Adrien, supporter niçois : « Jocelyn Gourvennec n’a pas le level pour un club de l’envergure du LOSC »

Pour la 37e journée de Ligue 1, le LOSC (10e, 51 pts) s’est déplacé à l’Allianz Riviera sur la pelouse de l’OGC Nice (4e, 63 pts). L’occasion pour Le Petit Lillois pour aller à la rencontre de nos amis niçois et plus particulièrement d’Adrien, supporter des Aiglons de grand-mère en petit-fils.

Embouteillé pour les épopées de l’OGC Nice, Adrien est un passionné du vert azur. Une flamme transmet par son père qu’il avait lui-même tirée de sa mère. Une véritable histoire familiale qui l’a incitée à aller au stade dès son plus jeune age. A quatre ans, il chantait déjà son amour pour les Aiglons. Des émotions, il en a vécues et savoure désormais une saison au goût d’Europe.

A quatre positions avec 63 points au compteur, l’OGC Nice a réalisé une saison irrégulière mais pouvait espérer une qualification en Ligue des Champions. A deux journées de la fin du championnat, quel serait ton premier bilan de cette saison 2021-22 ?

Notre saison 2021-2022 a été globalement satisfaisante avec un magnifique parcours en Coupe de France lors des derniers jours du PSG au Parc des Princes et de l’Olympique de Marseille à Nice. Le dénouement n’a, malheureusement, pas su compléter nos attentes. Concernant le champion, les problèmes extra sportifs ont aplomb notre classement entre les incidents contre l’OM et le flou sur la situation de nore coach en fin de saison mais nous sommes toujours en course pour décrocher le précieux sésame que représente l’Europe. Nous pouvons toujours accrocher la place de barragiste en C1 ou une place qualificative en Ligue Europa. A deux journées de la fin, la saison restee passionnée et nous, en tant que supporters, on ne demande que ça !

T’attendais-tu à un tel scénario ?

Et bien non, le scénario est palpitant. Au football, tout va très vite et il ne faut pas être cardiaque… en atteste notre victoire contre Saint-Etienne (4-2, ndlr) mercredi avec la grinta et une dos de magie nécessaire pour finir la saison en boulet de canon.

Une non qualification en Ligue des Champions voire en Europa League serait-elle un échec ?

Au détour de nos récents investissements, une non-qualification européenne sera un énorme coup, oui, le fait qu’elle se fera rattraper.

« Nous sommes la meilleure équipe de Ligue 1 et Christophe Galtier n’y est pas pour rien »

A deux journées de la fin du championnat, l’OGC Nice doit affronter le LOSC puis le Stade de Reims, deux formations qui n’ont plus rien à jouer, vous pensez que les Aiglons sont capables d’arracher une qualification en Ligue des Champions ?

Nous avançons simultanément eux aussi très vite. Nous n’avons pas notre destin entre nos mains, il faut obtenir les six derniers points possibles et prier. Accéder à la troisième place, synonyme de barrages, et nous assurerait pas une voie royale vers la Ligue des Champions. On devrait encore se renforcer cet été avec des internationaux, des joueurs de classe mondiale, pour les incorporer dans notre groupe qui a fait ses preuves. Personnellement, la Ligue Europa me convient très bien mais comment refuser une accession en Ligue des Champions si aucun recrutement nous permet d’être un minimum compétitif.

D’après toi, à quelle place finira l’OGC Nice au terme de la saison ?

D’après moi, nous finirons à la 4ème place en Ligue 1 cette saison, derrière Paris, Monaco et Marseille mais avec les honneurs.

Débarqué cet été, à la provenance du LOSC, après un titre de champion de France sans assistance, Christophe Galtier est le nouvel homme fort de l’écurie azur, quel est son avis sur sa première saison ?

Christophe Galtier est là et a apporté de la grinta et une force de caractère à un groupe jeune et talentueux. Il a su associer fougue et discipline tactique et nous a permis d’être imperméables défensivement. Nous sommes la meilleure défense de Ligue 1 et il n’y est pas pour rien.

