Cyclisme – Giro : Arnaud Démare (Groupama-FDJ) revient sur la 5e étape au terme d’un sprint parfait

Et de six pour Arnaud Démare ! Après une première réussie en 2019 après 4 autres en 2020, le Français a signalé une étape du Giro pour le 6e jour de course, à Merced, à Levante les bras à Messine, sur les terres de Vincenzo Nibali. Devant la concurrence de Mark Cavendish et Caleb Ewan, arrivés à plus de 100 km, le sprinteur Groupama-FDJ a signalé la 5e étape par Fernando Gaviria (UAE Emirates) et Giacomo Nizzolo (Israel-Premier Tech). C’est sa première victorieuse de l’année. La première aussi pour le clan français sur ce 105e Tour d’Italie. Pas de changement au général. Au lendemain de sa prise de pouvoir sur l’Etna, Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) conserve son maillot rose.

Le film de l’étape I Classement général

Elle va lui faire un grand bien. Sans succès depuis son triomphe sur Paris-Tours il déjà sept mois et un jour, Arnaud Démare a répondu la mission qu’il s’était confiée à l’Italie, à savoir renouer avec la victoire sur un Grand Tour et effacer la déception d’une dernier retour traversée sans gloire. Pourtant, la Picarde d’il y a 30 ans était plus difficile qu’à 100 km de l’arrivée, au terme de la seule ascension répertoriée de la journée, sous l’effet du fort tempo imprimée par l’équipe Alpecin-Fenix ​​​​de Mathieu van der Poël.

Tourner

L’annonce pleine d’émotion : Nibali prendra sa retraite en fin de saison

J’AI DÉJÀ 3 HEURES

Suivez une année de sport en vous abonnant à Eurosport !

Cavendish et Ewan éjectés loin de l’arrivée

Passé avec une minute de retard au sommet du Portella Mandrazzi (20km à 4%), le Français a pu revenir dans la descente grâce au soutien de ses équipiers. Une jonction que n’ont pas su operer Mark Cavendish et Caleb Ewan, rappel lointain plus tot pendant le montage. Accusant respectivement 2’25” et quatre minutes de retard à la bascule, le Britannique et l’Australien ont pourtant longtemps tenté de revenir. en vain

Leur sort a été scellé par l’union sacrée qu’un régné au sein du peloton. Dans la descente puis la longue portion de pla que menaient les coureurs jusqu’à l’arrivée, les formations de Biniam Girmay (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), Nizzolo, Gaviria et Démare ont toutes pris le relais des Alpecin Fenix ​​pour empêcher le retour de Cavendish et Ewan, privé donc de sprint ce mercredi.

Démare : “De l’extérieur, le sprint paraissait houleux mais c’était plutôt fluide pour moi”

Composé de Jaakko Hanninen (AG2R Citroën), Alessandro Tonelli (Bardiani CSF Faizanè), Mattia Bais (Drone Hopper-Androni Giocattoli), Filippo Tagliani (Drone Hopper-Androni Giocattoli) et Mirco Maestri (Eolo-Kometa), l’échappée du jour jamais compté plus de cinq minutes et a été reprise à 65 km du mais.

Deux secondes de bonifs pour Almeida

Le sprint intermédiaire de Villafranca Tirrena, à 38 km de l’arrivée, a vu une belle empoignade entre cadors pour les secondes de bonifications. Ben Swift (INEOS Grenadiers) pour protéger les intérêts de leur chef Richard Carapaz en la matière. Mais Joao Almeida (UAE Emirates), 2e, a pris deux secondes, juste devant ses coéquipiers Diego Ulissi, qui a été privé de justesse Romain Bardet (4e) d’une seconde. Au général, Almeida est passé par Pello Bilbao pour devenir son 7ème rang et revenir au 16” de Simon Yates, 4ème et premier designers de sa classe. C’est la seule modification dans le top 10. Jeudi, il ne devrait pas changer beaucoup non plus, la 6e étape entre Palmi et Scalea offrant un profil assez similaire à celle de la 5e.

A peu en retrait sous la flamme rouge, Démare a su se replacer au bon moment et a été parfaitement lancé par Ramon Sinkeldam, poisson-pilote de substitution puisque Jacopo Guarnieri était relégué dans le groupe Cavendish. Déposé à 200 m de la ligne, le Français n’a jamais été remonté par ses rivaux. Une victoire avec un petit vélo d’écart, le 85e de sa, qui lance parfaitement son Giro.

Tourner

Délesté de Cavendish et Ewan, Démare a tenu son rang à Messine : le résumé de l’étape 5

J’AI DÉJÀ 3 HEURES

Tourner

Démare : “De l’extérieur, le sprint paraissait houleux mais c’était plutôt fluide pour moi”

J’AI DÉJÀ 3 HEURES

Leave a Comment