commentaire Nicolas s’en est sorti grâce à «Koh-Lanta»

ENTRETIEN – L’ambitieux gérant d’un magasin de sport à Nîmes a vu la victoire finale des Philippines en jouant intelligemment sur plusieurs tableaux auprès des ex-Jaunes et des ex-Rouges. Une participation au jeu d’aventure qui a échoué et qui n’a jamais été juste.

Les événements du “Koh-Lanta, le totem maudit” nous renvoient à l’époque des toutes premières saisons du jeu d’aventures lorsque, après la réunification, la tribu en majorité numérique a éliminé un à un six concurrents. Au 23e jour de la tournée, j’ai réalisé l’automne dernier aux Philippines, ce sont huit ex-Rouges (Louana, Maxime, Fouzi, Géraldine, François, Pauline, Jean-Charles et Ambre) qui ont rejoint six ex-Jaunes (Anne- Sophie, Colin, Olga, Nicolas, Bastien et Yannick). Hormis Pauline, éliminé directement de l’émission d’une épreuve d’immunité, Colin, Yannick et Anne-Sophie ont fait les frais de l’immuable solidarité des ex-Rouges aux conseils.

» LIRE AUSSI – Maxime (« Koh-Lanta ») : « Je m’accroche à l’alliance des ex-Rouges »

Dans ce duel désélibré, Nicolas est le seul aventurier à jouer discrètement sur les deux tableaux en restant officiel solidaire de ses partenaires des ex-Jaunes tout en jouant discrètement les informateurs auprès des garçons des ex-Rouges. Une manière pour le sympathique Gardois de 39 ans de conserver sa place dans le jeu le plus longtemps possible et d’espérer atteindre l’épreuve de l’orientation où, dès lors, tout deviendra possible.

Résultats des trois conseils de réunification :
-Anne Sophie
: 7 voix (Maxime, Louana, Fouzi, Géraldine, François, Jean-Charles et Ambre)
– Maxime: 5 voix (Anne-Sophie, Nicolas, Bastien, Olga et le vote noir d’Olga)

Anne-Sophie a réuni Colin, Pauline et Yannick avec le jury final. Olga s’est vue attribuer, pour la troisième fois de suite, le vote noir.

» LIRE AUSSI – Setha (“Koh-Lanta”) : “Je suis content que Colin ait été éliminé, c’est le karma”


JE VOUS FIGURE. – Quelle est la motivation de votre inscription à « Koh-Lanta » ?
Nicolas BELLON. –
Cela va faire 20 ans que ce programme existe et je vais avoir 40 ans cette année. Je regarde cette émission depuis le début, c’est un jeu symbole d’aventure et de défi personnel. Sur et hors de ses limites physiquement comme mentalement. Nous avons 20 ans quand nous ouvrons le magazine du sport à Nîmes, nous sommes prêts à nous inscrire plus que nous ne le sommes dans une période de notre vendredi ou juin 2019 après l’évident pouvoir le faire. Je me susis il ya deux et il semble que, d’une part, j’ai désormais des employés capables de me remplacer en mon absence et, d’autre part, il semble que je sois sorti d’un grave problème de santé.

Qu’est-ce que tu fais?
Après une injection dans mon genou, j’ai eu une infection qui s’est infectée dans mon bras droit à tel point que j’ai failli en perdre l’usage du bout des doigts jusqu’à l’omoplate. Quand on m’a dit que je n’avais jamais récupéré 100% de l’usage de mes soutiens-gorge, j’ai utilisé “Koh-Lanta” comme objet pour ma sélection. C’était devenu le moteur de ma guérison. Mentalement, je n’ai rien cédé. J’ai une bonne hygiène de vie, je ne fume pas, je ne bois pas et je fais beaucoup de sport.

Dans votre portrait de “Koh-Lanta”, vous vous présentez comme un « candidat potentiel à la victoire »
Il semble qu’il y ait une période récente où j’ai roulé qui est possible quand je vois de la croissance et de la confiance. Quand on est retenu dans ce jeu parmi des milliers de candidatures, si on ne croit pas en ses chances de victoire, il vaut mieux rester chez soi. J’aime tous les défis, j’ai pratiqué plusieurs sports comme l’athlétisme, le karaté, le ski puis les sports de raquette, du tennis, du badminton, du padel tennis et maintenant du squash.

