OGC Nice : le LOSC n’a pas rendu le “supposé cadeau” de mai dernier

L’an dernier, lors de la 35ème journée de Ligue 1 Uber Eats, l’OGC Nice n’avait pas vraiment contrarié le LOSC dans son sprint final. Les Dogues ne lui ont pas rendu la pareille cette saison.

Une polémique en trois axes

Galtier futur entraîneur niçois ?

Le 1er mai 2021, les Niçois se sont contentés de Pierre-Mauroy sans véritable objectif. Ils sont déjà assurés du maintien et ne peuvent plus rêver d’Europe. Ils préparent déjà leur saison à venir… D’ailleurs, même si rien n’est encore officiel, le nom de Christophe Galtier en veut avec insistance comme candidat au poste de futur entraîneur des Aiglons.

Une banderole (trop) amicale

Pour accompagner le départ de leurs joueurs vers le Nord, les supporters du Gym affichent une bannière appelant la défaite de leur équipe : « Faites nous plaisir par procuration, on veut Lille champion. » Une banderole qui a fait sourire beaucoup de supporters du LOSC, mais moins les autres.

Zéro tir de l’OGC Nice

En difficulté à domicile, avec une défaite contre la lanterne rouge nîmoise et plusieurs nuls face à des mal-classés (Brest, Strasbourg, Montpellier), les Lillois n’auront cette fois aucun mal à défaire de leur adversaire, futur neuvième de Ligue 1 Uber mange. Des noms de détracteurs du LOSC pointeront d’ailleurs l’absence de tirs tentés par les Niçois pendant le match. En fait, j’ai gâché ces incursions dans la surface de Mike Maignan, les Niçois ne réussiront pas à mettre en position, l’expulsion rapide de Lotomba (48ème) n’aidant pas non plus les velléités offensives niçoises…

Un “cadeau”, en sens inverse en mai 2022 ?

Le match aller avait laissé des traces

Le 14 mai 2022, les équipes engagées dans le sprint contre l’Europe face à Nice (Marseille, Monaco, Rennes, Strasbourg et Lens) sont présentes au LOSC. Même si Christophe Galtier voulait prudent en conférence de presse : « Il ne faut en aucun cas croire que Lille arrivera en pincettes », en était-il vraiment convaincu ? ou parlait-il météo, en ajoutant « qu’ils n’en mettent pas souvent à Lille. »

Diminués par l’absence de plus d’un cadre (André, Sanches, Xeka ou Botman…) et menés à la mi-temps, les Lillois ont trouvé les ressources mentales pour renverser l’équipe de leur ancien entraîneur. Il s’agit d’une victoire première à l’Allianz Riviera qui pourtant a été inauguré en 2013.

Les célébrations exagérées de Christophe Galtier lors du match aller (4-0 pour le Gym), auront très certainement pesé lourd dans les consciences lilloises. Après s’être fait chambrer par leur public la semaine dernière, les Dogues avaient également à cœur de prouver qu’ils « n’étaient pas encore en vacances. »

Nice peut-être bredouille, Lens rêve encore

Virtuel troisième à la mi-temps, Nice retrouve désormais sixième… Le podium est hors de portée, et malgré l’investissement d’INEOS, le club ne verra toujours pas les poules de Champions League, auquel ils n’ont encore jamais participé . Pire, les GYM n’a plus sont la principale destination pour obtenir un ticket européen, et ce sera retrouver bredouille… J’ai raté trente jours passés dans le top 5 et une finale de coupe cette saison. Notons que ce résultat offre également un espoir aux voisins lensois. En effet, si Nice avait pris des points ce samedi, le match entre Lens et Monaco samedi prochain n’aurait plus permis aux Sang & Or d’espérer l’Europe.

Véritables arbitres de ce sprint européen, le comportement des joueurs ce samedi, qui n’ont fait aucun cadeau, aura permis de lever tout soupçon, s’il existe, sur le Lille – Nice de mai dernier.

Leave a Comment