Miami de retour en finale de conférence, après son succès autoritaire à Philadelphie

Avant cette nuit, aucune équipe n’était encore parvenue à l’importer à l’extérieur. On précise bien « avant cette nuit », car le Heat a réussi à s’imposer loin de chez lui (99-90), dans ce Game 6 sur le parquet des Sixers.

Portés par leur duo Jimmy Butler (32 points, 8 rebonds) — Max Strus (20 points, 11 rebonds, 5 passes), les joueurs de Miami en profitent ainsi pour ateindre une nouvelle finale de conférence, deux ans après la dernière. Cette fois-ci, ils la disputeront soit face à Milwaukee, soit face à Boston (comme dans la « bulle », en 2020).

Pour Philadelphie, en retour, il est désormais l’heure de part en vacances, après cette ultime défaite logique et frustrante. « Logique » car les hommes d’Erik Spoelstra étaient supérieurs de bout en bout, notamment à deuxième mi-temps. “Frustrant” alors qu’il combattait Joel Embiid (20 points, 12 rebonds) était le meilleur qu’il était et que James Harden avait encore.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Miami pour répondre présent. Le “killer instinct” floridien une nouvelle fois fait ses preuves et, avec une balle de match en leur possession, il ne fallait pas s’attendre à ce que les hommes d’Erik Spoelstra laissent passer l’occasion de tuer cette série. Dès les premières minutes de cette partie, les joueurs du Heat n’ont pas hésité à transporter qu’ils étaient concentrés et prêts à jouer les bourreaux des Sixers. Outre Jimmy Butler, aussi impressionnant en playoffs, Bam Adebayo, Max Strus, PJ Tucker et Gabe Vincent ont également fait le job, au même titre que Tyler Herro, Victor Oladipo ou Dewayne Dedmon. propre.

Un troisième quart-temps dévastateur (25-15). Si tout allait pour le mieux à Miami, rien n’allait dans le sens des joueurs de Philadelphie, au retour des vestiaires. Encore au contact à la pause, les coéquipiers de Joel Embiid et James Harden étaient ensuite incapables de faire la différence sur demi-terrain, contre cette étouffante défense floridienne, enlevée par Jimmy Butler et Bam Adebayo. Une véritable bouillie de basket proposée par les Sixers (hors Shake Milton), mangée dans l’intensité et sifflée par leur propre public. Eux qui n’ont, en prime, a passé son pataud Jimmy Butler en attaque : 14 points dans le quart-temps.

La bénédiction de Danny Green. C’est la vente nouvelle de la nuit. Touché au genou gauche après trois petites minutes de jeu, alors qu’il réussissait un bon début de match (3 points et 1 interception, à 1/1 à 3-pts), le triple champion NBA a été contraint de regagner directement les vestiaires , à la suite de son contact avec Joel Embiid. Retombé de tout son poids sur la jambe de son coéquipier, Joel Embiid a entraîné une importante torsion de celle-ci et les premiers retours des initiés les américains étaient tout sauf rassurants. A 35 ans, le porteur à risque était encore confronté à la première blessure grave du porteur…

TOPS/FLOPS

Le duo Butler/Strus. Comme je l’ai rappelé au préalable, la majeure partie des joueurs du Heat a brillé aujourd’hui. En savoir plus sur les avantages de Jimmy Butler et Max Strus, les chefs du file de leur équipe sur le plan offensif. En tour de rôle, les deux extérieurs floridiens sont également occupés par l’enseigne alimentaire de Miami, à coups de paniers primés, paniers à mi-distance, paniers près du cercle et lancers-francs. Une vraie paire de tueurs, que n’a eu aucun malà se débarrasser des défenseurs adverses, tout du long de cette rencontre.