« J’ai eu de la peine de perdre une alliée comme Setha »

Nicolas Bellon

Aux Philippines, les débuts de votre équipe des Verts ont été compliqués avec plusieurs défaites et cet abandon volontaire de Franck…
J’ai lié une grande amitié avec tout le monde chez les Verts (Jean-Philippe, François, Pauline, Ambre, Franck, Louana et Lili, ndlr), la première couleur que l’on porte dans le jeu est souvent celle qui compte le plus. Nous étions plusieurs à venir du Sud de la France et Franck est de Biarritz. C’est quelqu’un que j’aprécie énormément et nous avions tous plaisir à l’avoir auprès de nous. Nous avons tout fait pour le dissuader de quitter l’aventure. Pour lui, pour qu’il ne regrette pas plus tard, et pour l’équipe qu’il mettait en difficulté. C’est son choix. Sur le coup, nous lui en avons voulu enormément mais, avec le recul, on peut comprendre que les difficultés du jeu l’ont incité à céder. J’espère juste qu’aujourd’hui, il ne regrette rien.

Étiez-vous serein lors de la rencontre des ambassadeurs entre Colin et Louana ?
Au départ de Colin, il nous assure qu’il arrivera juste avant la boule noire. Donc, dans notre tête, c’était soit lui, soit Louana ou soit un ex-Rouge qui allait sortir. Nous nous disions que nous ne risquons rien même si une part de doute est toujours là. J’ai transpiré énormément en les voyant revenir avec une Louana confiante, ça sentait la mauvaise limonade. Je me suis senti tout de suite visé, c’était moi et Setha. J’ai eu de la peine de perdre une alliée.

Après la réunification, les ex-Jaunes et les ex-Rouges s’opposent à chaque conseil mais vous êtes un allié discret de l’équipe adverse. Avez-vous été surpris d’être le seul ex-Jaune ne pas être informé du collier d’immunité d’Olga ?
Cela fait partie des tactiques et stratégies personnelles. Comme a pu le faire Setha avec ce collier d’immunité qu’elle prétendait avoir mais qu’elle n’avait en fait pas, chacun fait comme il le sentait en fonction de ses affinités. Olga a found a collier, she en a parlé à sa meilleure copine d’aventure Anne-Sophie puis à Bastien… Je ne lui en veux pas de ne pas me l’avoir dit, c’était surement une manière de préserver au maximum le secret.

« En ce moment je ne suis pas influencé par les votes des ex-Rouges »

Nicolas Bellon

Pourquoi les votes des ex-Rouges sont focalisés sur Anne-Sophie plutôt qu’Olga ou Bastien ?
Après la réunification, je me considérais vaillamment comme blanc tout en sachant que des ex-Jaunes et des ex-Rouges m’apprécient. Même si on se donne des infos avec les ex-Rouges, j’ai toujours suivi les choix de vote des ex-Jaunes. La décision de trier Anne-Sophie appartenait uniquement aux ex-Rouges, c’était leur pari et je n’en savais rien. Deux seuls sont en mesure d’expliquer leur choix.

Quelles discussions avez-vous en secret avec les garçons des ex-Rouges ?
Mon mais était de m’assurer de pouvoir aller le plus loin possible. Je me savais apprécié chez les ex-Rouges mais tout restait fragile. Ces discussions me permettent de conserver plus d’une fois une certaine marge de sécurité et je n’influence pas mes votes.

Le défi de tir à l’arc où vous faites gagner à François votre part de manioc jusqu’à la fin du jeu, est-ce une façon de vous immuniser auprès de lui ?
Non, François est un pote d’aventure et c’était simplement un petit challenge pour décompresser amusant. Il n’y avait aucune arrière-pensée de ma part.

» Suivez toutes les infos de Magazine télévisé sur Facebook et Twitter .

.

Leave a Comment