La défense du Golden State musèle Luka Doncic et les Mavs

Derrière une défense active et suffocante, les Warriors ont limité Dallas à 36 points en deuxième mi-temps pour installer leur rythme et faire sauter le verrou texan. Les cinq partants de Golden State ont terminé à 10 points ou plus et Jordan Poole a ajouté 19 points au tirage au sort. Les Mavs ont eux pris 56% de leurs tirs à 3 points (48 tentatives) mais ont terminé à 23% de réussite. Luka Doncic et Jalen Brunson sont à 12 sur 34 aux tirs.

Ce sont les Dubs qui prennent le meilleur départ avec un Andrew Wiggins agressif qui gagne son duel avec Luka Doncic dans le premier quart temps (10-8).

Les Mavs cherchent à attaquer Kevon Looney, Stephen Curry et Jordan Poole, mais les Warriors alternent entre individus et zone. Dallas n’a pas eu son rythme, mais 16 des 19 premières journées, et même s’il s’est défendu face à Curry limite le double MVP, Golden State a tout de même pris les points d’avance (28-18).

Avec Luka Doncic sur le banc et malgré deux fautes pour Maxi Kleber, les Mavs grignotent leur retard. Leur défense a provoqué les trois forces, notamment Klay Thompson frustré et mal jugé, et a permis à Spencer Dinwiddie et Jalen Brunson de marquer 7-0 (35-33). Malgré la troisième faute de Draymond Green, les Warriors retrouvent leur application. Ils ont utilisé la pression défensive de Dallas pour attaquer les intervalles et forcer les rotations qui ont permis à Jordan Poole et Andrew Wiggins de marquer la longe pour terminer un 14-4 et revenir dans le +9 (54-45).

Alors que Doncic et les Mavs avaient réussi à contrôler le tempo du deuxième quart-temps, les Warriors entament le deuxième mi-temps sur les chapeaux de roue. Leur défense et leur rythme ont permis à Stephen Curry de croire qu’il lui restait deux buts à marquer pour terminer un 10-2 face à Dallas dans les cordes (64-47) ! Jalen Brunson a arrêté momentanément l’hémorragie mais ça va beaucoup trop vite pour les Texans. Les mouvements incessants des Warriors rencontrèrent les “Splash Brothers” en orbite. Ils marquent 20 des 34 points de leur équipe dans ce troisième quart-temps pour faire exploser le Chase Center (88-69).

Jordan Poole s’est emparé du relais pour faire passer l’écart à +30 et a permis au Golden State de s’emparer facilement de la première de cette série.

CE QU’IL FAUT RETENIR

– L’équation offensive recherchée par Dallas. Le premier quart-temps de cette série a été symbolique du plan de jeu de Jason Kidd et des Mavs. Ils ont en effet pris 19 de leurs 26 tirs à 3 points, tous en limitation Golden State à 8 tirs de loin tentés dans les pressant haut pour les forcer à attaquer le cercle. Dallas transforme sa série en un simple problème mathématique. S’ils consomment beaucoup plus de 3 points que leurs adversaires, ils n’ont pas besoin de mettre 40% de ces tirs. Leur volume de tir peut à lui seul leur permettre d’avoir un avantage décisif dans chaque match. Malgré 31% de réussite aux tirs et 24% à 3-points en première mi-temps, cette stratégie leur permet ainsi de rester en embuscade. Et c’est avec ce plan de jeu qu’ils ont battu Utah et Phoenix.

– Les Warriors dictent le temps. Avant la rencontre, Jason Kidd a souligné la bataille du tempo ainsi que la clé. « Nous ne voulons pas que cette série devient sprint. On veut jouer à notre rythme. Et chaque équipe va se battre pour dicter le tempo. » À l’exception du deuxième quart-temps, c’est la vitesse des Warriors qui a pris le dessus. Les hommes de Steve Kerr ont poussé la balle en transition dès que possible et ont été aidés dans ce domaine par la maladresse des Mavs. Outre cet aspect, Golden State a également pu imposer son style de jeu sur demi-terrain. Un style de mouvements incessants, bien différent des téléphones portables des Suns, qui a permis à son trio Stephen Curry, Klay Thompson, Jordan Poole de briller. Dallas devra donc s’ajuster.

– Une défense variée sur Luka Doncic. Lors des six premières minutes du match, les Warriors avaient alterné entre défense individuelle, zone 3-2, et boite pour ralentir Luka Doncic. Si Andrew Wiggins est le défenseur principal, Golden State a également utilisé plusieurs tactiques de pick & roll pour éviter le soit à l’aise slovène. Comme le montre son 6 sur 18 aux tirs et ses 7 ballons perdus, cette stratégie a fonctionné. Les Warriors ont également attaqué Luka Doncic de l’autre côté avec un Wiggins agressif. La star des Mavs sera la première à relever les défis du Game 2.

