Aussi : les chefs se retrouvent à l’Hôtel de France pour le célèbre souvenir d’André Daguin

l’essentiel
Parrains de la première édition du festival “Auch, le Goût”, dont le coup d’envoi a été donné ce vendredi 13 mai, Hélène Darroze et Christian Constant rendent un vibrant hommage à André Daguin, ambassadeur de la cuisine gasconne.

C’est ce qu’on appelle une belle brochette, et elle n’aurait pas été pour déplaire à André Daguin. Les noms des chefs sont symboliquement rappelés par les ventes de l’Hôtel de France, à Auch, pour le célèbre souvenir du grand chef gascon, sorti en 2019.

On retrouve parmi eux Hélène Darroze et Chirstian Constant, parrains de cette toute première édition du festival “Auch, le Goût”, aussi le pâtissier Philippe Urraca, sans oublier bien sûr les frères Casassus, Bruno et Vincent, qui ont mis les petits plats dans les grands pour marquer le coup.

“Je l’aime pour sa cuisine et pour le rugby”

L’occasion de rendre hommage à la mémoire d’un homme qui s’inspire du marquis, tant humainement que professionnellement. « On a tenu à participer à cet hommage à André Daguin il semble que c’est un monsieur qui a des valeurs, souligne Christian Constant. Je l’aimais bien pour sa cuisine d’abord et puis pour le rugby ensuite. rue Saint-Dominique, souvent il s’arrêtait pour manger une pomme de terre farcie avec un petit verre de vin blanc. Ce soir, j’ai justement fait cette pomme de terre farcie pour lui rendre hommage. C’est quand même un monsieur qui j’ai marqué son époque, notre époque. Il a créé un pla que est fabuleux, le magret de canard. Avant on ne parlait que du confit dans le Sud-Ouest et lui a apporté cette image. Je suis là parce qu’Ariane Daguin ( sa fille, NDLR) nous avions demandé à Hélène Darroze et moi-même si on voulait être parrains, ça a été avec joie et plaisir. C’est un monsieur qui reste dans ma carrière et dans ma vie parce qu’il a été énorme dans ce qu’il a fait.”

J’ai invité la marque du festival, l’acteur François Levantal est un proche de la famille Daguin.
DDM-BC

Ce n’est pas Hélène Darroze qui viendra contre lui. “Je suis d’abord là par amitié parce qu’André Daguin m’a vu grandir jusqu’à sa mort, témoigne-t-elle. Un de ses derniers repas, il l’a fait dans mon restaurant. C’est un monsieur qui avait beaucoup d’affection pour moi et j’avais beaucoup d’affection pour lui. Ariane est une de mes meilleures amies, je suis là pour elle. Je rends hommage aussi à un grand cuisinier, un grand homme, quelqu’un qui a donné ses lettres de noblesse à la cuisine gasconne et qui l’a fait rayonner à l’international. Il a été précurseur sur beaucoup de choses. Un jour, j’étais toute fière d’avoir fait une glace au foie gras et Ariane m’a dit : tu rigoles, mon père en faisait il y a vingt ans. menés en notre nom.”

Auch, le Goût : le programme du samedi

SAMEDI 14 MAI. 10h30 : inauguration de la rue André-Daguin. 11h30-14h30 : La Gasconnade à la Maison de Gascogne (cocktail pour 350 personnes, 30 euros par personne, réservations sur la page Facebook « Auch, Le Goût »). A partir de 14h30 : animations à la Maison de Gascogne (entrée libre et gratuite). 14h30 : concours de dressage pour les assistants gastronomiques. 15h : Atelier de réalisation d’un dessert gastronomique. 15h30 : invitation à l’apéritif à l’armagnac. 16h00 : démonstration de tir au sucre. 16h30 : initiation à la dégustation. Et aussi : dédié aux créateurs Pery Taylor, Jo El Azara, Serge Ernst, kiosques à livres, présence de producteurs, animations pour les enfants…

Réservations via la page Facebook de l’événement (Auch, Le Goût) ou via l’Hôtel de France, par téléphone au 05 62 61 71 71.

Leave a Comment