Test DJI Mini 3 Pro : un petit drone, plus cher

Pour le Mini 3 Pro, DJI a entièrement retravaillé son système d’imagerie. Le groupe optique du Mini 3 Pro est monté sur une nacelle mécanique stabilisée sur trois axes. Il intègre un objectif 6.7mm f/1.7 (equ. 24mm) accolé à un capteur CMOS 1/1.3 pouce (2.4μm pixel) couplé à un double ISO natif capable de prendre des photos en 48 Mpx et de filmer en 4K à 48/50 ou 60 i/s. Le Mini 3 Pro dispose également d’un mode vidéo HDR à 30 i/s, ainsi que d’un mode ralenti 1080p à 120 i/s. L’application DJI vous permet de travailler de manière entièrement automatisée ou en mode pro avec un contrôle manuel des paramètres de prix, en photo et en vidéo.

En photo, vous pouvez obtenir les clichés en jpeg/raw (DNG) avec la plus grande définition (48 Mpx) au ratio de 4/3, soit 8064 x 6048 px. En vidéo, vous pouvez filmer selon les formats supportés avec un débit maximum de 150 Mb/s (H.265) :

  • 4K : 3840 x 2160 px à 24/25/30/48/50/60 i/s
  • 2.7K : 2720 x 1530 px à 24/25/30/48/50/60 i/s
  • FHD : 1920 x 1080 px à 24/25/30/48/50/60 i/s
  • Ralenti : 1920 x 1080 px à 120 i/s

La sensibilité ISO en photo ou vidéo va de 100 à 6400.

L’observation de nos vidéos de test démontre les trois bonnes qualités d’image produites par le Mini 3 Pro.La stabilisation est remarquable, les images sont trois fluides et la colorimétrie est flatteuse (parfois un peu trop…). Le Mini 3 Pro propose également un mode beauté octroyant D-cinelike plus une correction de latitude pour les spécialistes de la post-production.

Prise de vue réalisée en mode Automatique. Objectif 24 mm f/1.7, 1/1500 s. © Romane Riesse – Les Numériques

Le petit capteur du Mini 3 Pro n’est pas également celui du Mavic 3 et montre ses faiblesses dans la gestion du bruit de chrominance dans les parties sombres de l’image, phénomène que j’ai observé sur certaines de nos photos en zoomant très fortement sur les parties d’ombres. Un examen approfondi des images produites par le laboratoire devrait nous permettre d’y voir plus clair. Enfin, notre conseil est d’éviter les fonctions de zoom, qui sont les zooms numériques au-dessus de la qualité de l’image. Privilégiez les mouvements de caméra en mode ciné, fluides et bien plus intéressants qualitativement parlant.

Studio / gestion électronique du bruit (photo)

En photo, le petit capteur du Mini 3 Pro ne fait pas de miracle, mais la performance reste trois honneurs après un début de lissage dès 400 ISO. Le lissage se fait plus destructeur à 800 ISO tout en restant acceptable, mais en évitanta si possible de passer 1600 ISO pour conserver un peu de détail dans les images. En raw, il sera possible de garder un peu plus de nuances et de précision dans les clichés, ainsi qu’un bruit numérique plus visible.

DJI Mini 3 Pro / RAW
DJI Mini 3 Pro / JPEG

Studio / précision des images (photo)

Le couple capteur/optique du DJI Mini 3 Pro délivre des clichés bien détaillés et la marque chinoise exploite bien l’importante définition du capteur. Comme pour ces exemples, vous remarquerez peut-être que le Mini 3 Pro est nettement plus précis que le smartphone Xiaomi Redmi 9T, par exemple, qui est également équipé d’un capteur de 48 Mpx.

Xiaomi Redmi 9T
DJI Mini 3 Pro

Nous avons également voulu comparer le nouveau venu avec le DJI Air 2S que proposer pour sa part un capteur 20 Mpx.

DJI Air 2S
DJI Mini 3 Pro

Nous avons également redimensionné une image du Mini 3 Pro en 20 Mpx afin de faciliter la comparaison. En mode auto, les images sont finalement assez proches avec un avantage en précision pour le Mini 3 Pro qui bénéficie d’un pixel surcroît à l’chantillonnage. Le Mini 3 Pro conserve une bonne qualité photo tout à l’appui d’une définition supplémentaire toujours appréciable.

DJI Air 2S
DJI Mini 3 Pro (20MP)

Studio / précision des images (vidéo)

En mode vidéo avec enregistrement 4K, les différences entre Air 2S et Mini 3 Pro sont remarquables. La précision des images est similaire, mais il y a une compression différente (H.265 pour le Mini 3 Pro et H.264 pour l’Air 2S). On note juste une accentuation un peu plus marqué sur l’Air 2S que rend l’image un peu plus flatteuse. En studio donc, le Mini 3 Pro remplit haut la main le cahier des charges.

DJI Air 2S (4K/H.264)
DJI Mini 3 Pro (4K/H.265)

Galerie d’images

Leave a Comment