Les Italiens à Paris. Et hommage à Teresa Berganza

De Gaspare Spontini à Pietro Mascagni,

Benjamin Bernheim, ténor et Félix Ramos, piano
L’opéra italien à Paris du 19ème siècle à la naissance du 20ème.

Récital commenté par Alexandre Dratwicki, Directeur artistique du Palazzetto Bru Zane et Benjamin Bernheim. Dialogue avec Judith Chaine.

Concert en prologue au week-end « Tous à l’Opéra ! », je me suis inscrit à France Musique le 5 mai 2022 à l’Amphithéâtre Olivier Messiaen de l’Opéra Bastille, Opéra national de Paris.

France Musique accompagne l’Opéra national de Paris.

Vidéo :

Moment de répétition à l’Amphithéâtre Olivier Messiaen. Réalisation pour le magazine Lyrik.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous pouvez accepter les cookies j’ai annoncé.

Ces cookies permettent à nos partenaires de proposer des contenus publicitaires et personnels en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêts.


Au programme :

Gaspare Spontini – Étienne de Jouy

La Vestale (1807) :
Air de Licinius « Qu’ai-je vu ! Quels apprêts… Julia va mourir ! » (Acte III)

Luigi Cherubini – Eugène Scribe et Mélesville,

Ali Baba ou Les Quarante Voleurs (1833) :
Prologue et Romance de Nadir « C’est de toi, ma Délie, que dépendait de mon sort » (Prologue)

Gaetano Donizetti – Alphonse Royer et Gustave Vaëz / d’après François-Marie Baculard d’Arnaud,

La Favorite (1840) :
Cavatine de Fernand “Ange si pur que dans un songe” (Acte IV)

Charles Gounod – Jules Barbier et Michel Carré père / d’après Johann Wolfgang von Goethe,

Faust (1859) :
Air de Faust « Salut, demeure chaste et pure » (Acte III)

Giuseppe Verdi – Joseph Méry et Camille du Locle / d’après Friedrich von Schiller,

Don Carlos (1867) :
Récit et Romance de Don Carlos « Fontainebleau ! Forêt immense et solitaire !… Je l’ai vue » (Acte I)

Giuseppe Verdi – Eugène Scribe et Charles Duveyrier,

Les Vêpres siciliennes (1855) :
Romance de substitution d’Henri “Ô toi que j’ai chérie” (Acte IV)

Jules Massenet – Henri Meilhac et Philippe Gille / d’après l’Abbé Prévost,

Manon (1884) :
Air de Des Grieux “En fermant les yeux” (Acte II)

Giacomo Puccini – Luigi Illica et Giuseppe Giacosa / d’après David Belasco et John Luther Long,

Madame Butterfly (1904) :
Air de Pinkerton « Addio fiorito asil » (« Adieu séjour fleuri » – Acte III)

Giacomo Puccini – Luigi Illica et Giuseppe Giacosa / d’après Victorien Sardou,

Rugueux (1900) :
Air de Cavaradossi « Ô de beautés égales dissemblances fécondes » (Acte I)

Pietro Mascagni – Paul Bérel (pseudonyme de Paul de Choudens),

Amica (1905) :
Scène de Giorgio « Amica ! Tu restes à l’écart… Pourquoi garder ce silence obstiné » (Acte I)

Benjamin Bernheim : ténor
Félix Ramos : Piano
Alexandre Dratwicki : Commentaire
Judith Chaine : Dialogue

Hommage à Teresa Berganza

Teresa Berganza, mezzo-soprano (Madrid, 16 mars 1933 - 13 mai 2022)
Teresa Berganza, mezzo-soprano (Madrid, 16 mars 1933 – 13 mai 2022)

– © Decca

Programmation musicale :

Alphonse X. le Sage,

Santa Maria, Cantiga

Teresa Berganza : Mezzo-soprano
DEUTSCHE GRAMMOPHON 435 848-2

  • Judith Chaine : Les Grands Entretiens avec Teresa Berganza (extrait)

Federico Mompou – Josep Janes,

juste les fleurs

Teresa Berganza : Mezzo-soprano
Félix Lavilla : Piano
ACANTA 49403

Carlos Guastavino,

Le Sampedrino

Teresa Berganza : Mezzo-soprano
Juan Antonio Álvarez-Parejo : Piano
CLÉS CD 50-8 401

Cyprien de Rore,

Ancre che col partere

Giovanni Felice Sances,

Livre IV des cantates et airs à voix seule, Venise 1636 :
Ou perduti diletti

Attribué à Pietro Maria Lamoretti,

Livre I de madrigaux concertants à 2, 3 et 4 voix… avec un ballet à 5, Venise, 1621 :
Bell’il vana tua beltade

Teresa Berganza : Mezzo-soprano
Jörg Ewald Dähler : Clavecin et direction
Yasunori Imamura : Luth, théorbe
Carol Lewis, Lynn Dickinson, Pere Ros, Silvie Mocquet : Violes de gambe
TOUCHES 3 111-5

Christoph Willibald Gluck – Ranieri de’ Calzabigi / adaptation Le Bland du Roullet,

élan :
Air d’Alceste « Divinités du Styx » (Acte I scène 7)

Teresa Berganza : Mezzo-soprano
Orchestre royal de l’opéra de Covent Garden
Alexander Gibson : direction musicale
DECCA 475518-2

  • Judith Chaine : Les Grands Entretiens avec Teresa Berganza (extrait)

