Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix du 13 au 19 mai

Netflix balance le nom des films et séries dans sont catalogués cette semaine, sans les mettre en avant ni que la plateforme soit annoncée officiellement. Ecran Large revent sur les nouveautés ajoutées par Netflix du 13 au 19 mai 2022, films et series confondus dans une liste non exhaustive.

Quels sont les films et séries qui ont passé le week-end dernier sur la plateforme de streaming ?

la defense lincoln

Disponible sur Netflix – Durée : 10 épisodes de 50 minutes chacun

Mickey Haller dans le Lincoln Continental

Ça parle de quoi ? Après tous ces défis personnels et professionnels, un avocat de la défense de Los Angeles, Mickey Haller, a proposé une liaison à un collègue.

Pourquoi faut-il la regarder ? après La défaite, Neuf parfaits inconnus, De gros petits mensonges o encore Anatomie d’un scandalele petit génie de la télé David E. Kelley arrive avec La Défense Lincoln, sa nouvelle série judiciaire. Si ce titre vous dit peut-être quelque chose, c’est parce qu’un film du même nom avec Matthew McConaughey est sorti en 2011. La série n’est pas un remake de film, mais plutôt une nouvelle adaptation d’un roman de Michael Connelly.

Exit McConaughey, c’est Manuel Garcia-Rulfo qui joue Mickey Haller, le plus malin des avocats de Los Angeles. À bord du Lincoln Continental, il sillonne la ville à la recherche des meilleurs coups, quitte à se retrouver dans le pétrin. À ses côtés, on retrouve notamment Neve Campbell, la star de pousser un cri. Si vous voulez défendre les criminels et que vous trouvez que les dépens de Saul Goodman sont affreux, cette série est faite pour vous.

Hollow Man, l’homme sans ombre

Sud Netflix le 15 mai – Durée : 1h52

Hollow Man, l'homme sans ombre : PhotoBurger Sans Bacon

Ça parle de quoi ? Parvenu à devenir invisible, un scientifique brillant plus arrogant exploite ce pouvoir sans limites de bien sinistre manière.

Pourquoi faut-il le regarder ? Pour redonner sa chance à l’un des films les moins appréciés de la américaine de Paul Verhoeven. Réalisé à la suite de deux des productions hollywoodiennes les plus scandaleuses de leur temps (danseuses et patrouilleurs de l’espace) et à la veille d’un retour au pays salvateur (livre noir), Homme creux symbolise pour beaucoup le divorce entre l’industrie du blockbuster et le Hollandais violent. On souligne souvent ses défauts structurels, et en particulier ils sont le dernier acte qui vire au slasher bourrin.

Pourtant, il n’en reste pas moins parmi les plus fascinantes variations du mythe de l’homme invisible, rajoutant une tension sexuelle malsaine, accentuée jusqu’au malaise dans le director’s cut, à cette figure déjà très sombre. La déliquescence de l’esprit de Sebastian Caine est caractéristique verhoevenienne, quand vous l’avez filmée en avant-première et que vous avez regretté le résultat. Il se trompe d’autant plus les effets spéciaux, avant-gardistes à l’époque, font preuve d’une ambition toujours aussi impressionnante.

je mal-aimé Homme creux

le jeu

Sur Netflix le 16 mai – Durée : 2h09

Le Jeu : PhotoMichael DouglasPlus sensible qu’il n’y paraît ?

Ça parle de quoi ? Lorsqu’ils sont frères et sœurs, ils s’offrent la possibilité de participer à un jeu mystère pour leur anniversaire, avec une banque d’affaires sous l’égide d’une spirale paranoïaque dangereuse.

Pourquoi faut-il le regarder ? Parce Que Le jeu Il s’agit des trois longs métrages réalisés par David Fincher. Avec un scénario diabolique signé John Brancato et Michael Ferris qui pourrait sans cesse reconsidérer le spectateur qui, avec sa jeunesse, a proposé le film une intrigue à tiroir hyper stimulant. Le tout est mené par la précision du découpage de David Fincher, la composition musicale mélancolique de Howard Shore, la photographie tout en clair obscur de Harris Savides et le magnétisme de Michael Douglas, Deborah Kara Unger et Sean Penn.

Mais outre le ludisme de l’écriture et la virtuosité de la mise en scène, la force réelle de Le jeu se révèle son coeur sensible J’ai dissimulé derrière l’armature du thriller psychologique. La quête d’humanité de son personnage désabusé et les visions mélancoliques détériorées de son enfance enrichissent alors le film d’une étonnante que tristesse le rend d’autant plus entraînant et marquant.

qui pour toi sara? – saison 3

Sur Netflix le 18 mai- Durée : 7 épisodes entre 36 et 46 minutes

Ça parle de quoi ? Dans cette dernière saison, où les ennemis deviennent des alliés et la vérité éclate en fin, Álex se passionne pour une nouvelle énigme : qu’est-il arrivé à Sara ?

Pourquoi faut-il la regarder ? Il semble juste que ce sera mauvais, finalement, de savoir qui diable l’a tuée, la Sara. Et il semble aussi que la perspective de voir Jean Reno retrouver (plus ou moins) ses racines espagnoles au travers de la série mexicaine, Qui pour toi Sara ?, à quoi attiser une certaine curiosité. Annoncé dans le rôle d’un médecin manifestement peu orthodoxe, la présence de l’acteur dans un rôle récurrent à de quoi se procurer à cette nouvelle saison un argument de poids.

Prévue pour être l’ultime saison de la série, qui pourrait bien donner quelques cours aux productions hollywoodiennes afin d’éviter le fameux “syndrome de la saison de trop”, cette nouvelle salve d’épisodes devrait ainsi lever le voile sur l’ Identité du coupable derrière le meurtre de la jeune fille. Il est temps désormais pour les téléspectateurs de plateforme au N rouge de se guérir de l’odieux cliffhanger de la saison précédenteet de se plonger allègrement dans ces nouveaux épisodes, qui promettent un programme mouvementé riche en rebondissements.

PLUS AUSSI…

La malédiction de l’arbre des sorcières, Death Race 2, Bittersweet Days…

.

Leave a Comment