L’Europe boursière se termine en beauté une semaine compliquée – 13/05/2022 à 18:25

LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN HAUSSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes finissent en hausse vendredi au terme d’une semaine agitée pour les actifs risqués avec les préoccupations liées à l’inflation et à l’économie mondiale.

A Paris, le CAC 40 progresse de 2,52% à 6.362,68 points. Le Footsie britannique a augmenté de 2,55 % et le Dax allemand a progressé de 2,1 %.

L’indice EuroStoxx 50 a terminé à 2,49%, le FTSEurofirst 300 à 2% et le Stoxx 600 à 2,14%.

Ce dernier affiche un gain hebdomadaire de 0,83%, lui permettant d’interrompre un cycle de quatre semaines consécutives de baisse. Le CAC 40 a pris 1,67% sur la semaine.

Les marchés actions ont connu d’importantes variations cette semaine, les investisseurs redoutant un net ralentissement de l’économie mondiale avec le durcissement des politiques monétaires de banques centrales, celle des États-Unis en tête, face au niveau relevé des prix.

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré qu’il croyait que la lutte contre l’inflation n’allait pas se faire sans douleur tout en réaffirmant qu’il anticipait pour l’heure des hausses de taux d’un demi-point de pourcentage lors des deux prochaines réunions de l’institution.

Ces déclarations semblaient avoir reçu à la progression des actions, de même que des incitations sur la crise sanitaire en Chine.

Plus d’analystes de BofA prédisent que s’ils bénéficiaient d’un rebond à terme, ils seraient réprimandés pour la suite de mouvement de baisse qui aurait fait chuter l’indice Nasdaq 100 américain de plus de 25% après le début de l’année.

“La semaine a été extrêmement volatile, ballottée entre les craintes sur l’inflation et ensuite sur la croissance. C’est un bras de fer entre ces deux dynamiques”, résume Kim Rupert, chez Action Economics.

Pour le moment, les principaux indices de Wall Street sont passés de 1,37% à 3,59%.

VALEURS

Les compartiments sectoriels sont tous au vert en Europe, de l’indice Stoxx des télécoms (+1,07%) aux téléphones portables des transports et loisirs (+4,83%).

En tête de l’indice CAC 40, Veolia, Renault et STMicroelectronics ont gagné de 3,75% à 5,99%.

Casino a pris 9,85% en réponse à une information des Echos sur le prêt à intérêt d’Engie et TotalEnergies pour la filiale d’énergies renouvelables GreenYellow du distributeur.

MODIFICATIONS/TAUX

Sur le marché des changes, le “dollar index”, qui mesure l’évolution de la facture par rapport à un indice de référence, rapporte 0,31% de gains sur six semaines.

L’euro est monté à plus de 1,04 dollar, lors d’un plus après janvier 2017 à 1,0352.

Le bitcoin a réprimandé 5,09 % après avoir pris la veille à son plus bas niveau depuis 16 mois. Les rendements des emprunts souverains montent après le net recul des derniers jours. Celui des Treasuries à dix ans gagne près de neuf points de base à 2,904 % et son équivalent allemand à fini à 0,95 %.

HUILE

Le marché pétrolier est en nette hausse mais ne regagne qu’une petite partie du terrain cédé sur les séances précédentes et il s’achemine vers une performance hebdomadaire négative après deux semaines de progression, signe que les craintes pour la demande mondiale l’emportent toujours sur le risque lié aux sanctions contre la Russie.

Le Brent gagne 3,09% à 110,77 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 3,51% à 109,86 dollars.

LES INDICATEURS DU JOUR

En raison des inquiétudes liées à l’inflation, le moral des ménages américains s’est encore dégradé plus que prévu en mai à 59,1, selon les résultats préliminaires de l’enquête de l’Université du Michigan.

(Réédité par Laetitia Volga, édité par Sophie Louet)

.

Leave a Comment