Orelsan critiqué pour ses nouvelles éditions vinyles

Disponibles après Mercy, les nouvelles éditions vinyles de civilisation d’Orelsan ont été critiquées par certains internautes, qui y voient l’un des principaux écueils de l’industrie vinyle.

22 500 nouveaux vinyles, distribués en quinze éditions à l’effigie de quinze morceaux de civilisation, elles-mêmes limitées à 1 500 exemplaires chacune : Orelsan a prolongé un peu plus la stratégie commerciale de son dernier opus. Sa boutique a en effet accueilli ces nouvelles éditions, qui représentent les designs de Raegular imagine pour les versions physiques. Disponibles après 10 heures, ils ont une nouvelle fois trouvé preneurs, dont beaucoup sont encore sold-out à 18 heures : « La quête » et « Civilisation ».

Aussi : Stromae s’amuse des conseils d’Orelsan : « Ça m’a vexé de dingue »

Pour autant, ce nouveau processus commercial s’est heurté à de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. je me suis spécialisé Le Hip-Hop sur Vinyle et m’a trouvé un «résumé parfait de tout ce qui ne va pas dans l’industrie vinyle en ce moment». Ce dernier regrette la moins bonne qualité audio du image-disque et surtout le prix du vinyle, proposé à 38 euros l’unité. «Pour comparer, le vinyle super quali de La fête est finie est disponible à 17€, soit moitié prix», poursuit-il. Et d’ajouter que les quinze versions de civilisation à venir « Encombrer les usines de vinyles qu’ont déjà des mois d’attentes ».

Aussi : Orelsan : Gringe explique enfin l’histoire de sa punchline nulle

Orelsan : près de 40 éditions physiques pour civilisation

En plus de cela, certains pointent du doigt l’aspect paradoxal des stratégies commerciales en parallèle de certains thèmes portés par l’album lui-même, comme la sur-consommation. Pour rappel, Orelsan avait déjà publié deux éditions vinyle pour Noël, une noire et une argent (qui a d’ailleurs été rapidement sold-out). Dans plus des éditions physiques toujours disponibles, le nom total d’éditions tiré de civilisation, En comptant les CD et les vinyles, atteint presque la quarantaine. Une démesure qui agace même certains membres de la communauté d’Orelsan. je t’ai payé Punchline Orelsan & Gringe, toujours sur Twitter, regrette la mise en vente d« autant de versions pour un album déjà sur-vendu ».

Et aussi : Renaud parle d’Orelsan : «Je n’accroche pas»

réellement, civilisation d’Orelsan à récemment franchi la rafle les 500 000 exemplaires rendus, synonymes de cadran de diamants, est aussi devenu l’album de rap français à lui atteindre le plus rapidement cette distinction. Bref, d’autres internautes voient d’un mauvais œil la création d’exemplaires limites qu’ils pourraient rouvrir un marché revendiqué qu’ils avaient atteint des sommes hallucinantes en fin d’année 2021. Tandis qu’Orelsan marche sur l’eau médiatique et commercialement, cette nouvelle et probablement dernière étape commerciale de civilisation ne fait en tout cas pas l’unanimité. Aussi : Orelsan : un morceau de sa tournée a été particulièrement dur à interprète sur scène.

Leave a Comment