Pas de regrets pour Giannis Antetokounmpo

Milwaukee n’a pas passé le mener 3-1 dans leur série face à Boston, jusqu’à ce que les Celtics, emmenés par Al Horford en mode patron, n’aient pas inversé la tendance dans le dernier acte en inscrivant 43 points en 12 minutes !

A l’arrivée, le champion en titre a raté une belle occasion de lui faire break et va devoir se préparer à un rude combat à Boston demain pour essayer de réprimander l’avantage.

Sortir de la tête au Game 5

Comme d’habitude, Giannis Antetokounmpo assumer ce revers et se projette déjà pour la suite des événements.

« Je pensais que le rire n’arrivait pas par hasard. Ce n’était pas notre match. On a été devant au score, on a été en mesure de bien défendre pendant trois quart-temps, on n’était pas trop mal dans le quatrième mais ils ont juste mis leurs tirs » estime-t-il. « Ce n’était pas notre jour, il faut leur tirer un coup de chapeau et se pencher sur ce qu’on peut faire de mieux dans le Game 5. »

Pour la première de la saison, le MVP des Finales 2021 a dépassé les 40 minutes de jeu, ce qui signifie que Mike Budenholzer a tenté le maximum pour essayer de garder contrôle du match sur la fin. Giannis Antetokounmpo a souffert dans le dernier acte avec seulement deux paniers en sept tentatives. Mais l’heure n’est pas aux jérémiades.

« Je joue juste au panier, j’essaie de faire les bons choix, d’être agressif, de jouer pour la gagne, autant que possible. Bien sûr, ce n’est pas facile, personne n’a dit que ça allait l’être. Je donne toujours tout ce que j’ai et ça me va comme ça. Au bout du compte, on sait ce qui se présente maintenant. On va devoir aller à Boston, y jouer du bon panier. Plus de commentaires sur se physiquement, nos états d’âmes et tout ça, tout le monde s’en fout. »

Garder le même état d’esprit dans le groupe

Même si le résultat n’est pas au rendez-vous, le « Greek Freak » tâche de passer vite à autre a choisi, conscient que le tour des playoffs peut tourner d’un match à l’autre.

Comme lui reproduit assez souvent Mike Budenholzer à son groupe, la perception extérieure peut complètement changer selon le résultat, mais l’état d’esprit à l’intérieur du groupe doit quant à lui rester le même.

« Certains soirs, les tirs vont rentrer et d’autres non, mais pour ce qui est de l’agressivité et ce côté « peur de rien » dans la mentalité, c’est toujours là. Dans le Game 2, les tirs ne tombaient pas dedans, mais notre état d’esprit n’a pas changé, depuis le début et ça ne va pas changer dans le Game 5. Si je ne mets pas mes tirs ou que je commets un paquet d’erreurs, c’est comme ça. Mais la volonté d’être agressif et de tout donner pour l’équipe, ça ne changera jamais »at-il poursuivi. « C’est le truc avec les playoffs. Quand tu attrapes, tu te sens bien, et quand tu perds, c’est l’inverse. Mais au bout du compte, je sais ce que c’est, aucune équipe ne sait ce qu’elle a à faire, prendre le bus et essayer d’aller gagner un match. Ce que je ressens, ça n’a pas d’importance. Les émotions, c’est pour les films, pas pour le panier».

Giannis Antetokounmpo Pourcentage Rebonds
Saison équiper MJ min Soif 3pts LF Désactivé Déf tout PS La source entier pb TDM points
2013-14 MILLE 77 25 41.4 34,7 68.3 1.0 3.4 4.4 2.0 23 0,8 1.6 0,8 6.8
2014-15 MILLE 81 31 49.1 15.9 74.1 1.2 5.5 6.7 2.6 3.1 0,9 2.1 1.1 12.7
2015-16 MILLE 80 35 50,6 25,7 72,4 1.4 6.2 7.7 4.3 3.2 1.2 2.6 1.4 16.9
2016-17 MILLE 80 36 52.1 27.2 77,0 1.8 7.0 8.8 5.4 3.1 1.6 2.9 1.9 22,9
2017-18 MILLE 75 37 52,9 30,7 76,0 2.1 8.0 10.0 4.8 3.1 1.5 3.0 1.4 26,9
2018-19 MILLE 72 33 57,8 25.6 72,9 2.2 10.3 12.5 5.9 3.2 1.3 3.7 1.5 27,7
2019-20 MILLE 63 30 55.3 30.4 63.3 2.2 11.4 13.6 5.6 3.1 1.0 3.7 1.1 29,5
2020-21 MILLE 61 33 56,9 30.3 68,5 1.6 9.4 11.0 5.9 2.8 1.2 3.4 1.2 28.2
2021-22 MILLE 67 33 55.3 29.3 72.2 2.0 9.6 11.6 5.8 3.2 1.1 3.3 1.4 29,9
Total 656 33 53,5 28,8 71,8 1.7 7.7 9.4 4.6 3.0 1.2 2.9 1.3 21.8

Leave a Comment