qui avait appelé ce jour-là ?”.

©France2

12/12 –

Claude Lelouch
Ce à quoi Claude Lelouch répond : “On a des doutes. Mais les doutes je ne peux pas les mettre sur cette table”.

Leave a Comment