Paris Fan Festival 2022 – Petit retour sur le Paris Fan Festival

Les 7 et 8 mai se tiendra la première édition du Paris Fan Festival, au Paris Event Center de la Villette. L’objectif : rassembler les univers de la Pop Culture et ses personnages au sein d’un même évènement. L’occasion d’exposer des costumes, objets, véhicules et accessoires issus de célèbres franchises du cinéma, des séries, comics, et autres composants de la Pop culture. Plus aussi que faire découvrir le travail d’artistes de moindre envergure et de jeunes créateurs. Au programme aussi des échanges entre des intervenants du milieu des séries, de l’animation, du jeu vidéo, etc.
Après l’annonce officielle, ce sont 14 000 festivaliers qui ont trouvé la bas pour cette édition.

Petit compte rendu de ces deux jours de Festival.

Comme d’habitude sur ce genre de salon, divers stands de goodies en tout genre sont présents. T-shirts, figurines, pochettes, etc., il y avait de quoi vider sont portefeuille. Plus un peu plus en retrait sont aussi présents de petites boutiques d’artisanat, que ce soit des bijoux ou des accessoires plus volumineux. J’avoue ne pas avoir porté beaucoup d’attention à ces derniers stands, mais il semblait y avoir des choses sympathiques. Il y avait aussi des offres pour de plus gros budgets, des chaises gaming et de gros joueurs PC.

DSC03583.jpeg

Dans la catégories des achats, la présence importante d’Asmodee et Hasbro, qui étaient là avec une assez grande surface. Le gros plus de ces éditeurs était qu’il y avait plusieurs tables pour essayer leurs jeux. Dans le cas du premier, c’était tout un tas de jeux de société, avec l’assistance du personnel présent pour l’occasion. Au contraire, curieux de ne pas proposer des prix plus attractifs pour le salon (pour ceux vérifiés, c’était les mêmes que le standard Cultura ou Fnac, dommage). Reste que le prince et la logistique des élus étaient bons. Pour le second, c’était Héro Quest (le remaster) et Donjons & Dragons 5e édition. C’est ce dernier qui a fourni mon attention particulière. En effet, il et avait là plus de personnes faisant le maître de jeu (MJ) et proposant de très courtes parties (dans les 30 minutes) pour s’initier au genre. Il y avait même un scénario prévu pour les petits. J’avoue ne pas avoir observé attentivement les trois MJ, mais de visu, les joueurs avaient l’air de s’intéresser et de s’amuser. Pour une note un peu plus personnelle, j’ai pu participer à une partie avec Quicky, et j’ai observé ensuite plusieurs autres (parfois de la même histoire pour observer les variations) avec lui (ça fait un peu stalker non ?). Très bon MJ, les explications étaient claires, l’animation top, et lui très sympathique. Bref, très bonne idée de Hasbro, je recommande de s’y essayer à une autre occasion pour ceux qui voudraient découvrir le genre.

DSC02795.jpeg

Une grosse partie de l’espace était occupé par diverses expositions. Il y avait de magnifiques costumes de Super-Héros sur mannequins, ou encore des petites saynètes avec des figurines, du même thème. En particulier, pour retenir mon attention, les Dioramas de manga et d’anime (accompagnés d’illustrations et leurs fabrications du même thème). C’était très réussi. Il y avait aussi diverses expositions de tableaux, illustrations, photo-montages, peut-être en un peu faible à chaque fois, mais sympas. Évidemment, le fameux 501e Légion Elle est présente avec un petit stand et ses membres soucieux de l’environnement. Il y avait aussi un stand de maquillage, d’initiation au GN, mais j’avoue ne pas m’être attardé là-dessus.

DSC02661.jpeg

Quelques mots sur la présence de quelques éléments de séries pour se prendre en photo, comme le canapé de copains, ou le Tardis de Dr Who. C’est là encore, une animation qui semble avoir eu un petit succès vu qu’il y avait très souvent quelqu’un lors du passage devant. Pour la petite anecdote, le Tardis a été retrouvé parmi la partie pour les photos avec les Stars et les Toilettes. Et il parait que Matt Smith est capable d’attirer la nuit, il est alors laissé prendre en photos (gratuites) avec un petit groupe de fans.

Pour le coté jeu vidéo, il y avait de quoi faire aussi. Tu Nintendo League, une association, était là pour proposer de jouer à des jeux interrupteur. Que ce soit en test (de jeux récents ou non) ou pour de petits tournois amicaux, il y avait une bonne douzaine de consoles et peut-être une dizaine d’animateurs. Un espace pour l’arcade c’est aussi le même, avec en plus une vingtaine de bornes disponibles pour divers jeux plus ou moins classiques du genre, et sans avoir à mettre de pièce pour lancer une partie ! Enfin, c’est une petite soirée retrogaming via l’association MO5 pour essayer ou avoir le plaisir de retrouver de vieux jeux sur de vieilles consoles.
Toute cette partie jeu vidéo n’était pas d’une grande ampleur. J’apprécie que le space retro soit un peu plus grandiose par exemple, mais il est aussi encore dans une bonne section, notamment une partie de l’association Nintendo.