TOPS/FLOPS

André Wiggins. L’ailier des Warriors a maintenu Luka Doncic à 20 points, vantant la marque avec 19 unités. Comme lors du Game 6 face aux Grizzlies, il a continué d’être agressif et ça lui a réussit.

✅ Stephen Curry. Le double MVP a eu du mal à mettre en route face à la défense agressive des Mavs, avant de monter en puissance pour marquer 17 de ses 21 points en deuxième et troisième quart temps. Il a également terminé mon meilleur rebondeur de son équipe avec 12 prix !

✅ Jordan Poole. Le sixième homme des guerriers a joué son rôle à. Il m’a marqué 19 points en sortie de banc, prenant de vitesse la défense adverse. Il a plus de mal en défense, et les Mavs vont surement l’attaquer de plus en plus.

✅ Spencer Dinwiddie. L’autre sixième homme de cette série a été le seul Mav en réussite, avec 17 points à 5 sur 11 aux tirs.

✅ ⛔Klay Thompson. Muet et frustré au premier mi-temps, je l’ai réparé en trois quarts temps pour et j’ai marqué 11 points sur 15.

Luc Doncic. Avec 6 sur 18 aux tirs et 7 ballons perdus, le Slovène connaît une soirée compliquée face à la défense des Warriors et dans son sillage c’est toute son équipe qui a souffert.

Jalen Brunson – Reggie Bullock – Dorian Finney-Smith. Le trio a converti seulement 8 de ses 34 tentatives. Finney-Smith s’est notamment montré discret en attaque après avoir brillé face aux Suns.

LA SUITE

Jeu 2 dans la nuit de vendredi à samedi à San Francisco

Guerriers / 112 Soif Rebonds
Joueurs min Soif 3pts LF SOIT J PS la source entier pb TDM +/- points Évaluer
D Vert 29 4/6 0/1 23 une 8 9 3 4 deux une une +25 dix vingt-et-un
A. Wiggins 35 8/17 3/8 0/2 une 4 5 3 3 une deux une +28 19 16
K Looney 28 5/5 0/0 0/0 deux 3 5 4 deux 0 une deux +15 dix vingt
Cari S 31 7/16 3/9 4/7 deux dix 12 4 3 une 3 une +23 vingt-et-un 24
K.Thompson 35 7/13 1/4 0/0 0 5 5 4 0 0 3 deux +20 quinze 17
N.Bjelica 5 0/0 0/0 0/0 0 une une deux une 0 une 0 -3 0 deux
J.Kuminga 5 0/4 0/0 2/2 0 une une 0 0 une 0 0 -3 deux 0
O.Porter Jr. 23 5/7 0/1 0/0 0 6 6 une deux une 0 0 +16 dix 16
J. Toscano-Anderson 5 0/0 0/0 0/0 une 0 une 0 une 0 deux 0 -3 0 -une
D.Lee 12 1/1 1/1 0/0 0 5 5 0 une 0 une 0 -5 3 7
J. Poole 26 8/12 1/4 2/2 une une deux 3 5 une une 0 +15 19 vingt
M Moody 5 1/1 1/1 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 -3 3 3
Total 46/82 29/10 10/16 7 44 51 24 22 7 quinze 7 112
Non-conformistes / 87 Soif Rebonds
Joueurs min Soif 3pts LF SOIT J PS la source entier pb TDM +/- points Évaluer
D. Finney-Smith 3. 4 2/6 1/3 0/0 5 deux 7 0 4 0 deux 0 -22 5 6
R. Bullock 36 4/12 3/10 1/1 0 3 3 deux 4 une 0 0 -27 12 dix
D. Powell 14 1/2 0/0 1/2 deux une 3 0 une une 0 0 -8 3 5
J. Brunson 32 6/16 0/5 2/4 une 3 4 4 une une une 0 -Onze 14 dix
L.Doncic 35 18/06 3/10 5/8 0 7 7 4 une une 7 0 -30 vingt dix
M. Kléber 19 1/4 1/4 0/0 une deux 3 0 3 0 0 0 -8 3 3
D.Bertans 13 0/4 0/4 0/0 0 une une 0 une deux 0 0 -5 0 -une
S. Marron 5 2/4 0/1 0/0 0 3 3 0 0 une une une +3 4 6
M.Chriss 5 0/0 0/0 0/0 0 une une 0 une 0 0 0 +3 0 une
T. Burke 5 3/4 0/1 1/1 0 0 0 deux 0 0 0 0 +3 7 8
S.Dinwiddie 24 5/11 3/7 4/5 0 une une deux 0 0 une 0 -vingt-et-un 17 12
F. Ntilikina dix 0/2 0/2 0/0 0 une une 0 une 0 0 0 -6 0 -une
J.Green 8 1/3 0/1 0/0 0 une une 0 0 0 0 0 +4 deux une
Total 31/86 11/48 21/14 9 26 35 14 17 7 12 une 87

Leave a Comment