Stranger Things saison 4 : un véritable renouveau pour la série Netflix ?

Après trois ans d’absence, la série phare de Netflix voit le jour en fin de semaine pour un quart de saison. Se voulant plus mature et horrifique que jamais, cette saison suscite une grande attention. On a pu voir les quatre premiers épisodes de Stranger Things 4, et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne nous a pas lied.

Sommaire

  • La saison 4 de Stranger Things en quelques mots
  • Le synopsis de cette saison 4
  • Entre Resident Evil et Grease : un renouveau pour la série ?

La saison 4 de Stranger Things en quelques mots

Côté casting, Stranger Things ne change pas son équipe gagnante. On ainsi toujours les frères Matt et Ross Duffer à l’écriture et à la réalisation. Shawn Levy, quant à lui, est encore en charge de la production. Pour ce qui est des acteurs et actrices, on retrouve Millie Bobby Brown (Onze), Finn Wolfhard (Mike Wheeler), Noah Schnapp (Will Byers), Caleb McLaughlin (Lucas Sinclair), Gaten Matarazzo (Dustin Henderson), Winona Ryder (Joyce Byers), Charlie Heaton (Jonathan Byers) et les autres. Petit nouveau intéressant, Robert Englund, dont le nom ne vous est sans doute pas inconnu. Il s’agit en effet de l’acteur incarnant le terrifiant Freddy Krueger dans le non moins terrifiant Les Griffes de la Nuit. Et sa présence en dit long sur l’orientation que prend cette quatrième saison.

Si à ce niveau peu de choses changent donc, notez que pour ce qui est de la structure, cette quatrième saison chamboule les codes. Composé, comme le deuxième, de nouveaux épisodes, elle est divisée en deux parties peu conventionnelles. La première, disponible à partir du vendredi 27 mai, sera composée de 7 épisodes. La seconde, diffusée elle à partir du 1er juillet, Permettra de conclure la saison avec les deux épisodes restants.

A noter que Netflix a mi les petits plats dans les grands pour cette nouvelle saison. 30 millions de dollars ont été nécessaires pour la production de chaque épisode. Cette somme impressionnante s’explique notamment par les effets spéciaux particulièrement travaillés de cette saison et par la longueur des épisodes. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, il vous faudra un bon moment avant d’en voir le bout. Les épisodes durent tous minimum une heure, montant même à 2h30 pour le dernier épisode de la série.

Comme vous pouvez vous en douter, cette saison se fait plaisir dans la ligne directe des précédentes. Pour la descente en rappel, Stranger Things est une série qui a débuté dans les années 1980 à Hawkings (Indiana). Malgré ses allures de petite ville tranquille, Hawkings devient le théâtre d’un drame en novembre 1983 : le jeune Will Byers, 12 ans, tourne sans laisser-faire. Entre secrets gouvernementaux, expériences inavouables et forces meurtrières surnaturelles, cette histoire va faire révéler les secrets les plus sombres de cette petite ville. Et pour les dissuader, on peut compter sur la petite bande de nerds constitué par Mike, Dustin et Lucas, amis du petit disparu, que sont vite rejoints par une mystérieuse jeune fille aux pouvoirs surnaturels, Eleven. Ça, c’est pour le postulat de base, mais petit Stranger Things a bien grandi depuis.

Si on ne va pas revenir sur les événements de toutes les séries, il est important de rapidement récapituler après la saison 3. Je dirai que cette date a déjà trois ans. Un petit rappel pour se remettre dans le bain n’est donc pas de refus. Parce que Mike et Eleven, même comme d’autres personnes, filaient le parfait amour, the lasting reality of Hawkings rappelé à eux quand le Flagelleur mental revient sous les traits de Billy et qu’un laboratoire russe est découvert en plein cœur de la ville Bien sûr, à la fin de la saison, le Flagelleur mental fut mis hors d’état de nuisible, mais au prix de nombreux sacrifices. Max perdit son frère, Joyce son conjoint et Eleven ses pouvoirs. Afin de démarrer un nouveau départ, la famille Byers, accompagnée d’Eleven, décide de quitter la ville pour démarrer un nouveau départ. C’est sur ces bases que se sont intégrées plus de saison 4.

Stranger Things saison 4 : un véritable renouveau pour la série Netflix ?

Le synopsis de cette saison 4

Six mois sont dépensés après la bataille de Starcourt qui a semé terreur et désolation sur Hawkins. Encore tibants, nous les amis étions séparés par la première fois – et la vie de lycéen n’arrange rien. C’est à ce moment de vulnérabilité qu’une nouvelle menace surnaturelle apparaît et, avec elle, un terrible mystère qui pourrait être la clé permettant de mettre fin aux horreurs du monde à l’envers

Stranger Things saison 4 : un véritable renouveau pour la série Netflix ?

