Découvrez le SUV français à hydrogène en images

Et si l’hydrogène devenait une évidence ? Tel est le projet de la jeune marque française NamX, avec son tout premier SUV à hydrogène : le NamX HUV. Contact rapproché avec le véhicule en première mondiale.

Direction Cambiano, en Italie, au siège du designer italien de légende Pininfarina. C’est ce que nous sommes venus découvrir le NamX HUV, un SUV à hydrogène aussi innovant que prometteur. Ceci honore ses ambitions de “mobilité infinie”, portées par un système intuitif de capsules d’hydrogène amovibles. De quoi annoncer une expérience fluidifiée, sous un design futuriste et musclé dans l’air du temps.

Nouvelle exploration de la mobilité automobile, ou NamX

NamX est une jeune marque fondée par le franco-marocain Faouzi Annajah et le designer français Thomas de Lussac. Ensemble, les deux fondateurs sont convaincus que l’hydrogène est le moyen de concilier plaisir de conduire et respect de l’environnement. Le plan de Faouzi Annajah est clair et précis : « il faut tout changer, pour que rien ne change ». Comprendre pourquoi il faut changer en matière d’énergie et d’impact, mais ne rien changer au plaisir de la mobilité. La solution de rétention est donc l’hydrogène vert, par le biais d’un véhicule à la fois familial, sportif, et simple à utiliser. Un déficit d’envergure quand on sait le nom très réduit des stations de recharge à hydrogène en France. Mais pour NamX, c’est la seule solution.

Le NamX HUV (Hydrogen Utility Vehicle), fruit de plus de 4 ans de développement, est le premier SUV premium à hydrogène avec un système de stockage hybride amovible. Un véhicule plus respectueux de l’environnement que de l’électricité, NamX ne déplore pas les aspects négatifs. Pour connaître le recyclage incertain des batteries, ou pour inciter les destroyers les plus destructeurs à extraire les ressources nécessaires. Le plus grand défi est de ce fait de limiter le réchauffement climatique, sans sacrifier la mobilité. De sauvegarder la planète, tout en continuant le développement. NamX est un projet afro-européen qui réunit « les meilleurs partenaires industriels et techniques d’Europe et d’Afrique ».

NamX HUV : conçu par Pininfarina

Côté design, la marque peut compter sur le savoir-faire du designer italien Pininfarina. Le processus de conception est inédit et prend ses racines dans le concept car Teorema de 2021. Pour rappel, celui-ci était entièrement développé à l’aide de la réalité virtuelle. Aujourd’hui, le NamX HUV est le premier prototype physique de l’histoire de Pininfarina, entièrement conçu numériquement. Grâce à la réalité augmentée, pas de bisous de modèles et autres maquettes en polystyrène ! Eux concepteurs seniors ont réalisé des squisses numériques, suivis de modélisations et de contrôles volumétriques digitisés. Le résultat : un SUV coupé à la fois minimaliste et assez musclé, aux volumes généreux. La ceinture de caisse, assez haute, met à l’avance un “X” sculpté en relief dans les portières. Signature que l’on retrouve également sur la face avant, avec les bandes lumineuses croisées autour de la calandre.

Les fans de muscle car pourraient même entrevoir un air lointain de la Chevrolet Camaro moderne. Les surfaces sont minimalistes et sublimes pour un éclairage LED tout en finesse à l’avant comme à l’arrière. À l’arrière justement, les détails et éclairages sont plus nombreux, mais toujours signés d’un « X » en position de base. C’est aussi là qu’on trouve le petit « twist » du NamX HUV : un compartiment pour six capsules à hydrogène. Mais nous et reviendrons. Plutôt raffiné dans le détail, le NamX HUV se veut surtout sportif du côté des grandes jantes de 22 pouces. Enfin, les logos HUV et Pininfarina viennent parfaire l’identité du véhicule. Très réussi dans l’ensemble, le HUV délimite sans non plus prendre trop de risques. Au retour, il faudra patienter pour trouver un peu d’avance pour découvrir l’intérieur du HUV.

Capsules et autonomie : « Infinite Mobility »

Le NamX HUV est basé sur des piles à combustible, mais aussi sur un ingénieux système de capsules amovibles avec réservoirs secondaires. Au nom de six, les capsules s’installent et s’extraient trois fois facilement après l’arrivée du véhicule. Il faut bien l’avouer, le processus procure une certaine satisfaction : le volet transparent situé sous le hayon s’ouvre automatiquement, puis avance les capsules vers l’extérieur. Ambiance vaisseau spatial garantie. Il n’y a ensuite plus qu’à enlever les capsules, al fait transportables à une main. En plus d’un design digne des accessoires de créateurs (ce que c’est, quelle pièce !), les capsules sont faciles à prendre en main. Grâce au système innovant, le NamX HUV annonce une autonomie de 800 kilomètres.

NamX entend également réduire les contraintes liées aux déplacements décarbonés (temps de charge, immobilisation, proximité des gares, etc). Un système de livraison à domicile (sur abonnement) devrait voir le jour et les capsules pourrait servir à de multiples usages, au-delà des véhicules de la marque. De son côté, Paolo Pininfarina insiste sur le lien entre l’innovation et le design, pour une mobilité propre et sans limites : « Pininfarina n’est pas l’apanage du design et du style à l’état pur. C’est aussi l’innovation, l’expérience utilisateur et donner vie à plus de vision du futur durable. Le NamX HUV est tout simplement au cœur de notre ADN : inventer la meilleure expérience de conduite pour une mobilité infinie, avec style. »

De 300 à 550 ch, à partir de 65 000 €

Le NamX HUV sera proposé en deux versions. Le premier modèle développe 300 ch avec un moteur arrière, pour une vitesse maximale de 200 km/h. Le second, nommé GTH, développe 550 ch en transmission intégrée pour 250 km/h. Le 0 à 100 km/h est quanta lui abattu respectivement en 6.5 et 4.5 secondes. Le SUV à hydrogène propre démarrera autour de 65 000 € dans une version à deux parcours motorisés. Le grimper vaut 95 000 € selon la configuration et les options choisies.

Le HUV sera présenté au Mondial de Paris 2022 en octobre prochain et pourrait bien se peaufiner davantage d’ici là. En présence, nous espérons que le nouvel acteur, aux côtés de références définies telles que la Hyundai Nexo ou la Toyota Mirai, voire de l’impressionnante berline française à hydrogène Hopium Machina, contribuera à convaincre les opérateurs d’avancer encore plus vite sur le Développement des infrastructures et récupération des stations de recharge hydrogène !

Leave a Comment