Mort du rugbyman Kelly Meafua : les supporters de l’USM pleurent celui qui lançait le clapping les soirs de victoire à Sapiac

l’essentiel
Le club des supporters et les Ultras Sapiac, très affectés par la mort tragique du n.8 Kelly Meafua, vont participer à la cagnotte pour aider sa famille à organiser les obsèques du joueur samoan.

Lorsqu’on est supporter d’une équipe de rugby, on ne fait jamais dans la demi-mesure. C’est le cas des supporters de l’USM qui vivent intensément les moments de joie et de tristesse de leur équipe favorite. À Montauban, il y a deux groupes de supporters, le club des supporters et les Ultras Sapiac.
Au Club des supporters, le président Jean-Luc Leroy, pour les dirigeants bienveillants de l’équipe Espoirs n’en revient toujours pas : « C’est totalement brutal ! Je suis et nous sommes attristés et bouleversés par la mort de Kelly Meafua. Egoïstement, en tant que supporter de l’USM, je dirais que nous avons perdu un grand guerrier, un très bon joueur que nous faisions levier de nos sièges».

Le Président qui, comme beaucoup, s’interroge sur les raisons du drame. “Je ne sais pas ce qui s’est passé. Cette saison est finie très mal, de la pire des manières. » Il rajoute : « Nous allons rendre notre part à la solidarité, contribuer à la cagnotte ouverte par le capitaine Stéphane Munoz pour aide à son épouse ».

J’ai reçu de très nombreux messages venant de supporters de presque tous les clubs de l’hexagone. C’est la preuve que ce drame a marqué tout le monde du rugby et que personne n’est à l’abri de tels drames.

Jean-Luc Leroy ne sait peut-être quoi rajouter à sa peine : « Tout a été dit lors de la cérémonie sur la pelouse de Sapiac lundi soir. Je ne connaissais pas bien Kelly Meafua, en tout cas beaucoup moins bien que les joueurs qui sortent du centre de formation et ont joué en Espoirs. Comme tout le monde dit qu’il était très attaché, bon vivant, je veux bien le croire».
Jean-Luc Leroy est par ailleurs trésorier de la fédération française des supporters de rugby. « J’ai reçu de très nombreux messages venant de supporters de presque tous les clubs de l’hexagone. C’est la preuve que ce drame a marqué tout le monde du rugby et que personne n’est à l’abri de tels drames ».

Ce mardi matin, des couronnes de fleurs ont été déposées sur le Pont-Vieux, là où Kelly Meafua enjambé la rambarde pour sauter dans le Tarn.
DDM – Karima Baddi

Kelly est venue lancer les applaudissements avec nous devant notre tribune. Il était en communion avec nous.

Chez les Ultras Sapiac, le sentiment de détresse et de désarroi est tout aussi grand et palpable malgré le chaud soleil de mai qui ne parvenait pas toujours à sécher les larmes. Des Ultras qui lors de la cérémonie de ce lundi soir à Sapiac entourent un portrait de Kelly Meafua N.8. Parmi eux, le président Sébastien Génibre. « On l’a réalisé avec des collages de feuilles A4. Pour nous, il était impossible que son visage n’apparaisse pas devant la tribune Ultras, même si à l’intérieur il n’y avait personne». Cela, d’autant plus que « c’était Kelly Meafua qui, après les matchs, venait lancer les applaudissements avec nous devant notre tribune. Il était en communion avec nous». Alors, l’annonce de sa mort a été vécue comme un coup de masse. « On est venu d’bury Vanka, le joli match face à Narbonne nous avait redonné le sourire. Puis drame. Un terrible moment à vivre pour la ville, le club et tout le rugby montalbanais». Sébastien Génibre lui a dit : « Nous allons entourés de Priscilla. Il faut rester uni. Nous participerons à l’appel de Stéphane Munoz et nous préférerons tout le monde à y prendre part ».
Jean-Claude Rouère, un autre partisan assis sur la murette de Sapiac souhaite aussi rappeler l’acte héroïque du pilier Christopher Vaotoa. « Il ne faut surtout pas oublier Christopher qui est jeté à l’eau pour tenter de retrouver sont coéquipier, sans et réussi. Cela doit être encore plus dur pour lui que pour les autres ».

Les supporters sapiacains ne sont pas près d’oublier Kelly Meafua, le lanceur du clapping.

Leave a Comment