le rebondit du CAC40 de 2,52%

LA TENDANCE

Le redressement du CAC40 effectué en fin de séance hier s’est poursuivi et s’est même accéléré en clôture, avec sursaut de 2,52% à 6 362 points. Du côté positif, à propos de l’annonce par les autorités de Shanghai d’un début d’assouplissement des restrictions sanitaires dans les prochains jours…
Après la purge des dernières semaines, Wall Street semble aussi disposé à montrer de meilleures dispositions ce vendredi, s’offrant une remarquable technique de rebond. Le bitcoin opère lui aussi un sursaut, de retour sur les 30 000$.

ECO ET DISPOSITIFS

Sur le front économique outre-Atlantique ce vendredi 13, l’indice américain des prix à l’importation pour le mois d’avril 2022 est moins stable par rapport au mois précédent, contre +0,5% du consensus FactSet. L’indice des prix des exportations a augmenté de 0,6% en raison de la hausse de mars, résultat des efforts du consensus. Sur un an, le prix à l’import s’affiche en hausse de 12% et le prix à l’export en augmentation de 18%.
L’indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l’Université du Michigan pour le mois de mai 2022 est estimé à 59,1, le chiffre consensuel étant de 64, après une lecture finale de 65,2 en avril.

Les marchés ont perçu un semblant d’encouragement de la part du président de la Fed, Jerome Powell, réitérant son réitérant à des hausses de taux de 50 points de base – toujours mieux que 75… Powell a reconnu que la réalisation d’un règlement en douceur dépendant de facteurs indépendants de la volonté de la Fed et que le retour de l’inflation vers la cible de 2% entre dans une certaine douleur. Cependant, il a été précisé que la maîtrise de l’inflation était la priorité.
L’euro est maintenant à 1,04/$. Le pétrole pointe sur les 111$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Somfy grimpe de 14%, recommandé en pré-séance par Boursier.com ce matin.

Rallye et Casino montent de 14% et 10%. Une poussée de fièvre à relier à une information de nos confrères des ‘Echos’ selon laquelle le distributeur aurait passé la seconde dans le processus de cession de GreenYellow, sa filiale dédiée aux énergies renouvelables. “Casino escompterait autour de 1,5 milliard d’euros pour sa pépite qu’il contrôle à 76% aux côtés de Tikehau et bpifrance”, précise le quotidien, soit “une valorisation d’environ 15 fois l’Ebitda projeté pour 2022”. Selon les sources du journal, Engie et TotalEnergies étudient le dossier tout comme EDP, voire les fonds Ardian, KKR et Blackstone, EQT ou encore Partners Group.
Lourdement endette, Casino est engagé dans un vaste programme de transferts d’activité. Pour financer sa dette, les ventes de GreenYellow et Cdiscount sont régulièrement évoquées.

Antin : +12% contre Waga (+10%)

Wavestone : +7,5% avec Voltalia, Atari et McPhy avec SMCP et Moncey

Neoen : +6,5% avec FDJ, SII, Ose

Troisième séance de nette hausse pour la STM (+6%). Les investisseurs avaient apprécié hier la feuille de route de moyen-terme dévoilée par le fabricant de puces. STMicro a notamment vu un nombre d’affaires annuelles dépasser les 20 millions de dollars en 2027 au plus tard, grâce à une demande forte des secteurs automobile et industriel et des constructeurs de smartphones.

Stedim : +5% sur BioMerieux, Believe, Lumibird, Innate

Renault gagne 5 %. Afin d’accélérer la transition vers l’électricité, le groupe étudie la création d’une entité Véhicules Électriques et Software en France. Le périmètre de l’étude regroupe les activités, technologies électriques et logiciels sur l’ensemble de la chaîne de valeur : ingénierie (une partie du Technocentre, Renault Software Lab, Lardy et d’autres sites à l’étude en Île-de-France ), industrie (ElectriCity, Cléon) même si les fonctions supports sont liées à ces activités. L’entité dédiée à l’assemblage de son véhicule électrique prévoit plus de 10 000 salariés d’ici 2023. En parallèle, le groupe Renault étudie également l’opportunité d’assembler ses activités et technologies de moteurs et transmissions, thermiques et hybrides en s’appuyant aujourd’hui sur une entité spécifique.

Carmila : +5% sur Claranova, Eutelsat, Aramis

GTT : +4,5% suivi de Rexel, Trigano

Elior : +3,5% avec Rémy Cointreau, Stellantis, Sodexo, Icade, Hermès, Manitou, Accor et Ubisoft

Orpea (+3%). Le groupe, qui exploite des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes a vu son bénéfice net plongeur à 65,2 millions d’euros en 2021, contre 160 ME un plus tôt, et annonce qu’il ne verrait pas de dividende au titre de l’exercice clos. Le résultat net est de 83 ME de provisions pour risques et charges relatifs aux risques résultant au titre des années 2017 à 2021, à la suite des inspections administratives dont le groupe a fait l’objet en France, même si 48 ME de charges liées à des Dépréciations des valeurs d’actifs. Plus que l’entreprise est juridiquement signée par la signature d’un accord avec les partenaires bancaires afin de rembourser l’un d’entre eux qui a versé 7,89 millions d’euros au 31 décembre, en échange de 1,23 million d’euros à reporter l’année précédente, en raison d’une stratégie de développement et d’acquisition immobilière “soutenue”. Orpea a également déclaré qu’il signerait un accord avec plusieurs banques afin d’obtenir un crédit-syndique sécurisé d’un montant de 1 733 millions d’euros, à la suite d’une ferme accès aux marchés financiers et au ralentissement du programme de cessions d’Actifs dans un premier temps envisagé. Afin de desendetter son bilan, le groupe a lancé un programme de cessions d’actifs pour un montant d’au moins 3 MdsE d’ici fin 2025.

Remises TotalEnergies plus 3%. Berenberg est passé à l’achat avec un objectif ajusté de 57 à 58 euros.

LES VALEURS EN BAISSE

Oeneo : -3% avec Akwel

Verimatrix : -2,5% avec Medincell

BigBen : -1,5% succès de Poxel, Cegedim, Séché, Burelle, Bastide

Leave a Comment