Ils ont bien changé après les débuts de notre joyeuse bande à Hawkings. Eleven, Will, Jonathan et Joyce ont quitté le navire pour commencer une nouvelle vie en Californie. Plus le soleil ne suffit pas à rendre la vie plus belle. El a bien du mal à trouver sa place dans son nouveau lycée et Joyce peine à oublier l’homme qu’elle aime. À Hawkings, les choses ne vont pas mieux. Notre bande de joyeux lurons est plus divisée que jamais et doit pourtant faire face au retour d’une entité encore plus puissante qu’auparavant. Entre combat paranormal et problèmes de la vie lycéenne, cette nouvelle saison s’annonce plus mouvementée que jamais, et ce que ce soit à Hawkings, en Californie ou même au fin fond du froid sibérien.

Stranger Things saison 4 : un véritable renouveau pour la série Netflix ?

Entre Resident Evil et Grease : un renouveau pour la série ?

Il est temps d’entrer dans le vif du sujet : à quoi ressemble concrètement cette quatrième saison ? Nous avons pu voir les quatre premiers épisodes à l’avance et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a bien des choses à en dire. Sur bien des aspects, cette saison a en effet des airs de renouveau. Si vous reconnaissez rapidement le motif Stranger Things, vous devez être sûr que cette quatrième saison a un côté dépaysant qui fait du bien. En poussant tout aussi bien ils sont aspect années quatre-vingt caricature que la tendance horrifique amorcée lors de la saison précédente, la série a pris une tournure qui lui sied tout particulièrement.

Stranger Things saison 4 : un véritable renouveau pour la série Netflix ?

Les frères Duffer accomplis plus que jamais à transmettre cette ambiance si particulière des années 80. Que ce soit au niveau des costumes, des coiffures, de l’ambiance sonore, des couleurs ou même du jeu d’acteur, tout est fait pour nous faire voyager dans le temps et l’espace. Si les interactions caricaturales de Danny Zuko et Sandy Olsson dans graisse vous énervaient déjà à l’époque, le jeu d’acteur choisi risque de vous faire grincer des dents, surtout au début. De plus si vous êtes fans du genre d’ambiance ou d’un poil nostalgique, sachez que cette quatrième saison réussit parfaitement bien à la retranscrire. Et il en va étonnamment de même pour la partie horrifique.

Stranger Things saison 4 : un véritable renouveau pour la série Netflix ?

La saison tombe rapidement dans une ambiance sombre, lugubre, macabre et dérangeante (dans le bon sens du terme). Plus que jamais, cette saison fait dans l’épouvante et la terreur, et le fait bien. Encore une fois, l’ambiance sonore y est pour beaucoup. Mais ce sont surtout les visuels qui parviennent à nous transporter et même nous faire frissonner. Netflix a mis le paquet sur les effets spéciaux et la réalisation, et cela se voit. certains faire peur au saut ils sont certes prévisibles, plus l’ambiance globale fonctionne plus que bien et permet à cette saison de ses démarquer de ses prédécesseures.

Stranger Things saison 4 : un véritable renouveau pour la série Netflix ?

S’ils manient donc bien les deux genres, les frères Duffer parviennent également à les faire cohabiter sans problème. Si les plans radicalement différents s’enchaînent, la réalisation maîtrisée de cette saison permet de les lier, de façon parfois assez intelligente. Malgré les différents lieux et ambiances, cette saison permet donc d’accrocher le spectateur tout du long sans jamais le perdre.

Stranger Things saison 4 : un véritable renouveau pour la série Netflix ?

Je dirai que les épisodes sont savamment rythmés, si ce ne sont les premiers qui sont prêts plus le temps d’introduire les différentes intrigues et personnages (à la manière de la saison 3). Cette phase qui pourra en rebuter certaines permet à la saison de vraiment construire l’identité et l’évolution de ses personnages. ETn en résulte une histoire plus poussée et cohérente, qui, couplée à un récit plus mature, a de quoi engager le spectateur émotionnellement parlant.

En trois ans, Netflix a eu le temps de nous Je mettrai une saison plus poussée sur bien des aspects. Si les amateurs de séries et de trouveront bien compris leur compte, cette quatrième saison a de quoi raccrocher ceux qui avaient abandonné le train en cours de route. Que vous soyez amateurs d’histoires d’horreur au coin du feu ou nostalgiques des séries à l’ancienne, c’est peut-être le moment pour vous de (re)donner une chance à cette série qui devient, avec cette saison, plus ambitieuse que jamais.


Leave a Comment