Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une entendue

Hélène Devynk, une des suspectes dans l’affaire PPDA, est confiante quant au changement surprenant qu’aurait eu avec Gilles Bouleau, à propos de son prédécesseur.

Lundi 9 mai, Média a publié sur YouTube un long plateau d’émission, consacré aux plaintes de l’affaire PPDA. Les 18 femmes accusatrices Patrick Poivre d’Arvor de violences sexuelles étaient présentes, dont deux qui ont dissimulé leur visage.

Hélène Devynck à propos de Gilles Bouleau : “Il m’a dit ‘je ne tombe pas de l’armoire'”

Parmi toutes ces femmes figurait Hélène Devynckqui a travaillé TF1 au début des années 1990, lorsque les faits se produiront. Le journaliste s’est exprimé sur l’opinion régnante au sein du grand groupe, affirmant in avoir parlé plus tard, en bon nom de ses confrères : “Les gens de TF1 aujourd’hui, moi je les ai vus, j’ai vu Gilles Pélisson (actuel PDG de la chaîne), j’ai vu Thierry Thuillier (directeur de l’information du groupe), J’ai parlé à Gilles Bouleau, c’est la première chose dont j’ai parlé à TF1 avant le commentaire publics’est-elle remémorée.

Si elle affirmait que l’actuelle présentatrice de JT depuis TF1 l’immédiatement cruel, Hélène Devynck s’est souvenue de la réponse surprenante que lui a portée Gilles Bouleau : “Il m’a dit ‘je ne tombe pas de l’armoire’. Et là c’est compliqué, il paraît que quand on vous dit ‘je ne tombe pas de l’armoire’, ça veut dire qu’est-ce qu’on savait sans savoirqu’est-ce qu’on a vu sans voir”at-elle déclaré sur le plateau de Médiapart.

Gilles Bouleau : “Je ne savais pas comment, je n’avais pas de raison de mentir”

Le journaliste est ensuite revenu sur tous les membres de la chaîne qui un jour ont qualifié Patrick Poivre d’Arvor de “séducteur” : Tout TF1 dit aujourd’hui ‘on savait que c’était un dragueur, qu’il était lourd, qu’il était compulsifplus sur n’a pas vu les viols. Ils ont raison, simplement ils sont obligés de s’interroger sur ‘qu’est-ce-qu’est-ce que dira un dragueur ?’at-elle j’ai fini.

J’ai invité sur le plateau d’Le est en direct Le 28 avril, Gilles Bouleau est pressé sur l’affaire, affirmant pourtant qu’il n’était pas au courant des agissements de Patrick Poivre d’Arvor : “Je crois qu’il y a plein de gens qui étaient dans la rédaction, comme moi, et qui ne savaient pas. Je ne savais pas, Je n’ai aucune raison de mentir ou de cacher. Je n’ai ni animosité ni protection à apporter à PPDA, je ne savais pas”avait-il déclaré.

widget de chargement

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières mises à jour

© Capture d’écran Youtube : Mediapart

2/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une retentie
Lundi 9 mai, Média a publié sur YouTube un long plateau d’émission, consacré aux plaintes de l’affaire PPDA.

© COADIC GUIREC

3/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une retentie
Les 18 femmes accusatrices Patrick Poivre d’Arvor de violences sexuelles étaient présentes, dont deux qui ont dissimulé leur visage.

© CYRIL MOREAU

4/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une entendue
Parmi toutes ces femmes figurait Hélène Devynck, qui a travaillé sur TF1 au début des années 1990, lorsque les faits se produisaient.

© Capture d’écran Youtube : Mediapart

5/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une retentie
Le journaliste s’exprime sur le nom régnant au sein du grand groupe, affirmant en avoir parlé plus tard, en bon nom de ses confrères

© DOMINIQUE JACOVIDES

6/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une entendue
“Les gens de TF1 aujourd’hui, moi je les ai vus, j’ai vu Gilles Pélisson (actuel PDG de la chaîne), j’ai vu Thierry Thuillier (directeur de l’information du groupe), j’ai parlé à Gilles Bouleau, c’est le premier à qui j’ai parlé à TF1 avant de témoigner publiquement”, s’est-elle remémorée.

© Capture d’écran Youtube : Mediapart

7/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une retentie
Si elle a affirmé que l’actuelle présentatrice du JT de TF1 était d’emblée cruelle, Hélène Devynck se souvient de la réponse surprenante qu’elle a reçue de Gilles Bouleau

© DOMINIQUE JACOVIDES

8/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une retentie
“Il m’a dit ‘je ne tombe pas de l’armoire’. Et là c’est compliqué, il paraît que quand tu dis ‘je ne tombe pas de l’armoire’, ça veut dire qu’est-ce qu “On savait sans savoir, qu’est-ce qu’on voyait sans voir”, at-elle déclaré sur le plateau de Médiapart.

© Capture d’écran Youtube : Mediapart

9/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une entendue
Le journaliste est ensuite revenu sur tous ces membres de la chaîne qu’ont un jour qualifié Patrick Poivre d’Arvor de “séducteur”

© CYRIL MOREAU

10/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une entendue
“Tout TF1 dit aujourd’hui ‘on savait que c’était un dragueur, qu’il était lourd, qu’il était compulsif, mais on n’a pas vu les viols’. Ils ont raison, simplement ils sont obligés de s ‘interroger sur ‘qu’est-ce-que ça veut dire un dragueur ?'”, at-elle fini.

© Capture d’écran Youtube : Mediapart

11/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une entendue
J’ai invité sur le plateau d’On est en direct le 28 avril, Gilles Bouleau s’est exprimé sur l’affaire, affirmant pourtant qu’il n’était pas au courant des agissements de Patrick Poivre d’Arvor

© Capture d’écran Youtube : Mediapart

12/12 –

Affaire PPDA : cette phrase lourde de sens de Gilles Bouleau à une retentie
“Je crois qu’il y a plein de gens qui étaient dans la rédaction, comme moi, et qui ne savaient pas. Je ne savais pas, je n’ai aucune raison de mensonge ou de cacher. Je n’ai ni animosité ni protection à apporter à PPDA, je ne savais pas”, avait-il déclaré.

Leave a Comment