le Real Madrid humilie Levante, Karim Benzema entre un peu plus dans l’histoire du club

Rencontre des extrêmes en clôture de la 36ème journée de Liga ce jeudi à 21h30 Au Santiago Bernabéu, le Real Madrid, leader et d’ores et déjà sacré champion d’Espagne, accueillait Levante, lanterne rouge. Vaincus au Wanda Metropolitano le week-end dernier contre l’Atlético de Madrid (0-1), les Merengues cherchaient désespérément à relever la tête pour préparer au mieux la finale de la Ligue des Champions avant Liverpool le 28 mai. En face, les Granotes, presque condamnés malgré leur récente victoire contre la Real Sociedad (2-1), étaient dans l’obligation de ramener trois points pour continuer à croire au maintien à l’issue de la saison. Pour ce match, Carlo Ancelotti a opté pour un 4-3-3 avec Benzema, Rodrygo et Vinicius, alignés sur le front de l’attaque et bien épaulés par Camavinga, titré dans l’entrejeu. D’eux sont cotés, Alessio Lisci a fait ses débuts, lui, avec un 5-3-2 ouù Morales et Gomez formaient le duo offensif.

La suite après cette publicité

Sous les yeux des supporters de la Casa Blanca, l’écart de niveau, symbolisé au classement, allait pourtant logiquement se concrétiser sur le terrain. Si Benzema allumait la première mèche (2e), Mendy, excellemment lancé par Modric, trouvait finalement la faille peu avant la fin du premier quart d’heure de jeu (1-0, 13e). Portés par cette ouverture du score, les Merengues repartaient vite à l’attaque mais ni Benzema (16e), ni Valverde (16e), ni Mendy (19e) ne déterminaient le break. Maître des débats et en contrôle total dans l’entrejeu, le Real a fini malgré tout par prendre le large. Sur un centre bien parcouru de Vinicius, Benzema, bien placé aux six mètres, plaçait une tête victorieuse (2-0, 20e). Dépassé et coupable d’une nouvelle perte de balle au milieu de terrain, Levante craquait une nouvelle fois quelques instants plus tard…

Karim Benzema a rejoint Raul, Vinicius Jr lui a fait une gâterie !

Sur un service parfait de Modric, Rodrygo, héros de la demi-finale de la Ligue des Champions face à Manchester City, triplait la mise (3-0, 34e). Juste avant la pause, Valverde devait aggraver le score mais sa reprise surpuissante aux vingt mètres, repoussée par Cardenas, terminait sa course sur la barre (42e). Ce n’était que partie remise depuis quelques secondes plus tard, Vinicius, rencontré par Modric (auteur de sa troisième passe décisive de la soirée), s’offrait son 15ème mais de la saison d’une belle frappe enroulée (4-0, 45e). Sans pitié, le Real se baladait face aux téméraires adversaires de Levante. Auteur du fils 323ème mais sous la tunique madrilène, “KB9” en profitait lui pour devenir le deuxième meilleur buteur de l’histoire du club, à égalité avec un certain Raul.

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre ne changeait peut-être pas. Dans les premiers instants du deuxième acte, Valverde a envoyé un missile de 25 mètres qui a flirté avec le centre de Cardenas (48e). Dans la foulée, c’est Modric, étincelant dans cette rencontre, qui faisait briller le dernier rempart de Levante sur une superbe frappe enroulée (50e). Et si Rodrygo puis Vinicius pensaient corser l’addition, c’est finalement Vinicius, bien servi par Benzema, qui s’offrait un doublé (5-0, 68e). Intenable dans cette rencontre, le Brésilien, je lançais pour Peter, signait même un triplé en ajustant parfaitement le portier des Granotes (6-0, 83e). Avec la grande victoire et l’usure de la contestation (6-0), le Real Madrid, d’ores et déjà sacré, prépare au mieux sa finale de LdC face aux Reds le 28 mai prochain. De son côté, Levante, lanterne rouge, est officiellement relégué en deuxième division.

Les compositions officielles au coup d’envoi

Le XI du Real Madrid

Le XI du Levant

Leave a Comment