Grand Prix d’Espagne – “C’est formidable” : Mercedes revit, la W13 ne marsouine plus dans les lignes droites

Mercedes ne désespère peut-être pas de prolonger sa série de neuf pole positions à Montmelo réalisée en 2013 mais il faudrait quand moi un miracle pour qu’elle et parvienne samedi. Même si sa W13 a été une menace pour la Ferrari de Charles Leclerc lors des essais libres 2, vendredi en Catalogne.

avec jointures “voiture largement différente des essais de pré-saison menés sur le même circuit en février” comme l’équipe soulignée, George Russell à 0″117 du Monégasque, et Lewis Hamilton à 0″204. “Avant j’expérimentais la ruse des réglages pour être dans une fenêtre de performance plus grande.”

Grand Prix d’Espagne

Ferrari s’est-elle emballée en prolongeant Sainz trop tôt ?

17/05/2022 à 21:18

L’écurie rappelée que ce 20 mai marquait aussi le troisième anniversaire de la mort de Niki Lauda, ​​​​son ancien président non-exécutif, “dont l’esprit inimitable continue de régner dans l’équipe.” C’est peut-être ce refus du renoncement qu’avait l’Autrichien dans les plus grandes difficultés que l’a fait avancer vers la sortie du tunnel.

Hamilton “super contenu des progrès”

At-elle vu la lumière ? Le marsouinage est-il un fait du passé ? Revue-et corrigé ? – Au niveau aérodynamique, la W13 n’a pas plus de comportement qu’elle n’en a pour gravir les échasses anglaises après les premiers road tours, en février.

“A Miami, nous avons été les plus rapides à vendrerappelle George Russell. Ici, nous sommes deuxièmes mais la voiture réagit vraiment différemment. Nous n’avons pas le marsouinage dans les lignes droites, ce qui est formidable, mais nous le vivans toujours ici et là dans les virages. Red Bull toujours l’air très rapide et c’est l’équipe avec laquelle il faut compter en ce moment. Je ne vois aucune raison pour que nous ne puissions pas être aussi près, sin un peu plus près, devant tout ce week-end. Avec les différences de modes de puissance, il est difficile de dire ou nous sommes réellement en termes de rythme. Ferrari et Red Bull ont semblé roulé avoir avec leurs modes de puissance les plus bas.”

Mais ça ne fera pas tout. A Montmelo, l’usure est un sujet de préoccupation, notamment au niveau du pneu avant gauche, soumis à d’importantes contraintes dans le virage n°3. “La dégradation était énorme pour tout le monde et ça va être ‘ça passe ou ça casse’ en course. Nous allons donc regarder ça de près ce soir.”

“Je suis super content des progrès et j’adresse un immense merci à l’équipe à l’usine pour tout le travail acharné, que refusé d’utiliser et à continuer de poussera déclaré Lewis Hamilton. Nous ne sommes pas encore les plus rapides mais je pensais que nous sommes en bonne voie. C’est la première fois que nous remontons la ligne droite sans rebondir ; nous en avons encore, mais c’est beaucoup mieux. Nous commençons à exploiter le potentiel de la voiture. Elle reste difficile mais belle plus agréable à conduire qu’elle ne tient pas debout. Nous avons apporté quelques améliorations et nous devons maintenant les peaufiner. Nous avons beaucoup de données à passer en revue et je pensais que nous pouvions plaisir la voiture dans une position encore meilleure samedi pour, semble-le, arriver sur les talons des gars devant. La dégradation va être la clé ici, avec ces pneus, on ne peut pas attaquer, attaquer, attaquer. Ils atteindront beaucoup de gestion à ces températures.”

“Hamilton et Vettel ont un comportement d’enfants gâtés”

“Les pneus chauffent très facilement”

“C’est un solide début de week-endun résumé de l’ingénieur en chef, Andrew Shovlin. La voix se comporte plus normalement. Nous avons fait des progrès pour réduire les rebonds avec les nouvelles pièces aérodynamiques et le rythme est un cran au-dessus ; pas encore au niveau de Red Bull et Ferrari mais nous nous sommes extirpés du milieu de peloton”.

“Nous avons aussi connu une introduction sans histoire de nos moteurs n°2 avec les deux piloteslié à la technologie de Brackley. Les conditions sont rudes pour les pneumatiques : elles se surmontent facilement et le niveau de dégradation est élevé, ce qui rendra la stratégie aussi intéressante. Nous allons faire tourner le simulateur de Brackley ce soir, pour essayer de trouver un peu plus de performance mais au moins nous avons une bonne base.”

Grand Prix d’Espagne

Leclerc a une petite marge sur Verstappen, mais les deux sont inquiets pour la suite

J’AI DÉJÀ 2 HEURES

Grand Prix d’Espagne

Essais libres 2 : Mercedes sur les talons de Leclerc

J’AI DÉJÀ 6 HEURES

Leave a Comment