le FC Nantes crie au scandale après le chant de la honte sur Emiliano Sala

Après avoir répandu une année à être éloignés de stades en raison de l’épidémie de covid-19, les supporters ont pu retrouver los tribunes lors de cet exercice 2021-22. Une saison marquée par de nombreux incidents et polémiques avec les fans de certaines écuries. L’OGC Nice n’a pas été épargné avec notamment les événements malheureux survenus lors du choc face à l’Olympique de Marseille en août dernier. Ce qui n’a visiblement pas servi de leçon aux supporters qu’ont dépassé les limites hier soir. Lors de la rencontre entre les Aiglons et l’ASSE hier à l’Allianz Riviera (victoire 4-2), certains fans de l’OGCN ont lancé les chants à l’encontre de l’ancien joueur de Nantes Emiliano Sala, tourné dans un accident d’avion en janvier 2019.

La suite après cette publicité

« C’est un Argentin, qui ne nage pas bien, Emiliano sous l’eau, Emiliano sous l’eau », même si je chantais les supporters. Une façon pour eux de se venger des Canaris, vainqueurs de la Coupe de France face à Nice samedi soir (1-0). Un acte tout simplement honteux qui a suscité des substantifs les réactions de la partie du monde du football. Ancien joueur de Nantes, le Marseillais Valentin Rongier a déclaré sur Twitter : « quelle honte ! C’est écoeurant !” Il n’est pas le seul à avoir été dégoûté par ce chant scandaleux et irrespectueux. Après la rencontre, le club bleu a regretté les incidents dans un communiqué. Christophe Galtier, lui, pour pousser un énorme coup de gueule tout en présentant ses excuses aux proches de l’Argentin.

Nantes se scandalise

« Je n’ai pas d’adjectif pour définir ce que j’ai entendu. Dans le vestiaire, la première réaction ce n’était pas de la joie. Les joueurs ont tous entendu. Je sais que le club intervient après une communication plus sur le nom du vestiaire, et je dois présenter mes excuses à la famille d’Emiliano Sala et du FC Nantes. On peut comprendre beaucoup de choses dans un stade. Il y avait quelques personnes. Ils n’étaient pas que trois et si c’est ça le reflet de la société, on est dans la merde (…) Je ne vois pas ce que vient faire la mémoire de quelqu’un qu’est décédé dans un accident tragique . C’est surréaliste. (Long silence) Je n’ai pas de mot. Qu’ils restent chez eux (il répète). On ne peut pas comprendre ça dans un stade si c’est pour insulter les morts, si c’est pour jeter des bouteilles, qu’ils restent chez eux. On gagnera sans ces personnes-là».

Ces incidents sont aussi des revenus aux oreilles de Nantes, étant scandalisés par de tels agissements. «Le FC Nantes est choqué par les chants de certains supporters niçois. Le FC Nantes découvre avec effroi la teneur des chants de certains supporters de l’OGC Nice et ne peut que condamner ferment de tels agissements dégradants la mémoire d’Emiliano Sala. Pour la même occasion, le FC Nantes est tenté de remercier l’OGC Nice et son entraîneur Christophe Galtier pour leur soutien et leur condamnation ferme de tels propos. Le FC Nantes dans son ensemble, support son soutien à la famille et aux proches d’Emiliano»peut-on lire sur le communiqué de presse.

Nice gros risqué

En conférence de presse après le succès de leur équipe face à Rennes hier soir, Antoine Kombouaré était très remonté : « La connerie humaine n’a pas délimité, je suis scandalisé. Je ne sais pas quoi dire car je risquerais d’être très violent. Ces mecs-là n’ont rien à foutre dans un stade. On aurait ça comme supporters (à Nantes), il faudrait les bannir. Ce sont des gens qui ne doivent plus avoir leur place dans un stade. C’est honteux. Il est parti notre Emiliano. J’ai de la peine pour la famille d’Emiliano. Je savais que parfois les supporters pouvaient être violents, pouvaient être contre mais là ce sont vraiment des ânes. Il n’y a pas de mots pour décrire la connerie de ces gens».

Des gens qui craignent de pénaliser leur club de coeur. d’après CMR Sports, la Ligue de Football Professionnel suit cette nouvelle affaire de très près. Si vous ne les jugez jamais sur vous avez remarqué ces faits dans leur rapport, les Aiglons pourraient risquer gros. En effet, ils sont en situation de récidive, et ils sont passibles de la sanction des deux points de retrait, dont un avec sursis, et qui devait rejouer le match face à l’OM sur terrain neutre et à huis clos. Condamné aussi à trois matches à huis clos, Nice avait accepté les sanctions. Cette fois-ci, la LFP pourrait frapper plus fort. Ce dont Nice, quatrième au classement de L1 et toujours en course pour le podium et une place en C1, serait bien passé.

Leave a Comment