Les enjeux de la dernière journée de Ligue 1

La suite après cette publicité

L’ivresse des sommets, la peur de la chute. Tous les étages, la dernière journée de Ligue 1 s’annonce d’ores et déjà passionnante ! Et pour cause. Hormis le titre de champion de France laissé acquis par les Parisiens et le statut de condamné quasi définitivement attaché au maillot des Girondins de Bordeaux, tout reste également à faire dans l’élite du football français. À commencer par la course à l’Europe qui s’avère toujours aussi serrée. Défait à Rennes (0-2) le week-end dernier, l’OM a réalisé une mauvaise opération et régresse ainsi sous pression avant d’aborder cette rencontre finale.

Une bataille à six pour l’Europe !

Dauphin du PSG pendant de très longues semaines, le club phocéen (68 pts, +21 de différence de buts) à, en effet, lâché sa deuxième place au profit de l’AS Monaco (68 pts, +25 de différence de buts) , tombeur du Stade Brestois (4-2). En déplacement à Lens (7e, 61 pts), que peut encore rêver du top 5, lors de la dernière journée, les Monégasques, forts de neuf suivants, auront donc leur destin en main pour obtenir un billet directement qualificatif pour la phase de groupes de la prochaine Ligue des champions. De son coté, l’OM, ​​que recevra Strasbourg, n’aura pas d’autres choix que d’empocher les trois points et d’espérer un faux pas des Asémistes pour ainsi récupérer cette deuxième sur le gong.

Une mission que s’annonce malgré tout ardue puisque les hommes de Jorge Sampaoli croiseront le fer avec des Alsaciens, cinquièmes et bien placés dans cette course à l’Europe. Victorieux face à Clermont (1-0) le week-end dernier, le Racing a également eu l’occasion de conserver sa place dans le top 5 au vu de ses résultats. Au mieux, la bande de Julien Stéphan pourrait même terminer au quatrième rang, synonyme de qualification en Ligue Europa, mais il reste également sous la menace d’une septième place en cas de scénario catastrophique (défaite de Strasbourg Coupée à une victoire de l’ OGC Nice et du RC Lens). Avec un bel écart en buts que l’OM, ​​Rennes (4e, 65 pts et +42 d’écart en buts) pouvait aussi espérer un scénario favorable qui lui permettrait d’accéder au podium.

Sur la pelouse de Lille, que n’a plus rien à jouer si ce n’est de terminar la saison sur une bonne note, les Bretons auront donc la ferme intention de l’importer, tout en espérant, dans le même temps, une déficit olympien. Un scénario qui offrait aux hommes et femmes de Bruno Genesio une place sur le podium à l’issue de la saison, synonyme de barrages pour la prochaine Ligue des Champions. Sixième, l’OGC Nice, battu par les Dogues lors de la précédente journée (1-3), n’aura de son côté plus le choix. En déplacement à Reims, les Aiglons, laissés vaincus lors de la finale de Coupe de France, devront donc s’imposer et espérer un faux pas de Strasbourg et de Rennes pour réintégrer le top 5.

Le parcours à l’Europe :

2- Monaco : 68 points (+25) (place qualificative pour la phase de poules de la Ligue des Champions)

3- Marseille : 68 points (+21) (place qualificative pour le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions)

4- Rennes : 65 points (+42) (place qualificative pour la phase de poules de la Ligue Europa)

5- Strasbourg : 63 points (+21) (place qualificative pour les play-offs d’accès à la phase de groupes d’Europa Conference League)

6- Niçois : 63 points (+15)

7- Objectif : 61 points (+14)

Une finale à distance entre Metz et Saint-Etienne !

Une course à l’Europe qui s’annonce donc lancinante mais que ne peut faire oublier les forts enjeux présente également en bas de tableau avec un duel à distance de tous les dangers que profil entre le FC Metz et l’AS Saint-Etienne. Et pour cause, les Verts et Grenats sont bien les deux derniers candidats à la lutte pour tenter de rester en Ligue 1. Malgré sa défaite face à Strasbourg, Clermont (16e, 36 pts) a, de son côté, définitivement sauvé sa place dans l ‘élite. Il en est de même pour Lorient (17e, 35 pts), qui acroché Bordeaux le week-end dernier.

Avec une différence de 12 buts à rattraper par rapport à Metz, les Girondins sont quant à eux quasiment relégués en Ligue 2. «La saison a été tellement mauvaise qu’on mérite ce qui nous arrive», reconnaissait, à ce titre, David Guion est arrivé au cours de saison. Place donc au duel pour décrocher cette fameuse dix-huitième place, synonyme de barrages. Grâce à deux succès de rang, d’abord contre l’OL puis contre Angers (1-0), le FC Metz a récupéré cette 18e place aux Verts, battus par Reims (3-1) et coupables d’une très mauvaise série avec quatre revers de suite en championnat. En déplacement à Nantes, qui ne rira plus Antoine Kombouaré à d’ores et déjà prévenu qu’il ne travaille “aucun cadeau” à son futur adversaire, les hommes de Pascal Dupraz tenteront donc de survivre en Ligue 1.

Enjeu similaire pour la bande à Frédéric Antonetti que s’apprête, de son côté, à défier l’ogre parisien dans l’antre du Parc des Princes pour sauver sa peau. Un immense défi pour les Messins que pourraient malgré tout compter sur l’absence d’enjeux côté parisien. A noter enfin que dans la lutte finale, le 18ème et futur barragiste face à une équipe de Ligue 2, à savoir le vainqueur de la rencontre entre Auxerre et Sochaux, avant 20h30 dans un pré-barrage qui s’annonce bouillant.

La course au maintien :

18e- Metz : 31 points (-29) (lieu de barragiste)

19e- Saint-Etienne : 31 points (-35)

20e-Bordeaux : 28 points (-41)

Pour cette dernière journée de Ligue 1, bénéficiez de l’offre exclusive Foot Mercato et Parions Sport en ligne : bonus de bienvenue jusqu’à 200€ d’offres et 10€ de pari gratuit sans dépôt avec le code FML1. Créez votre compte Parions Sport en ligne dès maintenant pour en bénéficier.

Leave a Comment