Test Poco F4 GT : un design que j’ai pensé pour le gaming

Peu n’a jamais affiché de grandes ambitions sur le segment de la photographie, plus au niveau du prix, la F4 GT fait face à une concurrence réelle. Le Google Pixel 6 a pris trois fois largement l’avantage sur les smartphones de comparaison. Plus récemment, on peut le comparer au récent Vivo V23, qui possède une configuration similaire.

De plus, la F4 GT a opté pour un capteur grand angle de 64 Mpx avec un objectif f/1.9, un ultra grand angle de 8 Mpx (f/2.2) et un capteur macroscopique de 2 Mpx (f/2.4).

Module principal : 64 mégapixels, f/1.9, éq. 24mm

Le module 64 Mpx bénéficie des dernières technologies regroupement de pixels, ce qui me permet de fusionner les pixels (ici, par quatre) afin de capter l’avantage de la lumière et l’avantage du piqué. Le téléphone livre donc des clichés en 16 mégapixels par défaut.

Vivo V23 (16 MP, f/1.9 éq. 24 mm, ISO 183, 1/100 s)
Poco F4 GT (16 MP, f/1.9, ISO 92, 1/100 s)

Dans de bonnes conditions, les deux smartphones affichent un rendu assez différent. Le cliché du Poco F4 GT est mieux exposé et laisse un veau de détail équivalent, voire légèrement supérieur. Au contraire, au contraire, vous voyez que vous les regardez avec des couleurs totalement perdues. Le Vivo V23 met sur une accentuation plus marquée, et le résultat est finalement moins naturel. Dans l’ensemble donc, il est possible de tirer des clichés avec le Poco F4 GT en journée.

Vivo V23 (16 MP, f/1.9 éq. 24 mm, ISO 4954, 1/15 s)
Poco F4 GT (16 MP, f/1.9, ISO 4940, 1/10 s)

De nuit, le traitement numérique du Poco F4 GT est beaucoup plus soutenu, ce qui fait chuter le niveau des détails : on perçoit un lissage pénalisant sur la couverture du livre, par exemple, mais aussi des artefacts un peu partout. Les couleurs sont également désaturées. C’est loin d’être chatoyant sur le V23, qui subit des affaires similaires, mais permet de rester globalement plus net, en privilégiant le bruit au lissage. Il est également ouvert en périphérie, ce qui n’est pas forcément visible sur cette partie de la photo.

Mode 64 Mpx

Il est évidemment possible de capturer les clichés en pleine définition via les règles d’apparence. Comme d’habitude, nous avons isolé une zone de taille identique sur chacun des clichés. Vous pouvez également confirmer la différence de définition.

Poco F4 GT (16 MP, f/1.9, ISO 4940, 1/10 s)
Poco F4 GT (16 MP, f/1.9, ISO 92, 1/100 s)

En journée, ce mode permet de profiter d’une image plus nette et plus détaillée. Il peut donc se révéler intéressant à l’usage, même si les clichés présentent fatalement plus lourd sur la mémoire (non extensible) du smartphone. Lorsque la lumière s’estompe, cela n’aide pas à obtenir un rapport en mode standard. À n’utiliser que si vous voulez recadrer votre image donc.

Module ultra grand-angle : 8 mégapixels, f/2.2, 120°

Vivo V23 (8 Mpx, f/2.2, éq.16 mm, ISO 339, 1/100 s)
Poco F4 GT (8 Mpx, f/2.2, éq.16 mm, ISO 61, 1/100 s)

Dans de bonnes conditions, l’ultra grand-angle de la F4 GT a pris l’avantage, ce qui n’est pas bien difficile ; un voile flou couvre la scène de Vivo V23, à la peine sur le terrain de la mise au point. Le smartphone de Poco est tellement brillant, mais le reste du mème est clairement visible. On distingue sans peigner tous les éléments de la scène, même si je lui ai piqué ce trop faible et la colorimétrie saturée.

Vivo V23 (8 MP, f/2.2, éq. 16mm, ISO 4995, 1/15s)
Poco F4 GT (8 Mpx, f/2.2, éq.16 mm, ISO 3675, 1/15 s)

On pouvait s’y attendre, le résultat de nuit est très mauvais sur les deux appareils. La faible exposition empêche de récupérer assez de détails pour retranscrire naturellement la scène, qui apparaît alors complètement floue.

Module avant et vidéo

Au départ, j’avais un capteur de 20 Mpx (f/2.4) derrière pour les selfies. Les clichés sont détaillés et le piqué intéressant, à condition de ne pas laisser les sempiternels filtres de beauté activés ; ils sont par défaut. La gestion de la dynamique est toujours un peu aléatoire, mais dans l’ensemble, le rendu est naturel et réalisé.

Le smartphone est capable de filmer en 4K à 30/60 i/s et en Full HD juste à 120 i/s grâce à son SoC haut de gamme. Le résultat est trois correct, notamment grâce à une efficacité de stabilisation et un bon prix pour eux. Deux bons points !

Leave a Comment