Des habitants des premiers immeubles des Grands Moulins de Paris mécontents

Les trois immeubles du bailleur social Vilogia ont été les premiers à recevoir des habitants sur le site des Grands Moulins de Paris. Les localisateurs sont en proie aux multiples problèmes et dysfonctionnements rencontrés.

Horaires de lecture :
3 minutes

Sur le vaste site des Grands Moulins de Paris, entre le chantier de réhabilitation du bâtiment historique et la construction d’immeubles autour, ce sont ceux du bailleur social Vilogia qui ont été livrés en premier. Début décembre, quatre-vingt-dix-neuf appartements ont vu arriver leurs habitants dans trois immeubles. Deux sont dédiés au logement social classique, un autre fait partie du parc Vilogia Premium (vente et location).

Les bâtiments destinés au bailleur social ont-ils été construits trop rapidement et livrés trop vite, dans un environnement de chantier généralisé ? « Il était inenvisageable pour nous de réceptionner près de 100 logements et de ne pas les proposer en attendant que toute la zone soit aménagée, cette décision aurait pu nous être reprochée », a répondu Vilogia.

Une longue liste

Très peu de temps après leur aménagement, de nombreux locataires ont signalé des problèmes. Au point que lorsque l’association Consommation logement et cadre de vie (CLCV) J’ai invité tous ceux qui avaient des reproches à faire à se regrouper, une grosse vingtaine de locataires se sont retrouvés au pied des immeubles un samedi matin. Outre les nuisances des chantiers toujours en cours autour, ils dénoncent pêle-mêle des volets bloqués en position fermée, un ascenseur bloqué, une pièce sans électricité, des infiltrations d’eau, des revêtements de sol déjà en piteux état, le ciment des balcons que s’effrite, une canalisation d’eau qui a éclaté au niveau du garage, une porte d’entrée cassée… et la sensation « d’avoir un bailleur mort en face de soi » tant ils ne se sentent pas écoutés et que les choses n’avancent pas.

Chauffage et poubelles

Vilogia pour finir d’organiser une rencontre avec les habitants pour comprendre leurs peines. C’était la dernière semaine et des locataires de vingt-cinq appartements étaient là. Vilogia promet un rendez-vous physique à chacun sur les autres problèmes précis rencontrés, avec une réunion publique en juin pour faire le point. Deux autres points cruciaux ont été supprimés : le chauffage, trop faible ou absent et la gestion des déchets. Le bailleur a rappelé que les appartements sont alimentés « par une chaufferie collective dont la température maximale est réduite, pour avoir environ 20 degrés dans les logements ». Ce qui, aux dires de beaucoup, n’était pas le cas. Là encore, Vilogia, promet le passage d’un prestataire… Toujours dans cette rue, en chantier et que fin en cul de sac, le ramassage des poubelles est compliqué. Le nettoyage des locaux et des parties communes a dû être renforcé.

Dans la rue encore en chantier et en cul-de-sac, le ramassage des poubelles est un problème.
Dans la rue encore en chantier et en cul-de-sac, le ramassage des poubelles est un problème.

Reste une dernière plainte des habitants : le bruit du ferrailleur Boone voisin, « dès très tôt le matin, et même les fenêtres fermées ». Là, il faut s’armer de patience, car le départ de l’entreprise n’est toujours pas acté !

Lire aussi

Pas de journal ce mercredi suite à une panne informatique

Deputée sortante de la 9e, Valérie Petit ne représentanta pas

Métropole de Lille : tout savoir sur la parade Utopia de lille3000 ce samedi 14 mai

Dimitri Martins
Ce qu’il faut, c’est rénover l’existant. Combien d’immeubles sur la métropole sont habités ? On ne peut plus continuer de bétonner encore et enco …Lire plus

Leave a Comment