Bulls-Pistons le 19 janvier 2023 à Paris !

La Ligue Nord-américaine de basket l’avait promis, et la pandémie de Covid-19 a retardé ses plans. Il aura donc finalement dû attendre trois ans pour avoir un deuxième match de son titre prestigieux en France. Ce sera fin janvier avant Bercy, site qui achève la phase finale des tournois olympiques masculin et féminin de basket-ball, 18 mois plus tard. “C’est fabuleux ! La NBA revient à Paris, il sera tard. Paris est l’une des plus belles villes du monde, le pays est fabuleux et nous sommes si impatients de voir les Bulls et les Pistons et jouer“, s’est réjoui auprès de l’AFP BJ Armstrong, un vieil homme de Chicago lors de la première de Michael Jordan sur les rives du Michigan. “Sans l’ombre d’un doute, Paris a une immense communauté basket. A chaque fois que l’on y va, je suis juste impressionné par les fans que l’on voit, et la façon dont ils surveillent la saison NBA“, après le triple champion (1991, 1992, 1993), sélectionné pour le All-Star Game en 1994.

Voilà maintenant trois ans, 15 000 heureux élus (sur plus de 100 000 demandes !) disponibles pour le Grec Giannis Antetokounmpo, MVP 2019 et 2020, pour le premier grand show de la NBA en France pour un match saisonnier régulier, dont les Bucks ont fourni j’ai rapporté contre le Charlotte Frelons. Dans huit mois, ce seront les Bulls, qu’ont fait rêver les fans de basket dans les années 1990 avec Michael Jordan, Scottie Pippen et Dennis Rodman, qui débarqueront à Bercy, pour et affronter les Pistons de Detroit, rival des Bulls à l’Ces sont les débuts de Jordan, avec Isiah Thomas (sacres en 1989 et 1990). Les Bulls, encore loin de leur période dorée des années 1990, ont repris un tout petit peu d’éclat cette saison, derrière notamment les performances remarquées de DeMar DeRozan, sont arrivées à Chicago l’été dernier. “Chicago a réalisé une énorme saison régulière, DeMar DeRozan a été tout simplement sensationnel», a noté BJ Armstrong. Seizièmes de la Conférence Ce, les Bulls ont enchaîné avec une défaite 4-1 lors de leur premier tour de barrages face aux Bucks.

Jordan et Magie à Paris

DeRozan sera l’une des deux attractions des Bulls à Paris, avec le show Zach LaVine, lauréat du concours de dunks du All-Star en 2015 et 2016, s’il est toujours à Chicago la saison prochaine (il est libre agent cet été). Avant-derniers de la Conférence Est cette saison avec seulement 23 victoires, les Pistons sont en reconstruction autour de Cade Cunningham, drafté en première position en 2021. »C’est un joueur incroyable, que fera partie de tous les meilleurs joueurs NBA. C’est une équipe qui s’améliore et joue de mieux en mieux», observe BJ Armstrong. Pour le public français, ce sera aussi l’occasion de (re)voir le prometteur Killian Hayes, repêché en 7e position (meilleure classe d’un tricolore) en 2020, si le reste des Pistons d’For NBA, ce match est le 34e disputé en dehors des États-Unis et du Canada, dans ce qu’elle appelle les “Global Games”, lancé en novembre 1990 et accueilli dans quatre pays : Japon et Mexique dans les années 1990 et au début des années 2000, puis Mexique et Grande-Bretagne dans les années 2010, et fin la France.

Avant les matchs saisonniers réguliers, la NBA s’exporte sur les terrains pour les matchs de presse ou les tournées promotionnelles des années 1980 –Paris à l’accueil de 1991, aux côtés des Magic Johnson Lakers, dont on a noté j’ai affronté le CSP Limoges de Richard Dacoury. Le “Dac'” avait d’ailleurs eu la chance quelques années plus tard, en 1997, de faire face à Bercy également à une autre légende de la NBA, Michael Jordan, lors d’un tournoi promotionnel de pré-saison entre les Bulls et le PSG Basket.

Leave a Comment