Top 14 : Montpellier qualifié, La Rochelle et Toulon reviennent dans le top 6

Montpellier – Racing : 22-13

Dans un match de brouillon, Montpellier a dominé le Racing sans trembler ou presque, mais s’est soldé par une série de quatre défaites de gamme et s’est assuré surtout sa place dans la phase finale. Leader d’un match de la fin, le MHR finira à la 3e place, ce qui signifie un barrage à domicile.

Le MHR a fait la course en tête après un bel exploit personnel d’Anthony Bouthier (14e). Les points passés au pied par Benoit Paillaugue (40e, 57e, 61e) avec l’autorisation de creuser l’écart. Le Racing revient au score grâce à un penalty essai (19-10) et un penalty de Machenaud (19-13). Paolo Garbisi a inscrit son un dernier penalty (22-13, 75e). Le Racing, cinquième provisoire, jouera lui sa qualification à l’Aréna de Nanterre dans deux semaines face à Toulon.

La Rochelle – Stade Français : 32-13

Merci pour votre victoire victorieuse, le Stade Rochelais donne plus que jamais le cap à la qualification pour la phase finale. Avec une équipe remaniée dans los grandes largeurs (et un Will Skelton enfin sur la banque et moi entré jeu en fin de partie) à une semaine de leur finale européenne, les Maritimes savaient que leur espoir de top 6 s’est déroulé d’abord par un succès ce samedi contre le Stade Français à Marcel-Deflandre.

Il s’est dessiné dès la première période, se conclut par 9 points d’avance (15-6). Malgré les échecs au pied d’un Jules Plisson décidément en difficulté dans l’exercice (0/3), les hommes de Ronan O’Gara sont parvenus à distancer les Parisiens. Pierre Popelin (26e), qui remplaça rapidement Jules Plisson au poste de buter, et Arthur Retière (34e) ont marqué des essais importants. La seconde période a été plus brouillonnée, Romain Sazy (65e) répondant à Harry Glover (56e). Et c’est finalement Pierre Boudehent qui a offert le bonus offensif à la 77e. Revoilà donc les Rochelais dans le top 6 (3e) à une journée de la fin de la saison régulière et avant un ultime déplacement à Lyon dans deux semaines.

Toulon – Pau : 37-20

Les Toulonnais sont toujours en cours pour la qualification. Avant la finale du Challenge Européen à Marseille contre Lyon Vendredi, ils ont su remplir leur mission avec une série de gains en obtenant une victoire victorieuse face à la Section Paloise ce samedi, tout en préservation du maximum de leurs joueurs cadres, au repos ( Parisse, Paia’aua) ou sur le banc (Ollivon, Serin, Carbonel, Luc).

Bien aidé par la meute, dominant en mêlée fermée, le RCT a pris les commandes en première période grâce à deux essais inscrits par Facundo Isa en force (22e) et Jiuta Wainiqolo en bout de ligne (31e). Puis Julien Blanc (58e) et Louis Carbonel (67e), pour sa dernière à Mayol, ont gonflé le score avant que Wainiqolo n’offre le bonus offensif à Toulon après la sirène. Après la défaite du LOU à Bordeaux (42-10) et avant le match de Toulouse à Brive ce samedi soir (21h05), le club varois est revenu dans le top 6 (6e).

Biarritz-Clermont : 8-26

En s’imposant avec le bonus offense à Biarritz, l’ASM conserve une chance de se qualifier en phase finale du Championnat. Mais les Auvergnats n’ont pas été impériaux, notamment en première période, où il a fallu attendre la dernière minute pour voir les hommes de Jono Gibbes inscrire leurs premiers points. Damian Penaud a conclu un joli mouvement des trois quarts pour donner un petit avantage à Clermont à la pause (3-7).

Puis Sébastien Bézy lui aussi fini dans l’en-but dès le retour des vestiaires (45e), avant que Yohan Beheregaray n’aplatisse en force (61e). Afin de répondre, Penaud a marqué l’essai du bonus offensif après une défaite de Cheikh Tiberghien (76e). Dernier du Top 14, le Biarritz Olympique s’est hissé à la 20e défaite de la saison, pour les adieux à domicile de son emblématique arrière, Ximun Lucu. Car Clermont espère intégrer le top 6 in extremis, il pourrait s’imposer impérativement face à Montpellier pour les quinze dernières journées, le tout en comptant sur des résultats favorables sur les autres pelouses.

.

Leave a Comment