Ce que l’on sait de la mort du fils du chef Yannick Alléno, percuté par une voiture à Paris

Un automobiliste au volant d’un véhicule a volé au cœur d’Antoine Alléno, 24 ans, qui souffrait d’un feu rouge sur un scooter dans le 7e arrondissement.

On lui disait “promiseteur et talentueux”. Antoine Alléno était voué à suivre les pas de son père, le chef multiétoilé Yannick Alléno. Tous deux avaient lancé l’an passé le restaurant “Burger Père et Fils”, dont le jeune homme de 24 ans avait pris la tête. Plus Antoine Alléno est mort dans la soirée de manche, frappé par un constructeur automobile dans le 7e arrondissement de Paris, alors qu’il était en deux-roues.

Une voiture volée

Il est environ 23h30, soit quelques minutes seulement avant l’accident. Une Audi noire de modèle RS6 est garée à hauteur du numéro 83 rue du Bac, à quelques encablures du lieu de la collision. Ils sont le propriétaire du restaurant “Le Coya”.

Un homme se présente au voiturier muni d’un faux billet. Ce dernier ne réalise pas le subterfuge et lui transmet les clés de la voiture. L’individu a laissé l’automobiliste et “prendre la force” en direction de l’avenue Bosquet, rapporte Jérôme Jimenez, responsable Île-de-France du syndicat Unsa Police, au micro de BFM Paris Île-de-France.

J’ai frappé un feu rouge

L’accident s’est produit à un feu rouge, au bout de l’avenue Bosquet. Un VTC et un Cityscoot, conduit par Antoine Alléno, patiemment, pour qui le chauffard est arrivé à vive allure. Voulant passer entre les deux véhicules, il a violemment percuté le VTC puis les deux-roues.

Sous l’effet du choc, Antoine Alléno et sa passagère, 28 ans, sont projetés. Le chef meurt avant l’intervention des secours. La jeune femme souffre de multiples contusions et est transportée à l’hôpital Cochin. De plus le pronostic vital n’est pas engagé.

Le chauffeur du VTC, qui ne présente pas de pas de blessures, est également hospitalisé. Séoul des matériels endommagés sont identifiés sur son véhicule.

Le chauffeur en garde à vue

Peu après l’impact, le chauffard a tenté de prendre la fuete à pied. Mais cela a été rapidement remis en cause par un policier de la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP).

Refusant de souffler dans l’alcootest, il a été transporté à la Pitié-Salpêtrière pour des prélèvements sanguins.

Enquête pour homicide involontaire aggravé

Le parquet de Paris ouvre une enquête pour homicide involontaire aggravé. Le service de traitement judiciaire des accidents a été saisi. Le suspect, âgé de 25 ans, est toujours en garde à vue. Selon Jérôme Jimenez, il est défavorablement connu des services de police.

· Une « profonde tristesse »

Dans un communiqué publié lundi, la famille d’Antoine Alléno et ses proches ont fait part de leur “profonde tristesse”.

“Antoine appartenait à cette nouvelle génération de cuisiniers, déterminé à révolutionner le paysage gastronomique français. C’est avec beaucoup de chagrin que nous partageons cette triste nouvelle (…) En cette période douloureuse, la famille Alléno et leurs proches sont très sensibles à la bienveillance et à la compréhension de tous, dans le respect de leur intimité.”

Plusieurs chefs témoignent de leur soutien

Sur les réseaux sociaux, plusieurs chefs ont réagi à l’annonce de cette nouvelle. “Aucun mot ne peut décrire le drame qui t’endeuille, très cher Yannick Alléno”, a écrit sur Twitter le triplet étoilé Guy Savoy.

Sur Instagram, Michel Sarran, chef deux étoiles a déclaré “sous le choc d’un tel drame. (…) Tellement injuste et horrible”. Mohamed Cheikh, gagnant de Top Chef, affirme avoir accueilli cette nouvelle “avec grande tristesse”.

Un mot et des fleurs ont été déposés devant le restaurant “Burger Père et Fils”, en hommage au jeune homme.

Mélanie Vecchio avec Florian Bouhot

Leave a Comment