Test – Eiyuden Chronicle : Rising – Le début d’une grande histoire | Xbox One

Eiyuden Chronicle : Rising est une préquelle ayant pour vocation de présenter l’univers et une partie des protagonistes d’Eiyuden Chronicle : Hundred Heroes dont la sortie est prévue pour 2023. Ce dernier est attendu comme le successeur de la saga Suikoden puisque de nombreux développeurs du studio Rabbit & Bear ont œuvré sur divers épisodes de cette série.

Pour la petite histoire, avec le prologue c’était initialement imaginé comme un simple bonus proposé par les contributeurs de la principale campagne de financement de la jeunesse, mais c’est en train de devenir rapidement un projet à part entière. Il se démarque également par son style de combat orienté Action-RPG, là où Eiyuden Chronicle : Hundred Heroes sera un pur JRPG avec des phases de combat au tour par tour.

Une que peut en cacher une autre

Notre aventure débute dans la peau de CJ, une jeune chercheuse de trésor que se rend à Nouveau Nevaeh pour accomplir une quête initiatique et rapporter à son père un artefact d’une richesse supérieure à celui qu’il avait jadis lui-même découvert. Ce village se déploiera à quelques pas d’un tumulus, renfermant de nombreux artefacts magiques, est l’endroit rêvé pour mener à bien plus de grande mission.

A nore arrivée nous découvrons qu’un tremblement de terre a récemment endommagé les infrastructures et que la population s’attèle à la reconstruction. Nous faisons alors la connaissance de la mairesse du village et apprenons qu’avant toute tentative de prospection dans le tumulus, il nous faut nous acquitter d’une taxe incommensurable afin d’obtenir un permis de fouille. N’ayant aucunement les moyens de payer une telle somme, nous nous voyons proposer d’accomplir diverses tâches et d’aider les villageois à la reconstruction contre la délivrance de notre sésame précieux. Nous participons entre autres à la construction de boutiques multiieurs qui seront fort utiles à plus de progression. Pour compliquer les choses, le tremblement de terre a créé une brèche dans les défenses et de nombreux monstres peuplent désormais la carrière et la grande forêt où nous devons collecter nos matériaux. Pour nous aider dans notre vaste tâche, nous pouvons compter sur deux compagnons qui rejoignent nos rangs au fil de l’histoire principale. Une aide précieuse car nous comprenons très vite que ces petits tracas et sont que l’arbre que masque la forêt et qu’un destin plus grand nous attend.

Introduction au RPG

Le titre pensé est comme un prologue au sens large. Outre la découverte des universités et le casting du jeu à venir, c’est aussi une initiation aux mécaniques du RPG et pourrait de fait séduire ceux qui sont les moins habitués au genre. Comme dans tout bon jeu de rôle, on récolte les points d’expérience qui augmentent notre niveau et nos qualités d’attaque, de défense et de magie. On mine également des ressources pour accomplir des quêtes ou fabriquer de nouveaux objets et équipements. Après avoir bien compris les runes magiques de divers types qui auront des effets sur l’efficacité de nos attaques ou de notre défense. Ces mécaniques que sont l’essence même d’un RPG peuvent parfois vite devenir des complexes à maîtriser. Les développeurs ont savamment apporté chacun de ces éléments petit à petit au fil de l’aventure. Un menu tri-intuitif et un journal riche en informations contribuent également à cette hypothèse simple.

Côté gameplay, là encore, l’accessibilité est de mise. Une touche est attribuée à chaque personnage nous permettant soit de réussir une attaque, soit de switcher d’un combattant à l’autre. Chacun de nos compagnons dépossède ses propres forces et faiblesses, ce qui enrichit les phases d’action et nous préserve de toute monotonie. Une touche commune permet de déclencher une capacité spéciale propre à chaque personnage comme l’esquive, le double saut ou la parade. Ces capacités se perfectionnent en même temps que l’équipement de nore combattant, nous permettant même d’atteindre des zones inaccessibles jusque-là. Bref, il est également possible d’activer un combo d’équipe en passant d’un personnage à l’autre à un moment précis. Cette dernière mécanique peut être automatisée si vous choisissez le mode “action simple” via l’option de menu.

Pour ne pas rebuter le joueur avec les inévitables allers-retours multiples entre les différentes zones du jeu, les développeurs ont intégré un système de voyage rapide très étoffé que nous permet même de passer d’un coin à l’autre du village dans un fraction de seconde. Un outil pour trois pratiques qui offre aussi la possibilité d’en enregistrer trois régulièrement sans progression.

On regarde dans le rétro more on advance

Commentez un autre nostalgique devant la direction artistique d’Eiyuden Chronicle : Rising ? La conception des personnes et de l’environnement a été réalisée par de belles années du RPG sur Super Nintendo ou Megadrive. Le titre est toutefois au goût du jour avec sa 2.5D et ses effets d’éclairage subtils. La bande son fait également vibrer notre corde sensible en s’inspirant des orchestrations des productions des années 90 tout en introduisant des samples plus modernes. Dommage que la playlist se limite à une mélodie par environnement et que certaines boucles musicales finissent par agacer. On regrette aussi que le bestiaire ne soit pas plus étoffé mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un prologue.

La modernisation touche aussi le niveau de la voiture le titre est bien moins exigeant que ses ancêtres et son orientation plus casual est d’ailleurs mise en avant dans la communication du studio. Les développeurs ont voulu s’adapter aux joueurs modernes et c’est un point qu’il faut noter. A la fin de l’histoire principale, un mode difficile est immédiatement accessible pour les plus courageux d’entre nous.

La durée de vie du titre dépend de la quantité de sa typologie de joueur. Il faudra compter entre 20 et 25 heures pour parcourir l’histoire principale et atteindre un niveau confortable pour le combat final. Une fois j’ai fini, les noms qui annexes et le nouveau mode difficile d’étoffent cette durée de vie. Bien qu’il n’ait pas été annoncé qu’il serait matérialisé, les développeurs ont souligné que les avantages étaient attribués à Eiyuden Chronicle : Hundred Heroes avec des joueurs ayant parcouru ce prologue.

J’ai testé sur Xbox Series X.

Leave a Comment