Georges Bizet – Henri Meilhac et Ludovic Halévy / d’après Prosper Mérimée,

Carmen :
Extrait du 2ème Tableau de l’Acte III :
– Chœur “Les voici voici la quadrille”
– Escamillo, Carmen, Frasquita, Mercédès « Si tu m’aimes Carmen »
– Carmen, Don José, Le Chœur « C’est toi » / « C’est moi »

Teresa Berganza : Carmen, mezzo-soprano
Placido Domingo : Don José, ténor
Sherill Milnes : Escamillo, basse
Yvonne Kenny : Frasquita, Soprano
Alicia Nafe : Mercedès, mezzo-soprano
Chanteurs ambrosiens
Orchestre symphonique de Londres
mise en scène : Claudio Abbado
DEUTSCHE GRAMMOPHON 00289 419 63628

Isaac Albéniz,

Chants d’Espagne op 232 :
5. Seguidillas – pour piano

Alicia de Larrocha : Piano
DECCA 483 4129/4130

Maurice Ravel,

chants populaires :
1. Chanson espagnole

Teresa Berganza : mezzo-soprano
Dalton Baldwin : Piano
WARNER CLASSICS (EMI) CD 7 47638 2

Xavier Montsalvatge,

Trois divertissements pour piano :
2. La Havane

Alicia de Larrocha : Piano
DECCA 483 4121

tradition espagnole,

berceuse

Teresa Berganza : Mezzo-soprano
Narciso Yepes : Guitare
DEUTSCHE GRAMMOPHON 435 848-2

Jacques Offenbach – Henri Meilhac et Ludovic Halévy,

La Périchole :
Extrait de l’acte I :
La Périchole, Piquillo, Panatellas, Guadalena, Berginella, Mastrilla, Les Notaires, Don Pedro, Don Andrès, Le Chœur
N°7 La lettre « O mon cher amant je te jure »… n°8. Final « Bonjour ! hé !… bonjour de là-bas »

Teresa Berganza : La Perichole, Mezzo-soprano
José Carreras : Piquillo, ténor
Gabriel Bacquier : Don Andrès de Ribeira, vice-roi du Pérou, Baryton
Michel Sénéchal : Don Pedro de Hinoyosa, gouverneur de Lima, Ténor
Michel Trempont : Le Comte de Panatellas, 1er gentilhomme de la chambre, Baryton
Pierrette Delange : Guadalena, cousine germaine, soprano
Michèle Command : Berginella, 2ème cousine, Soprano
Sonia Nigoghossian : Mastrilla, 3ème cousine, Mezzo-soprano
Hugues Brambilla : 1er Notaire, Ténor
Henry Amiel : 2ème Notaire, Ténor
Choeurs et Orchestre du Capitole de Toulouse
Guy Lhomme : Chef des Chœurs
Michel Plasson : direction musicale
WARNER CLASSICS (EMI) 1730938

Wolfgang Amadeus Mozart,

Sonate pour piano n°8 en la mineur, op 4 n°3, K 310 :
1er mouvement. allegro maestoso

Alicia De Larrocha : Piano
DECCA 483 4120/12

  • Judith Chaine : Les Grands Entretiens avec Teresa Berganza (extrait)

Wolfgang Amadeus Mozart – Lorenzo Da Ponte,

Cosi fan tutte :
Extrait de l’acte I :
Quintette Fordiligi, Dorabella, Ferrando, Guglielmo, Don Alfonso, Chœur… Dorabella
« Di scrivermi ogni giorno »… « Ah scostati… Smanie implacabili che m’agitate »

Teresa Stich-Randall : Fiordiligi, Soprano
Teresa Berganza : Dorabella, mezzo-soprano
Luigi Alva : Ferrando, ténor
Rolando Panerai : Guglielmo, Baryton
Marcello Cortis : Don Alfonso, basse
Chœurs du Conservatoire
Membres de l’Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire
Hans Rosbaud : Continuum et direction musicale
INA MEMOIRE VIT 2620151
Aix en Provence 1957

José Serrano – Juan José Lorente,

La Dolorosa (La Vierge des sept douleurs), zarzuela :
4. Berceuse de Dolores et scène « Dors mon trésor » (Acte I)

Teresa Berganza : Dolores, mezzo-soprano
Placido Domingo : Raphaël, ténor
Orchestre Symphonique de Barcelone
Luis Antonio Garcia-Navarro : Direction musicale
FORLANE UM 3 908

Xavier Montsalvatge,

Chansons noires :
Cuba dans un piano

Teresa Berganza : Mezzo-soprano
Félix Lavilla : Piano
DEUTSCHE GRAMMOPHON 00289 477 5493

Francesco Cavalli / Arne Dorumsgaard,

Son ancre pargoletta

Teresa Berganza : Mezzo-soprano
Ricardo Requejo : Piano
DEUTSCHE GRAMMOPHON 00289 477 5493

À réécouter :
Teresa Berganza (1/5), “Ma famille m’a donné tant d’amour et tant de culture” (R)

À réécouter :
Teresa Berganza (5/5), “Ma vie n’a pas été facile mais elle a été très belle” (R)

A lire aussi :
[SORTIE CD] Boulevard des Italiens – Benjamin Bernheim

À réécouter :
Récital de Benjamin Bernheim au Théâtre des Champs-Elysées

À réécouter :
Benjamin Bernheim (1/5) : “On ne choisit pas d’être artiste, on est choisi par le métier”

Leave a Comment