Opel Astra : qui choisir ?

La nouvelle Opel Astra sera présentée en 2021 dans ce numéro d’une longue lignée de berlines compactes chez Opel. Aux débuts, les cellules-ci se nommaient Opel Kadett et depuis 1991, c’est la dénomination Opel Astra qui prévaut. La nouvelle Opel Astra est la sixième du nom et contrairement aux cinq qui l’ont présenté, elle n’est plus 100% General Motors, puisque le constructeur allemand a intégré PSA (et désormais Stellantis) et qu’il sert de la banque d’ organes du groupe. C’est pourquoi la nouvelle Astra utilise bon nombre d’éléments de sa cousine française Peugeot 308, à commencer par sa technique de base et ses motorisations.

Une étude de conception

Si l’Opel Astra 6 fait beaucoup à la Peugeot 308, elle est complètement différente en termes de style. Celui-ci est totalement différent de celui de la 308 et l’on peut saluer le travail des designers qu’ont donné une vraie personnalité à la berline allemande. C’est l’image de ce qui reste pour les Opel Corsa, Mokka, Crossland et Grandland, modèles représentant la base des Peugeot 208, Peugeot 2008, Citroën C3 Aircross et Peugeot 3008. La ligne de l’Opel Astra est fluide avec un long bonnet et des épaulements marqués. Au dos de la calandre Vizor, qui équipe tous les nouveaux modèles de la marque d’un long bandeau noir qui met en valeur les projecteurs. Ceux-ci peuvent être équipés d’une technologie matricielle, en option ou de série avec la finition Ultimate. Un toit noir (carrosserie biton) a les versions haut de gamme et l’on découvre un clin d’œil à la Kadett sous la forme d’ouïes de requin au bout des custodes arrière comme cellules qui ornaient les Kadett D et E (produites entre 1979 et 1993).

Opel Astra : qui choisir ?

effet cinémascope

Dans l’habitacle, c’est la modernité affirmée avec le “Pure Panel” de série. L’agit d’un ensemble numérique constitué d’un 10 pouces pour l’instrumentation et d’un 10 pouces pour l’infodivertissement. On apprécie l’interface de l’écran d’infodivertissement comme celle d’un smartphone, on apprécie également les commandes physiques (de simples touches) placées en dessous de l’écran. Un assistant personnel peut encore être de la partie et répondre à un signal “Hey Opel”, régler la radio, la température… Ambiance épurée et materiaux de bon niveau donne à cette Opel Astra un petit parfum haut de gamme d’Autant plus ça l’équipement est high-tech et qu’il dispose de nombreuses options, ou selon la finition, en plus de disposer d’un écran haut de gamme ou encore d’un système de conduite semi-autonome (Intelli-Drive 1.0)… En revanche pour l’habitabilité, si la voiture mesure 4,37 m de long, cela ne voit pas à l’intérieur et les places arrière sont dans la moyenne base de la catégorie. La boîte affiche une bonne capacité avec 422 litres pour les versions essence, pour l’hybride plug-in de 180 ch ce ne sera que 352 litres.

Opel Astra : qui choisir ?

De l’essence, de l’hybride, mais aussi du diesel

Sous le capot on a le choix entre deux moteurs essence 1.2 PureTech trois cylindres qui se nomment Turbo chez Opel et qui affiche 110 ch pour l’entrée de gamme et 130 ch pour le plus puissant (ce dernier peut être associé à une boîte manuelle ou auto à huit rapports). Il propose également une offre diesel. S’il s’agit d’un 1.5 de 130 ch, ce seront les plus gros pilotes qui choisiront encore entre une boîte manuelle ou une voiture. Enfin, vous disposez d’une voiture uniquement pour la version hybride rechargeable de 180 ch qui peut être acheminée en électrique à seulement 60 km selon le dossier technique. Plus tard dans l’année, une version plus potentia de 225 ch complète l’offre hybride tandis qu’une motorisation 100% électrique est prévue pour 2023.

Opel Astra : qui choisir ?

Un comportement sûr et du confort

A la volée, avec la plateforme empruntée à la Peugeot 308 avec aura pour assister à un comportement incisif comme pour la berline française, ce n’est pas le cas. Attention, la nouvelle Astra est plus maniable que la génération qui l’a précédée, mais la direction est plus incisive que la Peugeot 308. L’Opel est vue comme plus docile et préventive. L’amortissement est plus ferme pour une meilleure tenue à haute vitesse (vendue sur le marché allemand, cette auto aura droit aux portions d’autoroute sans limitation). Elle ne néglige pas pour autant le confort, ainsi conducteur et passager peut disposer de sièges agréés par l’association allemande AGR pour la santé du dos. Ceux-ci peuvent également être (pour les finitions les plus huppées ou en option) pourvus de supports lombaires et cuisses à réglage électrique.

Opel Astra : qui choisir ?

La pause patiente

Bien contente en ce qui concerne le rapport prix/équipement, la berline Astra a augmenté ses tarifs pendant trois jours en janvier, mars et plus tôt dans l’année de son arrivée en concession. Cela dit, elle affiche des tarifs moins leeves que ses deux proches cousines Peugeot 308 et DS 4 qui sont produites dans la même usine qu’elle, à Rüsselsheim en Allemagne. Cette Opel Astra sera comme la précédente disponible en break, mais cela prendra du temps, le modèle Opel Astra Sports Tourer n’arrivera qu’en 2023.

Opel Astra : qui choisir ?

L’Opel Astra 6 en dix points

  • Berline compacte cinq portes, cinq places
  • Utilisation de la plateforme EMP2 de la Peugeot 308
  • Production à Rüsselsheim (Allemagne)
  • Dimensions (L x L x H en mètres) : 4,37 x 1,86 (2,06 avec dos) x de 1,44 à 1,47
  • Diamètre du croisillon : 10,51 m
  • Volume coffre mini : 422 litres (Hybride : 352 litres)
  • Essence moteur : 1.2 Turbo 110 ch (BVM 6), 1.2 Turbo 130 ch (BVM 6 et BVA 8)
  • Motorisations Diesel : 1.5 Diesel 130 ch (BVM 6 et BVA 8)
  • Motorisation hybride : plug-in 180 ch (BVA 8). Une version plus puissante de 225 ch arrivera en 2022
  • Tarif : à partir de 25 050 € (Diesel : 29 450 €). Hybride : 36 250 €

Leave a Comment