Étaient présents deux écoles pour former aux métiers du cinéma, de l’audiovisuel et du jeu vidéo. La chose est appréciable sans aucun doute. Mais on pourrait formuler un petit reproche sur le fait que ce soit les premières ou deuxièmes années seulement, pour des formations qui en compte en général cinq. Au-delà du simple fait qu’ils n’ont du coup pas un grand recul et l’expérience de nombreuses années, cela fait un peu penseur que l’école na pas accordé plus d’intérêt que ça à l’idée .. Soustraire que les jeunes avec qui j’ai pu discuter étaient fort sympathiques et il y avait de quoi bien se renseigner.

Dernière partie, et pas le moins important, l’animation. Avec deux scènes, une grande et une beaucoup plus petite, c’est là que ce sont déroulés les différents spectacles, conférences, questions/réponses, qui ont rythmé le Festival.

278579421_165238022570842_3280479131327259285_n.jpg

L’ouverture des festivités c’est faite sur une session de Chorale A Capella par Negitachi. C’est plutôt de qualité mais j’ai trouvé les morceaux un nom peu léger. Suivi d’une session K-Pop pour le groupe Stormy Shot. Pleines d’énergie (en même temps là dessus il vaux mieux), elles ont donné un beau spectacle à chacune de leur représentation. Deux passages sur les deux jours pour le premier groupe et quatre pour le second.

DSC03221.jpeg

Durant le week-end ont donc eu lieu diverses animations sur la scène principale, comme du Cosplay, des Quizz, etc. Ce n’est pas vraiment mon truc mais ça semble avoir plu à beaucoup de monde. J’avais en revanche beaucoup plus d’intérêt pour les conférences et les séances de Q&R. Situées sur la scène secondaire pour les premières, il y avait des sujets assez intéressants, avec des intervenants qui l’étaient en général aussi. Malheureusement, ce fut gâché par une assez mauvaise gestion du son et de l’espace (scènes trop proches l’une de l’autre, pas de quoi faire assez barrage au bruit). Par exemple, j’ai assisté avec impatience à la session avec Fortiche Studio (les réalisateurs de la série Arkane) pour enfin partir après quelques minutes, c’était à peine audible, notamment à cause de mauvais réglages du matériel sonore… Ce problème beaucoup moins présent sur la scène principale mais qui avait aussi pas mal de saturation dans le son, des problèmes sur les retours, etc.

DSC04987.jpeg

Enfin, la présence de stars du petit écran a évidement fait sensation, car il y avait du beau monde tout de même. En tête d’affiche, la présence de Tyler Hoechlin (loup adolescent ou plus récemment sa très bonne interprétation du célèbre Kryptonien dans la très bonne série Superman et Loïs) et Matt Smith (l’extraordinaire onzième Docteur de la série Docteur Who). Evidemment, c’est déjà dans les habituels autographes et photos (contre rémunération), mais aussi avec la connaissance de Q&R d’une demi-heure. Pour en avoir suivi plusieurs, c’était très bien, aussi bien du côté du comportement de ces dernières que du côté du staff du Festival. L’occasion de parler de Dan Cardosso qui a officié comme traducteur pour des passages. Habitué du Fan Festival, il est autorisé à échanger trois fluides et dans une trois bonne ambiance avec les célébrités. C’est accessoirement quelqu’un de très sympathique et accessible, pour avoir pu échanger avec lui. Mentionnons Ted Etienne qui a bien eu trois la scène principale pendant les deux jours, qui est celui qui a assuré la quasi totalité de l’animation. De la joie, de la bonne humeur, l’assurance contribuait à la bonne ambiance.

Paris Fan Festival 2022

Il y a encore des choses à dire sans doute, mais cela semble déjà un bon résumé du Festival. Alors qu’en conclus-tu ? Ce n’est pas la Japan Expo, loin de là, ni le Paris Games Week, ouf. Mais il y avait dans ce salon une vraie bonne ambiance, un vrai amour de la pop culture, que ce soit des exposants, des animateurs, des intervenants. Il y avait des défauts évidement de logistique aussi, et un contenu au final très limité (dur d’y passer une journée entière et encore plus les deux jours, sans être intéressé par une conférence en particulier) mais c’est la première édition. Pour ceux qui l’ont connu, le salon m’a un peu fait penser au Jeu Vidéo Festival, et c’est un bon compliment. En tout cas, ces deux jours au fan festival de paris étaient fort sympathiques et intéressants. Un bon petit salon qui débute, qui deviendra sûrement grand et meilleur. Hâte de voir la prochaine édition.

.

Leave a Comment