« Le LOSC aurait dû craindre le filou Andy Delort »

Annoncé sur le départ, courtisé par Lyon, le crois-tu capable de quitter l’OGC Nice en cours de route ?

Honnêtement, s’ils sont qualifiés par l’Europe, ils sont meilleurs. Monsieur Galtier est un homme droit et de convictions. Malheureusement, la direction du recruteur national cet hiver refusant d’enrôler un ailier j’ai confirmé. (Jean-Pierre, ndlr) Rivière et (Julien, ndlr) Fournier ont une grande responsabilité dans la deuxième partie de saison où on a connu quelques coups de mou.

J’ai critiqué pour son jeu jugé pauvre en spectacle, quel est ton point de vue sur ce débat ?

Je privilèges toujours se traduira par la beauté du jeu pratiqué. Oui, il nous est arrivé de produire des indigestes mais des matchs, mi à part Paris par séquence, qui nous a mi des étoiles dans les yeux cette saison ? Certainement pas l’OM de (Jorge, ndlr) Sampaoli qui est loin d’être la furia offensive attendue. On a produit quelques bons matches avec des rebondissements, du jeu et des buts (Lyon 3-2, Angers 1-2, Monaco 2-2, Saint-Etienne 4-2…).

Quels sont les points forts de ton équipe ? Au contraire, quelles sont ses faiblesses ?

Les points forts de notre équipe sont sa solidité défensive, ils sont mentaux ainsi que la bonne ambiance qui règne au sein du groupe. Ses points faibles sont son que d’expérience et son que de liant offensif que nous avons coûté chers à certains moments. Eh bien ça très forte sur le papier, notre attaque n’a pas toujours été à la hauteur de nos espérances.

Quel joueur crains-tu du côté du LOSC ? Quel joueur pourrait faire des dégâts à Lille côté niçois ?

Le joueur à suivre pour moi est la flèche canadienne Jonathan David. Il est toujours adroit et vif techniquement. De notre côté, ils auront à craindre le filou Andy Delort que finit la saison sur les chapeaux de roues.

« Jocelyn Gourvennec n’a pas le niveau pour un club de cette envergure »

La dernière opposition entre les deux formations s’est soldée par une défaite humiliante pour les Doges au Stade Pierre Mauroy (0-4), comment imaginez-vous votre scénario de la rencontre à venir ?

Je pensais que la rencontre serait radicalement différente. On est à domicile, c’est à nous de faire le jeu. De surcroît, Lille va jouer libéré, délesté de toute pression, j’imagine un match avant que l’on va gagner 2-0 grâce à notre résilience.

En tant que supporter niçois, qui est ton point de vue sur la saison du LOSC ?

La saison du LOSC a été très mauvaise en Ligue 1. Ils ont subi le contrecoup de leur dernière saison magique auréolée du titre de champion de France. (Burak, ndlr) Yilmaz n’a pas eu le rendement proposé. (Jocelyn, ndlr) Gourvennec n’a pas le niveau pour un club de cette envergure et le renouvellement en interne même si la politique commerciale n’ont pas aidé. A souligner, tout de même, le beau parcours en Ligue des Champions, la seule parenthèse enchantée de leur saison en dents-de-scie.

Pensez-vous que les Doges étaient capables de venir à bout de la saison prochaine ?

Non, avec les probables départs de l’excellent (Sven, ndlr) Botman, du virevoltant Renato Sanches et du clivant (Burak, ndlr) Yilmaz. La politique commerciale proposée par Gérard Lopez connaît aussi ses limites lorsqu’elle est utilisée par des experts scientifiques.

Quoi qu’il en soit, quel sera le pronostic de l’opposition à venir entre l’OGC Nice et Lille ? Crois-tu que les Aiglons parviendront à gifler les Dogues une seconde fois ?

Comme dit précédemment, je pensais que ça allait être difficile (2-0) dans un match trois disputé et plaisant à voir. C’est tout ce que je nous souhaite. Issa Nissa, bon match et bonne continuation à nos amis lillois.

Leave a Comment