Johnny Depp VS Amber Heard : trois vidéos sur l’actrice qui scandalise

Après quelques jours, les vidéos virales en ligne avec les trois médias de Johnny Depp et Amber Heard ont émergé sur Tik Tok. Les utilisateurs du réseau social tournent en effet en dérision certains propos de la comédienne, ce qui a suscité une vague d’indignation.

Des parodies qui sont passées mal. Après le début du processus qui s’opposent Ambre Entendu ils sont ex-marie Johnny Depp, de nombreuses “mèmes” (images ou vidéos qui ont pour objectif de faire rire) sont publiées chaque jour sur les réseaux sociaux. Et depuis quelques jours, une phrase prononcée par Amber Heard lors de sa prise de parole, lors de la quelle elle a décrit une scène ou ils sont ex-compagnon l’aurait giflée, a été détournée par les internautes sur TIC Tac. “Je sortais de la chambre à coucher. Johnny m’a giflée au visage. Je me tournée pour le regarder et j’ai dit : Johnny, t’es plus frappée. Tu viens de moi frapper'”at-elle racontée devant le tribunal de Fairfax.

Dans les vidéos parodiques, les utilisateurs de la plateforme représentent la piste audio de ce témoignage et rejouent littéralement la scène décrite par la comédienne pour se moquer des incohérences de ces propositions. La plupart du temps, on y voit deux personnes, l’une frappante l’autre, avant que cette dernière ne se retourne et prononce dans le vide la phrase d’Amber Heard. La séquence originale a été partagée par un fan de Johnny Depp qui a ajouté la légende : “Vous ne devez pas regarder quelqu’un en face pour pouvoir le gifler?”. Un visionnage vidéo plus 11 millions de vues sur TikTok.

Des vidéos qui dédramatisent les violences conjugales

Mais sur Twitter, ces parodies ont provoqué la colère de nombreux internautes. Certains s’assurent qu’elles participent à”le silence des victimes de violence domestique” voiture les dédramatisent le discours d’Amber Heard dans le but d’en faire quelque chose de léger et d’amusant. Accusé de mettre en garde ces blagues autour des violences conjugales, TikTok a rapidement décidé de supprimer plusieurs de ces vidéos, indiquant aux créateurs que leurs contenus violent les politiques de lutte contre l’intimidation de l’entreprise. Il est en effet stipulé dans le règlement du réseau social qu’il est interdit de réer des vidéos “Qui dénigre les victimes de tragédies violentes”.

widget de chargement

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières mises à jour

© Backgrid Royaume-Uni

2/12 –

Ambre Entendu
Et depuis quelques jours, une phrase prononcée par Amber Heard lors de sa prise de parole, pendant laquelle elle décrit une scène où son ex-compagnon l’aurait giflé, a été détournée par les internautes sur TikTok

© Backgrid Royaume-Uni

3/12 –

Ambre Entendu
“Je sortais de la chambre à coucher. Johnny m’a giflée au visage. Je me tournée pour le regarder et j’ai dit : “Johnny, tu m’as frappée. Tu viens de me frapper”, at-elle raconté devant le tribunal de Fairfax.

© Backgrid États-Unis

4/12 –

Ambre Entendu
Dans les vidéos parodiques, les utilisateurs de la plateforme représentent la piste audio de ce témoignage et rejouent littéralement la scène décrite par la comédienne pour se moquer des incohérences de ces propositions.

© Backgrid Royaume-Uni

5/12 –

Ambre Entendu
La plupart du temps, on y voit deux personnes, l’une frappe l’autre, avant que cette dernière ne retourne et prononce dans le vide la phrase d’Amber Heard.

© Backgrid États-Unis

6/12 –

Ambre Entendu
La séquence originale a été partagée par un fan de Johnny Depp qui a ajouté la légende : “Avez-vous déjà vu un visage pour un gifler ?”

© WALTER

7/12 –

Ambre Entendu
Mais sur Twitter, ces parodies ont provoqué la colère de nombreux internautes

© Backgrid Royaume-Uni

8/12 –

Ambre Entendu
Certains assurent qu’elles participent à “la réduction au silence des victimes de violences conjugales”

© Backgrid Royaume-Uni

9/12 –

Ambre Entendu
En effet, selon eux, elles dédramatisent le discours d’Amber Heard dans le mais d’en faire quelque chose de léger et d’amusant.

© Backgrid États-Unis

10/12 –

Ambre Entendu
Accusé de cautionner ces blagues autour des violences conjugales, TikTok a rapidement décidé de supprimer plusieurs de ces vidéos,

© Backgrid Royaume-Uni

11/12 –

Ambre Entendu
TikTok a indiqué à ses créateurs que son contenu viole la politique anti-intimidation de l’entreprise.

© Backgrid Royaume-Uni

12/12 –

Ambre Entendu
Il est en effet stipulé dans le règlement de la sécurité sociale qu’il est interdit de croire les vidéos “qui dénigrent les victimes de drames violents”.

Leave a Comment