Joël Embid. Impossible de ne pas mettre à l’honneur le pivot camerounais, pour sa dernière sortie de la saison. Car, malgré sa mauvaise adresse (7/24 aux tirs et 2/8 à 3-pts), il ne s’est jamais caché et a continué de tout faire pour le bien de son équipe. Cabossé de partout, il n’a pas non plus hésité à se jeter sur chaque ballon, à l’image de Tyrese Maxey. Quitte à prendre le risque d’aggraver ses blessures, qui n’ont pas manqué de l’handicaper toute cette série. Toujours pas nommé MVP et éliminé des playoffs par la petite porte, il risque force de ruminer sa frustration pendant encore quelques jours…

james durcir. C’est à sue if the MVP 2018 a saisi l’enjeu de ce Game 6. Car, même s’il a fait ses stats, James Harden a énormément déçu après la pause. Tellement dans son attitude, bien trop désinvolte sur certaines actions offensives et défensives ou au rebond, que dans sa façon de jouer, comparable à celle d’un simple «role player» et non à celle d’un All-Star. Avec la bénédiction de Joel Embiid, le vieux des Rockets est désormais en tournée, mais il se comporte comme le quadruple option offensive de Philadelphie (il y a 9 ans…). Une prestation indigeste et loin d’être au goût de son public, qui l’a hué…

LA SUITE

les vacances pour Philadelphie, la finale de la conférence pour Miami (contre Milwaukee ou Boston).

76ers / 90 Soif Rebonds
Joueurs min Soif 3pts LF SOIT J PS la source entier pb TDM +/- points Évaluer
T. Harris 38 6/13 2/5 0/0 une 7 8 une 0 une une deux -17 14 18
D Vert 3 1/1 1/1 0/0 0 0 0 0 une une 0 0 0 3 4
J.Embiid 44 7/24 2/8 4/4 4 8 12 deux 3 0 deux une -6 vingt 16
T-Maxey 42 22/09 1/7 1/1 une deux 3 4 4 0 4 une -24 vingt Onze
J. Harden 43 4/9 3/7 0/0 0 4 4 9 deux une 4 0 -16 Onze 16
G. Niang quinze 0/1 0/1 0/0 0 deux deux deux une 0 deux 0 +11 0 une
P Roseau 4 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 une une 0 0 -3 0 une
M. Thybulle 12 1/4 0/2 1/1 0 0 0 0 deux deux 0 une -quinze 3 3
S Milton 28 6/8 3/4 0/1 0 3 3 3 une deux 0 une +6 quinze vingt-et-un
F. Korkmaz 8 1/3 0/1 0/0 0 deux deux 0 une 0 0 0 +9 deux deux
I.Joe une 1/2 0/1 0/0 0 une une 0 0 0 0 0 +5 deux deux
J Springer une 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 +5 0 0
Total 36/87 12/37 6/7 6 29 35 vingt-et-un 16 8 13 6 90
Chaleur / 99 Soif Rebonds
Joueurs min Soif 3pts LF SOIT J PS La source entier pb TDM +/- points Évaluer
PJ Tucker 39 6/9 0/2 0/0 4 5 9 une deux 0 0 deux +13 12 vingt-et-un
J Butler 43 13/29 2/6 4/6 deux 6 8 4 0 une deux deux +16 32 27
B.Adebayo 3. 4 5/5 0/0 0/0 une 7 8 0 deux deux 3 une +20 dix 18
G.Vincent 27 3/8 1/4 0/0 0 deux deux 6 une une 4 0 +11 7 7
M.Strus 40 6/14 4/10 4/5 3 8 Onze 5 deux 0 deux 0 +23 vingt 25
C. Martin 5 0/0 0/0 0/0 0 une une 0 0 une 0 une -9 0 3
D.Dedmon 12 2/4 0/1 0/0 deux une 3 0 une 0 0 0 -7 4 5
T.Héros 16 5/12 0/2 0/0 une deux 3 une 0 une 0 0 -6 dix 8
V.Oladipo vingt 2/5 0/2 0/0 0 4 4 deux 3 une une 0 -14 4 7
D Robinson 4 0/1 0/1 0/0 0 0 0 0 une 0 0 0 -deux 0 -une
Total 42/87 7/28 8/11 13 36 49 19 12 7 12 6 99

Leave a Comment