Canon EOS R10 : un hybride APS-C attractif aux airs de petit reflex

4

Canon propose une gamme d’appareils hybrides à capteur APS-C et monture RF non pas avec un boîtier, mais deux. Outre un EOS R7 taillé pour l’action, le japonais propose l’EOS R10, plus modeste mais assez intéressant.

Canon EOS R10

Prix ​​de lancement 979€

  • Tout
  • Gnou
  • Trousse 18-150mm
  • Trousse 18-45mm
  • Tout
  • Gnou
  • Trousse 18-150mm
  • Trousse 18-45mm
  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    979,90

  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    1 379,00

  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    979,90

  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    1 379,00

Fonctions du tableau des prix

Canon EOS 850D

Canon EOS 850D

Remarque Les Numériques

Note éditoriale : 3 sur 5

  • acheteracheter

    742,99

  • RakutenRakuten

    799,99

  • Place de marché Fnac.comPlace de marché Fnac.com

    866,00

  • Digi-photo.comDigi-photo.com

    949.00

  • fnac.comfnac.com

    949,99

  • darty.comdarty.com

    949,99

  • DigixoDigixo

    951,99

  • PhoxPhox

    955,89

  • marché amazonienmarché amazonien

    959.00

  • Marketplace CdiscountMarketplace Cdiscount

    959.00

  • materiel.netmateriel.net

    1 006,90

  • La place de marché de la RedouteLa place de marché de la Redoute

    1 008,90

  • LDLCLDLC

    1 008,90

  • Boulanger.comBoulanger.com

    1 259,00

  • eBayeBay

    999,00

Fonctions du tableau des prix

Pour la fameuse arrivée des plus petits capteurs APS-C (rapport de conversion 1,6x par rapport au plein format) sur sa monture RF pour appareils photo hybrides, Canon lance donc deux boîtiers. Le premier, l’EOS R7, a vu un public d’amateurs éclairés recherchant un APN véloce pour des photos animalières ou sportives. Le second, alias l’EOS R10, est plus modeste et abordable. D’ailleurs, alors que les hybrides tranchent d’ordinaire plus radicalement avec leurs pendentifs reflex, souvent bien plus légers et petits, celui-ci conserve beaucoup de l’esthétique des reflex d’entrée/milieu de gamme de la firme tokyoïte.

Un mini réflexe ?

Aussi, l’EOS R10 diffère grandement de l’EOS 250D, avec le partage d’ailleurs d’un même poids (430-450 g environ) et une queue comparable. L’EOS R10 est très profond et se remarque avec son grand cadre RF qui, à la demande du cadre Z sur les Nikon Z50 ou Z fc, impressionne sur ses petits appareils. Sous la monture, dans le creux de la poignée a également été intégré un commutateur pour la mise au point. Il est muni d’un bouton qui vous permet de basculer entre les fonctions du sac paramétrique d’objets RF.

©Canon

L’EOS R10 profite également d’un joystick et d’un écran tactile sur l’étiquette, toujours pratique. La connectique est assez classique avec une prise micro-HDMI, un port jack pour le micro (mais pas de sortie casque) ou encore un port USB-C pour la recharge. La définition du viseur est petite en portrait à 2,36 Mpts, ce qui est un brin juste en 2022. Il a photographié et peut aussi le comparer à un port séoul ​​de carte SD UHS-II. L’appareil dispose enfin d’un petit flash rétractable.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Presque un nouveau capteur

Sous le capot j’ai un capteur de 24,2 Mpx qui, s’il n’est pas totalement nouveau, l’est désormais “nouvellement” développé. Selon toute vraisemblance, il serait proche de celui du reflex EOS 850D. La sensibilité va de 100 à 32 000 ISO et il est possible de rester à seulement 51 200 ISO. Il ne dispose pas de toute la stabilisation mécanique disponible, contrairement à l’EOS R7. Il faudra donc rester sur une grande ouverture avec les focal fixes ou sur des zooms stabilisés pour limiter le flou de bougé.

©Canon

Des performances sacrées au rafale

L’EOS R10 reste assez véloce, plus que la plupart de ses paires, avec un rafale atteignant 15 i/s en obturateur mécanique et 23 i/s en obturateur électronique (buffer à environ 120 clichés), le tout avec suivi des humains, animaux (corps, visages et yeux) et véhicules. Il ne paie pas de mine, mais peut s’avérer intéressant pour qui veut s’essayer à la pratique de la photo de sport ou animalière. Comme avec l’EOS R7, il est possible de dépasser la limite des 23 i/s avec le mode “rafale raw” qui autorise la capture de l’image (avec succès) après une demi-seconde d’avance sur le déclenchement. On peut alors grimper à 30 i/s, uniquement en raw et offre une réduction de 25% de l’image.

©Canon

4K 60p avec culture

Pour la vidéo, le Canon peut capturer les séquences juste en 4K UHD et 30 i/s (suréchantillonnée à partir de 6K) et sans recadrage. D’autre part, vous pouvez également obtenir du 4K à 60 i/s, mais vous pouvez également recadrer 1,56x dans l’image. Pour des ralentis à 120 i/s, il faudra repasser en 1080p. La limite d’inscription dure 30 minutes pour la plupart des cours, le R10 peut prendre seulement 2 heures consécutives.

Le Canon EOS R10 propose également un mode panorama qui consiste en un recalage continu de 5 i/s avec un montage réalisé directement par le boîtier, un peu à la manière des smartphones offensants.

©Canon

Prix ​​et disponibilité

Le petit Canon EOS R10 sera commercialisé à partir de fin juillet 2022. Nu, il vous en coûtera 979 €. Il sera également disponible en deux kits : le premier avec le zoom RF-S 18-45mm F4.5-6.3 IS STM pour 1 099 € ; le second après le RF-S 18-150mm F3.5-6.3 IS STM rapporte 1 379 €. Dans tous les cas, pendant une période et des stocks limites, et à l’urgence de l’EOS R7, tous les R10 seront livrés avec une bague d’adaptation pour objectifs reflex EF.

A 1 000 €, l’EOS R10 est en confrontation directe avec les produits largement répandus, comme les Nikon Z50 et Z FC, ou le Sony Alpha 6400 (A6400), j’aimerais proposer les fonctionnalités qui conviennent au Fujifilm X-S10, — qui se distingue toutefois par son capteur stabilisé.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Leave a Comment