Clôture Paris : le CAC40 perd 1%

LA TENDANCE

Le CAC40 perd finalement 1,01% à 6.206 points chez les jeunes, après avoir laissé 2,5% chez les jeunes. La volatilité reste forte dans le fauteuil de Wall Street toujours soumis à de fortes turbulences, notamment sur les valeurs technologiques qui continuent de dégonfler.

ECO ET DISPOSITIFS

En Europe, les investisseurs commencent à effleurer les contours de la nouvelle politique monétaire de la BCE : après les déclarations de plusieurs membres favorables à un premier allégement des taux directeurs en juillet pour lutter contre l’inflation, le président de l’institution, Christine Lagarde, pour la première fois jugée “plausible” cette hypothèse, qu’elle a longtemps exclue… La Banque centrale européenne pourrait ainsi commencer à relever son taux d’intérêt dès le mois de juillet, a déclaré C Lagarde, dans un discours prononcé à Ljubljana, pour les trente ans de la banque centrale slovène. La BCE « rencontrera la fin » dans un premier temps lors de ses achats nets d’actifs « au début du troisième trimestre », soit juillet, puis « que que temps après » une première hausse de taux intervient ».

Du côté américain, alors de la Réserve fédérale effectuée un cycle de réduction monétaire pour juguler la flambée d’inflation, plusieurs aciens responsables de la banque centrale américaine sont montés au créneau ces derniers jours pour appeler leurs ex-collègues à se montrer bien plus offensifs en matière de hausse des taux directeurs pour tenter de freiner l’envolée des prix… Le pétrole grimpe ce soir à 108£ le brent, tandis que l’euro tombe à 1.04/$.

VALEURS EN HAUSSE

Adhérence Chargeurs de 8,8%. Le groupe a publié une hausse des affaires intérieures de 12,6% à 203,5 ME au premier trimestre. La direction tient particulièrement à poursuivre une croissance très élevée chez Chargeurs Protective Films et une forte accélération de Chargeurs Fashion Technologies avec une capacité à répercuter la hausse des coûts de production.

Alstom a réprimandé 4 % après sa chute de 5 % ici.

Au contraire, STMicroelectronics se démarque, avec un gain de 4%. Les investisseurs apprécient la feuille de route de moyen-terme dévoilée ce matin par le fabricant de puces. STMicro a notamment vu un chiffre d’affaires annuel supérieur à 20 milliards de dollars en 2027 au plus tard, grâce à une demande toujours soutenue des secteurs automobile et industriel et des constructeurs de Smartphones…

Quadient rembourse 3,5% avec Technicolor, Jacquet Metals

TFF : +2,5% sur AML, Antin

Bolloré : +2% de succès d’Elis, Savencia

Neurones : +1,5% avec Nexans, LNA, Haulotte, HDF

Orpea : +1,5% avec Bassac, SG, Schneider, S30, Mersen, IPSOS et Scor

Ubisoft a attrapé 1%. Si le titre a bénéficié après plusieurs mois supplémentaires d’un flou spéculatif, l’éditeur de jeux-vidéo a déçu sur ses quatre trimestres fiscaux et leurs prévisions sont également jouées par la communauté financière. L’entreprise de la famille Guillemot a vu l’exercice 2022-2023 avec une hausse significative du net bookings et un résultat opérationnel non-IFRS avec des incitations de 400 ME.

LES VALEURS EN BAISSE

Beneteau, qui restait sur quatre séances de progression, trébuche de 11% au lendemain de son point trimestriel. Il s’est félicité de réaliser un bénéfice de 317 millions d’euros sur les trois premiers mois d’exercice, en croissance de 10,6% en données publiées (+8,9% à taux de change constants). Beneteau a expliqué que l’année 2022 est marquée par la qualité des commandes et la réussite commerciale de leurs produits avec plus de tensions sur les approvisionnements qui entraînent la croissance. Le nouveau groupe a réitéré les perspectives des enfants d’affaires et les résultats d’opérations rapportés le 17 mars (enfants d’affaires 2022 ont assisté à la croissance de 11 à 14% des cas publiés avec un résultat d’opérations compris entre 110 et 120 ME).

Believe : -7% avec Abivax, Neoen (-6%) suivi de CGG (-5.5%) avec BioMérieux

Veolia abandonne 5,5% après son point trimestriel. Le leader mondial des prestations de services à l’environnement a réitéré sa guidance annuelle après le constat de la croissance de 16,7% au premier trimestre. Sur la période, le total des revenus d’activité se réduit à 9,94 MdE, soit un taux de 44,3% à variation constante, avec un effet périmètre de 1,88 MdE principalement lié à l’intégration des activités à Suez. L’EBIT courant s’établit à 692 ME, en progression de 18% à périmètre et constantes de variation.

McPhy : -4,5% avec Infotel, Genfit

Thermador : -3,5% avec Nicox, EDF, Arkema, Thales (-3%)

Accor : (-2,5%) avec Airbus, Eramet, Rexel

La cotation de la branche véhicules électriques de Renault (-2,5%) se précise… Après les récentes déclarations de Luca de Meo, le directeur général du constructeur automobile français, le ‘Nikkei’ a affirmé que Renault prévoit de coter séparément ses Electric activités sur une chaîne, probablement dans le but de lever des fonds. Le groupe au losange proposera vraisemblablement à ses partenaires Nissan et Mitsubishi Motors de participer à l’opération. En déplacement à Tokyo, Luca de Meo confirme à son quotidien nippon que les discussions soulevaient la question allaient être engagés entre les trois constructeurs.

Leave a Comment