MotoGP France : Fabio Quartararo, Johann Zarco et le tabou des pilotes français dans le Grand Prix à domicile

Cela semble incroyable, mais aucun pilote transalpin n’a jamais signalé le Grand Prix à domicile bien que Fabio Quartararo et Johann Zarco montent à l’assaut ce week-end pour écrire l’histoire.

Paire Diane Tamantini par Corsedimoto

Le Circuit Bugatti du Mans accueillera la septième manche de la saison MotoGP 2022. Fabio Quartaro et johann zarco puis clairement les plus en vue, étant les deux pilotes à domicile. Ils seront aussi les symboles pour un mouvement qui commencent doucement à « s’éveiller », marqués par des initiatives visant à la recherche de nouveaux talents. De plus le Grand Prix de France sera aussi une nouvelle occasion de tenter de lever un tabou : je ne serai jamais victorieux pour un pieu tricolore à domicile dans la catégorie reine ! Les deux Français, protagonistes d’un autre double podium en Indonésie, tenteront à nouvelle l’entreprise. En attendant, passez en revue les résultats du passé.

En fait, pour chercher les triomphes français, il faut regarder les autres catégories. Le Circuit du Mans a accueilli le premier GP valable pour le Championnat du Monde en 1969, une épreuve immédiatement célèbre avec le premier succès d’une faveur à domicile. Il s’agit de Jean Auréal, triomphant sur Yamaha alors en 125cc. Le Circuit Bugatti alterna pendant des années avec d’autres circuits et il faut attendre 1979, à l’occasion du 4ème GP mondial sur ce circuit pour voir Guy Martin sur la Motobécane française conquiert le succès en 125cc, et patrick fernandez protagoniste avec Yamaha en 350cc. Nous devons ensuite avancer de nombreuses années, pour arriver à ce que Le Mans devienne le lieu fixe du GP de France, et au-delà. On s’arrête en 2008, pour une fois encore se privilégier sur la 125cc. C’est l’année de Mike Di Meglio, qui est le champion du monde de la catégorie, qui renoue avec la première victoire de la saison sur sa propre piste. Plus tard, c’est le Moto3 qui apporte la gloire : Louis Rossi n’a pas de rival, et avec lui vient le dernier triomphe français devant son public.

Fabio Quartararo et Johann Zarco vont rouler pour l’histoire

Sur également quelques précédents sur d’autres circuits français, accueillant les épreuves valables pour le Championnat du Monde. Les pilotes locaux ont été présentés pour la première fois en 1954 à Reims : Pierre Montneret Triomphe aussi bien en 350cc (avec AJS) qu’en 500cc (avec Gilera). C’est la seule victoire française à domicile dans la catégorie reine du Championnat du Monde. Un week-end vraiment mémorable pour les tricolores est le GP de 1982 à Nogaro : une épreuve boycottée par beaucoup pour la piste dangereuse, mais une fête pour les favoris locaux, avec trois succès dans les quatre classes en action. Jean-Claude Selini (Morbidelli) en 125cc, Jean-Louis Tournadre (Yamaha) en 250cc, Jean François Baldé (Kawasaki) en 350cc. Seule la quatrième catégorie, les 500cc, par la signature d’un pilote non français, précisément le Suisse Michel Frutsch Sud Sanvenero.

La succession des triomphes français est là. Le Circuit Bugatti du Mans apparaît par ailleurs comme une véritable « malédiction » pour les héros locaux … johann zarco Voilà qu’il est imposé depuis deux ans en Moto2 : il est 3e en 2015, l’année d’après sa prise de fonction qui était 8e, il ne reviendra plus et finira que 24e. En MotoGP, il revendic cependant une double deuxième place, la dernière obtenue en 2021 derrière est coéquipier Jack Millerdevant le poleman et compatriote Fabio Quartaro. Un podium qui, pour le champion en titre de MotoGP, est aussi le meilleur résultat de sa carrière à domicile !

Une fois de plus, ce sera la chasse à l’histoire pour les deux Français et le pilote Pramac Ducati en particulier : il aura à cœur de se rattraper après le zéro à Jerez, et il tentera une nouvelle fois d’arrêter ce record de podiums (13) sans jamais s’imposer dans la catégorie reine.

quartararo zarco motogp

Leave a Comment