Test Foodi Power Nutri CB350EU : un Ninja armé de six lames

Commodité d’emploi

Comme c’est le cas pour le nom des produits estampillés Ninja, le Foodi Power Nutri CB350EU est l’une des trois belles premières impressions. Le bloc-moteur, par exemple, est habillé d’un plastique qui semble de qualité et son poids (2,48 kg) invite à la confiance. On regrette que le bol (1,44 kg) soit lui aussi en plasticique, un certes plus léger matériau que le verre, mais aussi bien moins résistant aux rayures.

Le Ninja Foodi Power Nutri CB350EU prêt à partir

Le Ninja Foodi Power Nutri CB350EU prêt à partir

Composé d’une molette avec un bouton central et de trois touches à la droite de celle-ci, le panneau de commande semble bien moins instinctif, au premier abord, qu’un simple bouton rotatif unique, comme celui que l’on peut trouver sur le Philips Série 5000 HR3571/90. Pourtant, après quelques manipulations, on attrape le coup de main.

Un panneau qui peut intimidateur.

Un panneau qui peut intimidateur.

En mode manuel, on ajuste la puissance grâce à la molette avant de lancer le mixage en s’activant sur le bouton start/stop, au centre de cette dernière. L’utilisateur à la possibilité de modifier la vitesse de mixage pendant le mélange, en jouant encore avec la molette. L’afficheur numérique indique clairement qu’il s’agit du bouclier de la puissance choisie. De plus, le Foodi Power Nutri CB350EU dispose également d’un mode automatique qui active l’iQ/manual touch. Cette fois, en faisant tourner la molette, on choisit un programme parmi les six proposés (hacher, réduire en purée, mixer, écraser, mixer, powermix) dont le nom s’illumine à gauche du bandeau. Chacun d’entre eux se caractérise par une vitesse de lames particulière et une durée. On remarque également des phases de mixage et de repos. Dans ce mode, l’afficheur renseigne sur la durée restante du processus.

L'afficheur possède deux fonctions.

L’afficheur possède deux fonctions.

Bref, Ninja a prévu un mode qui libère le maximum de puissance du moteur afin que la pression sur la touche dédiée — placée à droite de la molette, et bien identifiée — soit maintenue.

On peut plaisir le bol du Foodi Power Nutri CB350EU avec l’anse à droite ou à gauche ; un vrai plus, car ce n’est pas toujours le cas. Il faudra cependant s’adapter aux différentes unités de volume (litres ou onze) qui ne sont pas les mêmes d’un côté à l’autre du récipient. On apprécie également le système de sécurité du couvercle, des plus évolués, qui évite aux lames de tourner quand tout n’est pas bien en place. Avec un couteau aussi près de l’ouverture, ce n’est pas un luxe !

Le couteau particulier du Foodi Power Nutri au centre.  La batterie compatible est la bonne.

Le couteau particulier du Foodi Power Nutri au centre. La batterie compatible est la bonne.

Le couvercle est dépourvu d’orifice pour insert des aliments en cours de mixage. Pour éviter les projections de nourriture, bec versur est équipé d’une petite trappe, d’ailleurs assez difficile à ouvrir.

Il faut désenclencher l'anse pour pouvoir retirer le couvercle.

Il faut désenclencher l’anse pour pouvoir retirer le couvercle.

Bien que les récipients en plastique des autres blenders de notre comparatif ne soient pas amovibles, le Foodi Power Nutri CB350EU vous permet de retirer le couteau pour le nettoyer ou de le remplacer par une batteur, ce qui maintiendra la polyvalence de l’appareil. L’opération est des plus simples puisqu’il suffit de tirer sur l’accessoire inséré, sans aucune autre manipulation, ni bouton à presser ou vis à tourner. Au revers de la médaille, il n’est pas possible de retirer l’accessoire enfiché au moment du service si on enlève le couvercle, sous comb de le voir choir lorsque le bol est trop penché.

Il y a de quoi faire !

En dehors du bol principal et des autres accessoires de mixage, le Foodi Power Nutri CB350EU est livré avec un bloc de lames plus traditionnel, avec un verre sur une gourde de 600 ml (également fournie elle) qui ressemble à celle des mixeurs dits “mix & allez”. “. Précisions qu’il suffit de remplacer ce couteau par un couvercle spécial pour emporter son smoothie avec soi immédiatement, sans avoir à transvaser la boisson. Une dernière gourde (400 ml) adaptée du système de spatule à faire tourner soi-même pour améliorer le mixage (système Nutri Power) est gratuite, même qu’une brosse de nettoyage.

Forts de pointe

  • Parfait au mélange.

  • Couvercle sécurisé.

  • Simple à divertir.

  • Bien équipé.

Points faibles

  • Peut-être un peu complexe à maîtriser les premiers temps.

  • Couteau non fixé qui tombe facilement si le couvercle n’est pas en place.

Leave a Comment