Après 22 buts à 1, l’AC Arles s’est défendu d’un match arrangé

Zapping Foot National ⏯️ Replay N2 : le coup de fil à Nolan Binet, les matchs retardés, le top mais de 2022,…

Heure après heure, la polémique enfle suite aux 22 buts victorieux à 1 de l’AC Arles face au FC Septèmes en Régionale 2 au sein de la Ligue Méditerranée. Alors que le club engagé par Michel Estevan pour revenir dans la partie du groupe devant le FC Martigues grâce à la différence de mais desormais soignée, le résultat du match a été gelé ce lundi et une enquête pourrait être ouverte d’ici les prochaines heures. Mais ce lundi soir, RMC Sport indique que le club de l’AC Arles est défendu de tous les matches arrangés.

L’AC Arles se défend

Le club a déclaré que c’était le match et le résultat a été qu’un des membres de l’AC Arles a expliqué “pourquoi il n’y a pas de contact entre les autres clubs pendant les jours précédant le match”. Surtout, les dirigeants présents au match ont fait confiance qu’une équipe du FC Septèmes totalement démobilisée serait simplement disponible. Les officiels de la rencontre n’auraient, en plus de ça, rédigé aucun rapport après le match, estimant que cette rencontre s’était déroulée de manière normale.

Arles a même mis en avant plusieurs raisons pour se défendre de ce résultat, à savoir :

  • Pour un match que j’ai joué à 15 heures, l’équipe de Septèmes est arrivée à 14h30, et ils ont été chauffés pendant 10 minutes au peigne.
  • Septèmes a aligné une équipe plus que bis, avec un entraîneur de la réserve de 50 ans contraint de jouer sur le terrain et pas de gardien aguerri, qui n’avait même pas de gants.
  • L’équipe de la banlieue de Marseille avait déjà lâché le championnat, car d’ores-et-déjà reléguée en arrondissement.

Le Président de Septèmes ne pensait pas à un match arrangé

Surtout, un membre du club l’a contacté par RMC Sport et lui a déclaré : “Marquer 22 buts, si c’est arrangé, ça se voit, c’en devient risible… Pourquoi on aurait fait cela ?” D’eux sont côté, le président du FC Septèmes, Salah Nasri, se confie plus tôt auprès de L’Equipe, avouant : « Le club est complètement démobilisé. (…) On et il est là avec la réserve, avec un entraîneur de 50 ans dans le champ. On n’avait même pas le niveau vétéran. Et encore, on aurait dû prendre 30 buts. Absolument rien n’était préparé. Il faudrait con pour faire ce genre d’erreurs. Je me laisse le droit d ‘attaquer quiconque oserait je dirai que c’était arrangé.’ Seulement, du Côté du FC Martigues, continue d’être intrigué et le résultat d’une possible enquête est attendu avec impatience, comme l’a assuré le président Alain Nersessian.

“Il n’est pas question d’avoir des soupçons ou des doutes. Mais le championnat se joue au goal average et on avait notre destin en main. Je suis donc surprise du score du match. Une carte de 21 buts à ce niveau, C’est rare et tout bonnement incroyable. C’est un vrai sujet posé à la Ligue, qui semble s’en saisir d’ailleurs. Je crois volontiers au fait que Septèmes était démobilisé, qu’il n’y avait pas tous les joueurs… mais je veux croire en l’équité sportive. Septèmes voulaient jouer pour ne pas déclarer ski pass, par question de dignité. Mais est-ce plus vaut d’en prendre 22 que de déclarer ski pass ?, questionne Nersessian. Aujourd’hui, le FC Martigues est en difficulté et je veux qu’il n’y ait pas de doute autour du match, pour ne pas avoir de regrets. Et je veux savoir vite”, souffle Nersessian, alors que ce match n’ un pas fini de faire parler…

L’AC Arles prend la parole après les soupçons de match arrangé en R2

Même si la polémique continue sur le match à 22 mais 1 paire avec l’AC Arles face au FC Septèmes, le club vainqueur défend tout le match. Le club a indiqué qu’il faisait l’objet d’une éventuelle enquête…

Leave a Comment