Plus d’arbres, moins de voitures… le projet pour “Réenchanter les Champs-Elysées” m’a lancé mercredi

Le projet de rénovation de la célèbre avenue est estimé à 260 millions d’euros. Les Champs-Elysées devaient à l’avenir être plus végétalisés et moins pollués.

Plus d’arbres et moins de place pour la voiture… Le projet de transformation urbaine “Réenchanter les Champs-Elysées” est officiellement lancé à la merci d’Anne Hidalgo et de Marc-Antoine Jamet, président du Comité des Champs-Elysées.

“D’ici 2024, nous avons embelli la plus belle avenue du monde en l’adaptant aux nouveaux défis et en la rendant aux Parisiens et à tous ceux qui aiment notre ville”, explique Anne Hidalgo dans un tweet.

Un projet de longue haleine

Un projet de longue date qui était “terminé”, selon Jeanne d’Hauteserre, la maire du 8e arrondissement de Paris. “Tout le monde l’attend”, assure l’élue, invité par BFM Paris qui rappelle que l’avenue n’a pas connu d’importants travaux depuis 1993. En 2020, la commission avait lancé une consultation citoyenne pour “imaginer les Champs-Elysées dans 10 ans”.

Car à l’heure actuelle, la “plus belle avenue du monde” est plutôt vue comme une postale pour touristes, boudée des Parisiens. Une perception qui souhaite changer le Comité des Champs-Elysées. L’association indiquait en 2019 vouloir “faire entrer les Champs-Elysées dans le 21e siècle”, en donnant plus d’espace aux piétons, en souhaitant la voiture et en végétalisant les lieux.

“D’ici 2024, nous elargirons l’espace central autour de l’Arc de Triomphe pour donner plus de place aux piétons. Pour mieux valoriser ce monument historique, nous y rénoverons les différents éléments du mobilier urbain”, indique grâce à Anne Hidalgo .

L’avenue, qui figure sur les sites les plus visités de Paris, accueille chaque jour près de 300 000 visiteurs, selon l’office de tourisme. Beaucoup de touristes au détriment parfois d’une vie de quartier.

J’ai imaginé pour le cabinet d’architectes PCA-Stream, le projet proposé par un réaménagement de l’avenue tournée vers les piétons, en faisant plus de place aux animations.

Heureusement, la mère de Paris explique que l’avenue des Champs-Élysées sera “harmonisée” à partir de 2024 ainsi que les terrasses et l’ensemble du mobilier urbain seront restaurés. “La piétonisation le dimanche sera étendue aux jardins”, poursuit l’édile.

L’avenue “est devenue une autoroute”

Lors de la consultation de juin 2020, les 100 000 Franciliens et Parisiens ont participé à un plaidoyer pour une végétalisation majoritaire de l’avenue et une meilleure organisation des différents modes de transport.

Actuellement “on constate qu’il y a déjà un trafic énorme, les véhicules sont pollués, les habitants reprochent que le trafic ne soit pas pour l’entretien”, insiste Jeanne d’Hauteserre.

Alors “le projet c’est de végétaliser et de refaire ces fameux trottoirs (…) il nous faut aujourd’hui un vrai projet de rénovation comme le projet ‘réenchanter l’avenue des Champs-Elysées'”, estime le maire.

“Ce qu’on nous reproche c’est que l’avenue est devenue une autoroute (avec) beaucoup de pollution, il y a eu des accidents mortels”, concède l’élue.

Pour cela, la place des voitures sera réduite sur l’axe. Anne Hidalgo a annoncé qu’à partir de 2024, les jardins seront renouvelés avec “plus 15.000 m² de nouvelles plantations”. De plus “7 000 m² de parcours” ont été “transformés en allées de jardins”.

“Les travaux auront démarré dès cet été”, assure Jeanne d’Hauteserre. La fin du projet dans son ensemble est prévue “pour 2030” selon l’élue. “La ville de Paris va investir 30 millions (d’euros) pour ce qu’elle projette de démarrer.” Le coût total du projet est évalué à 260 millions d’euros.

Leave a Comment